Ma copine a mal quand je tente de la pénétrer, elle veut coucher avec quelqu’un d’autre mais je refuse

Bonjour, ça fais presque 2 ans que je suis avec ma copine et ces derniers temps nos relations sexuels ce passe mal a chaque fois que je tente de m’introduire en elle ça lui fait mal et avant ça elle ne sentais rien peut importe ce que l’on fesais et les position,elle veux aller coucher avec quelqu’un d’autre ,mais je refuse et je suis persuadé que ça n’es pas la bonne solution pourrais-tu nous aider ? merci

Bonjour bonjour!

Alors tout d’abord, si une pratique est douloureuse ou même simplement inconfortable, gênante de quelque manière que ce soit, il me paraît important de ne pas s’y obliger ou obliger son/sa/ses partenaires. Ça c’est la base.

Du coup si ta copine a mal lors de la pénétration et/ou qu’elle ne souhaite pas que ça fasse partie de sa sexualité, c’est tout à fait son droit, il faut le respecter. Ce n’est pas une chose sur laquelle on peut négocier et encore moins insister. De la même manière, si toi tu n’avais pas envie d’être pénétré, je pense que tu n’apprécierais pas trop que ta partenaire continue à te proposer cela! Peut-être que si vos relations ces derniers temps ne se passent pas très bien c’est parce que cette pratique lui fait mal, et qu’anticiper la douleur la stresse, tout comme elle angoisse peut-être de savoir que c’est ce que tu attends d’elle, ce qui n’est pas un cadre favorable pour se détendre et prendre du plaisir. Pourquoi ne pas essayer un petit exercice? Lancez-vous lancez le défi de rapports sexuels sans pénétration vaginale! Open bar sur les baisers, caresses, massages, cunnilingus, masturbation mutuelle, fellation…Et si elle en a envie, si elle le demande, vous pouvez essayer de réapprivoiser la pénétration en douceur, avec un doigt bien lubrifié, puis deux, toujours si elle le demande, et ainsi de suite…

Pour rappel, la pénétration vaginale avec un pénis n’est pas forcément la façon la plus facile ou efficace pour donner du plaisir à une personne qui a une vulve/un vagin… En effet, l’organe principal du plaisir pour ces personnes est le clitoris, qui peut être stimulé de l’extérieur (cf schéma ci-dessous) avec la langue, la bouche ou les doigts par exemple. Il peut aussi être titillé par l’intérieur du vagin ou de l’anus si on vient frotter la paroi en direction du nombril (plus facile à faire avec un ou deux doigt⋅s qu’avec un pénis!). Si tu n’as pas l’habitude de le stimuler il se pourrait que cela soit pour ça qu’elle ne sentait pas grand chose déjà avant, car le vagin en lui-même n’est pas très innervé et donc pas très sensible!

Après, si ta copine le vit mal et qu’elle a envie d’inclure cette pratique dans vos rapports, il lui appartient de chercher une solution, en t’y associant ou pas. Il se peut que cette insensibilité qui s’est transformée en douleur soit liée à des choses très personnelles qu’elle ne se sent peut-être pas forcément prête à partager. Elle peut déjà faire appel à un⋅e gynécologue ou sage-femme afin de vérifier qu’il n’y a pas un souci purement physiologique (infection ou autre) qui pourrait être à l’origine de sa douleur. Si cette hypothèse est écartée, elle peut alors se tourner vers un⋅e sexologue, psy ou sage femme, pour chercher les racines de son souci et éventuellement se réconcilier avec son périnée. Le périnée, c’est le muscle autour du vagin, et souvent quand il y a une souffrance à la pénétration c’est lié à une forte contraction involontaire de celui-ci, qui elle-même peut avoir des explications physiques et/ou psychologiques. C’est quelque chose de super personnel et intime mais il est possible de travailler dessus, en prenant le temps et sans se brusquer.

Enfin, concernant le fait que ta copine a envie de coucher avec quelqu’un d’autre, ce n’est pas simple. D’un côté ce n’est probablement pas ça qui va régler son souci de douleur lors de la pénétration, ni le blocage entre vous. Mais en même temps je ne crois pas que ce soit à toi de « refuser » dans le sens où chacun⋅e est libre de disposer de son corps comme ielle le veut. Je ne crois pas qu’on doive être dans l’optique d' »autoriser » (ou refuser) son/sa partenaire à faire quoi que ce soit. En revanche, si elle en a envie et que c’est incompatible pour toi avec le fait que vous restiez ensemble, peut-être serait-il bon que vous discutiez à deux de ce que ça signifie pour votre relation. Pourquoi ça te semble inacceptable? Est-ce que c’est parce que tu as peur de la perdre? Ce sont des questions qu’il faut que tu te poses par rapport à ton « refus »… Et de son côté est-ce qu’elle a rencontré quelqu’un⋅e d’autre avec qui elle voudrait voir ce qui se passe ou est-ce juste l’idée d’avoir cette possibilité qui l’attire? Bref : PARLEZ-VOUS, écoutez vous, et éventuellement vous pouvez trouver une aide extérieure là dessus, par exemple auprès d’un⋅e conseiller⋅e conjugal⋅e en centre de planification (pour en trouver un qui soit proche de vous tu as ce site) ou encore d’un⋅e thérapeute de couple ou sexologue.

En espérant que ça puisse te/vous aider!

Bisettes,

Cette réponse existe grâce au soutien de @the_nonomiss sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés