J’ai mal aux testicules après une excitation prolongée sans éjaculation, cela peut-il être grave à la longue ?

Quand je parle de douleur, c’est quelque chose d’assez dérangeant (la même douleur qu’on a après s’être pris un coup dans les bourses, sauf que ça peu durer de quelques dizaines de minutes à quelques heures), ça se situe dans les bourses et un peu dans le bas ventre.

Ça m’était déjà arrivé en restant une aprem à faire des câlins avec ma copine (mais sans passer à l’acte), ça m’est aussi arrivé pendant un voyage au Japon où je ne pouvais pas me masturber pendant 2 semaines et où j’étais allé dans des magasins de hentai/sex shop pendant un moment (ça avait était laborieux de rentrer à l’hôtel à cause de la douleur) et en ce moment ça m’arrive car j’ai regardé du porn sans me masturber.

Il y a déjà quelques questions du même type sur des forums sur internet (genre doctissimo ou jvc) mais qui datent de 2007 et entre nous les forums c’est pas les sources les plus exactes d’internet m’voyez …

Je voudrais donc savoir si à la longue ça peut causer des soucis ou si ce n’est pas grave du tout (qu’il suffit de serrer les dents un moment puis ça part sans laisser de séquelles).

Merki !

Bonjour bonjour!

Alors pour commencer, je me permets de te linker une réponse que j’avais faite à la question « est-ce qu’un homme peut vivre sans éjaculer? c’est nécessaire d’évacuer son sperme?« , peut-être que tu y trouveras des éléments qui t’intéresseront.

498855

Pour résumer il n’y a pas de nécessité, de besoin physique d’éjaculer spécifiquement quand on est excité⋅e, pas de pathologie particulière qui surviendrait si on n’éjacule pas quand on est stimulé⋅e. En revanche, une étude montre que les personnes  qui éjaculent (très) régulièrement -21 fois par mois ou plus-  développent moins de cancers de la prostate que celles qui n’éjaculaient que 4 à 7 fois par mois (évidemment cette étude n’a été menée que sur des personnes qui ont une prostate, hein, si t’as pas de prostate on est d’accord que t’auras jamais de cancer de la prostate, hein, donc ma foi, éjacule quand et autant que tu veux – ou pas- youpi).

giphy

Après, pour revenir à ce dont tu parles, c’est à dire la douleur aigüe qui te saisit au niveau des testicules et du bas-ventre, je suis un peu plus perplexe.

C’est vrai que quand on est excité⋅e (comme ce que tu décris quand tu as passé une après-midi à faire des câlins avec ta copine, quand tu regardes du porn sans te masturber ou quand tu as croisé plein de magasins autour du sexe au Japon…) et que cela n’amène pas un acte sexuel et/ou une « décharge » (c’est à dire un orgasme et/ou une éjaculation), il peut arriver qu’on ressente une tension au niveau du pubis, du clitoris, du vagin ou encore des testicules. L’érection (du clitoris ou du pénis), peut devenir un peu douloureuse au bout d’un moment. Mais en général il s’agit plutôt d’une gêne que d’une douleur vive, et surtout, cela s’estompe la plupart du temps assez rapidement en faisant/pensant à autre chose.

thank-you-gif

Quand la tension disparaît, on est plutôt soulagé⋅e

Mais ce dont tu me parles là, c’est bien au delà de la « simple » tension ou gêne, ça a l’air de te faire très très mal (tu compares ça à la douleur quand on se prend un coup dans les valseuses, donc sur une échelle de 1 à 10, 1 étant une très légère souffrance et 10 étant la pire agonie ever, j’imagine que ça va chercher dans les 7 ou 8?). Entre ça et le fait que cela puisse parfois durer plusieurs heures, je me dis que ça vaut peut-être le coup de consulter quand-même, parce que ça doit être assez handicapant d’avoir une douleur aussi intense pendant aussi longtemps, et je ne crois pas que « serrer les dents » soit vraiment une solution. Je ne dis pas « OH MON DIEU TU VAS TOUS MOURIR », hein, pas du tout, mais ce serait bien que tu trouves de l’aide pour soulager cette douleur et que tu en saches plus ce qui la provoque et/ou ce qui peut la faire diminuer ou disparaitre. Pour commencer, tu peux te tourner vers un⋅e médecin généraliste, qui pourra éventuellement, si besoin, te diriger vers un⋅e spécialiste adapté⋅e.

[Edit à la suite d’un commentaire de mister Pouhiou sur Facebook + plusieurs retours sur Twitter] : Déjà, tu n’es pas seul⋅e à ressentir cette douleur après une excitation prolongée. Une des personnes dit reconnaître aujourd’hui les signes annonciateurs qui peuvent ressembler à « une espèce de crampe des muscles pelviens et/ou du périnée ». Pour la plupart des personnes, une simple éjaculation et/ou un orgasme soulage effectivement ce ressenti désagréable, mais une d’entre elles dit parvenir à la faire passer dès qu’un début de tension se présente, en se concentrant sur sa respiration et sa détente musculaire. Même en cas de douleur aiguë et/ou persistante, il semblerait qu’une simple éjaculation suffise à la soulager – par exemple avec une masturbation.

Voilà voilà, j’espère que cela t’aidera!

Bisettes à lunettes

Cette réponse existe grâce au soutien de @qrieuse sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés