Mon sevrage médicamenteux engendre une baisse de libido. Je dois attendre que le désir et l’excitation reviennent ou forcer les choses?

En ce moment je suis en plein sevrage médicamenteux, ce qui engendre une baisse de libido. Enfin oui et non. Je suis célibataire et ça fait un mois que j’ai pas eu de rapports sexuels. D’un côté je sens une frustration et un manque, de l’autre j’ai l’impression que tout ce qui touche à la sexualité m’ennuie. Habituellement je suis super active sexuellement donc c’est bizarre pour moi de ressentir ça (et au niveau plaisirs solo c’est potable, pas ouf, mais bon… y a eu pire). À ton avis, je dois attendre que le désir et l’excitation reviennent d’eux-même en m’imposant une période de chasteté ou je dois forcer un peu les choses ?

Hello,

Alors d’abord je me permets de te souhaiter tout plein de force et de courage pour ton sevrage médicamenteux, en espérant que tu as un suivi qui te convient et que ça te permet(tra) de te sentir mieux assez rapidement.

Ensuite, je dirais qu’il faut surtout t’écouter, ce qui ne semble pas vraiment être une option pour toi puisque tu envisages de « t’imposer une période de chasteté » ou de « forcer les choses ». dans un cas comme dans l’autre, il y a une notion de contrainte et de déplaisir qui ne contribuera sans doute pas à ton renouement avec ta libido telle que la connais habituellement.

Pour limiter les « variables » qui peuvent créer de la pression, cela peut aider, SI TU EN AS ENVIE, de se retrouver seule dans un premier temps, pour reprendre contact avec ton corps, ton désir et ton plaisir sans qu’un.e partenaire n’aie aucune attente en face.

giphy

Après, si tu te sens frustrée et que tu as envie de remettre le couvert avec un.e partenaire qui te fait envie, pourquoi s’en priver? Encore une fois, le principal c’est que tu essayes de faire les choses à ton rythme, comme tu en as envie, sans forcément tenir compte de ce que l’on attend de toi (ou ce que tu penses que l’on attend de toi) ou de ce qui est supposément « normal ». Ce n’est pas du tout évident de passer par un sevrage médicamenteux, et il se peut que ton corps, ton cerveau, et même ton système nerveux aient besoin d’un peu de temps pour s’adapter au nouvel équilibre chimique dans ton corps. Sois patiente avec toi-même, et fais toi plaisir (sexuellement ou pas).

Bises!

 

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés