Est-ce qu’on peut en savoir plus sur la technique de la brosse à dents pour les fellations?

Bonjour, Fan de Freddie Mercury,

Est-ce qu’on peut en savoir plus sur la technique dite de la brosse à dents, qui semble s’appliquer aux fellations ?

Merci pour ta réponse et tous les précieux conseils que tu nous donnes !

Bonjour bonjour!

Hop du coup j’en profite

La fameuse technique de la brosse à dents, hein? Hahahaha alors ça a du sortir pendant un live cette histoire je suppose… Bien. Alors, de quoi s’agit-il?

Tout d’abord, pour replacer le contexte, c’est Soeur Rose du Couvent de Paname des Soeurs de la Perpétuelle Indulgence qui m’a enseigné cet art ancestral lors de notre première vraie conversation, il y a plusieurs années maintenant. C’est donc avec son aval(e) que je me permets de vous la transmettre à toi ainsi qu’à tous les Internets mondiaux, afin que la bonne parole se répande comme autant de litres de fluides corporels…

De quoi il s’agit? D’une méthode pour apprivoiser son « gag reflex » (en français on dit réflexe pharyngé, réflexe nauséeux ou encore « haut-le-coeur »), c’est à dire ce qui fait que si on frôle la luette (le petit machin qui pend au fond de la bouche, à l’entrée de la gorge) on a envie de vomir. Quel est le but? Pouvoir procurer des fellations très/plus profondes, c’est à dire prendre un pénis(ou un gode, ou un poing, enfin ce que tu veux en fait), même imposant, entièrement dans sa bouche voire jusqu’à la gorge (c’est d’ailleurs ce qu’on appelle alors une gorge profonde). Mais pour quoi faire? Ben pour donner du plaisir, pardi! Certaines personnes trouvent particulièrement agréable qu’on suce et lèche la totalité de leur pénis, que ce soit en termes de sensations ou de l’univers fantasmatique qui accompagne le fait d’être ainsi « englouti⋅e », « dévoré⋅e », de voir son sexe disparaître dans le visage de cellui qui… Bref, les sexualités humaines sont multiples et merveilleuses, n’est-ce pas?

Comment on fait? Eh bien là on en revient au nom de la technique qui donne un solide indice, puisque l’outil principal de ce travail de domptage n’est autre que votre bonne vieille brosse à dents! Eh ui! Qui l’eut cru? Non seulement elle vous permet de prendre soin de votre haleine et de votre sourire afin de charmer l’élu⋅e de votre coeur et/ou de votre cul, mais elle peut vous permettre de développer une nouvelle technique sexuelle! Vous ne regarderez plus jamais votre Colgate comme avant!

L’idée est tout bête : tous les matins, tous les soirs, bref à chaque fois que tu te brosses les dents, une fois que tu as fini d’astiquer tes quenottes (oui j’ai 75 ans, laissez moi), tu brosses aussi ta langue (enfin ça en théorie tu le fais déjà, HEIN?! Car oui la langue est pleine de bactéries, notamment celles qui font puer de la gueule, donc on brosse la langue) et puis, tu vas aller (doucement) taquiner ta luette en brossant vers le fond de la langue. ATTENTION, le truc c’est de faire ça progressivement, pas comme un⋅e bourrin⋅e, sinon tu vas juste vomir sur ta brosse à dents ce qui n’est pas du tout le but. Non, il faut y aller mollo mollo, progresser jour après jour sur le chemin sacré de la fellation infinie, amen. Alors évidemment, ça ne va pas transformer ta luette en clitoris comme l’héroïne du film « Gorge profonde », mais ça te permettra, au fil des jours et des semaines de prendre quelques milimètres voire centimètres en plus dans ta bouche… Et pour certaines personnes, cela peut être source d’énormément de plaisir de sucer quelqu’un avec enthousiasme et sans redouter le moment où on sera bloqué⋅e par ce fâcheux réflexe!

Évidemment, et comme pour tout dans la sexualité, il ne s’agit pas d’une obligation, et si tu n’aimes pas faire des fellations de cette manière, tu n’as pas à te forcer, et, bien entendu ton/ta partenaire ne devrait pas te forcer non plus (insister quand une personne dit non, bouder si elle refuse, c’est déjà forcer!).

Petite précision puisqu’on en est à parler hygiène dentaire et fellation : il est recommandé de NE PAS se laver les dents juste avant/juste (disons une heure avant une heure après) après une pipe si on suce sans préservatif. En effet, on ne le sait pas toujours, mais il existe un risque de transmission d’IST (infections sexuellement transmissibles) lors d’une fellation non protégée, et le risque est principalement pour cellui qui suce car les muqueuses de sa bouche et/ou de sa gorge sont des portes d’entrée pour les virus. Mais quand on se brosse les dents, on crée des portes d’entrée supplémentaires puisque ça fait des mini blessures au niveau des gencives. Donc, si on a besoin d’avoir une haleine fraîche pour pécho et que ça peut s’accélérer rapidos, on préfère le chewing-gum! Et si on veut utiliser une capote (parce qu’on a un aphte ou un « bouton de fièvre », parce que notre partenaire nous signale avoir une IST, etc…), on préfère celles qui ont un goût sympa et/ou celles qui ne sont pas lubrifiées, plus agréables à sucer.

Voilà voilà, en espérant avoir pu satisfaire ta curiosité!

Bisettes à paillettes

Cette réponse existe grâce au soutien de @theFILF sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés