Ma mère m’a parlé du vaccin du col de l’utérus, c’est vraiment important?

Bonjour, ma mère m’a parlé du vaccin du col de l’utérus, vu que je déteste les piqures, j’aurai aimé savoir si c’était vraiment important
Merci et bisou

Bonjour bonjour,

Alors effectivement, je peux comprendre qu’on n’aime pas les piqures (moi-même je déteste ça, pour être honnête), et tu peux tout à fait refuser qu’on te fasse ce vaccin.

Le plus souvent , les gen⋅te⋅s parlent de vaccin contre « le » papillomavirus (ou HPV, pour « Human papillomaVirus » inenglish svp), mais en fait il existe des dizaines de papillomavirus différents, qui n’agissent pas tous exactement de la même manière et surtout qui ne sont pas tous aussi dangereux. Par exemple, certains peuvent « juste » donner des sortes de petites verrues (les condylomes) sur la peau, les parties génitales ou l’anus (certes, c’est pas forcément très souhaitable mais ça reste « bénin »), tandis que d’autres peuvent être à l’origine de cancers, notamment du col de l’utérus, de l’anus ou encore de la bouche/gorge. Franchement pas cool, donc.

A l’heure actuelle il existe en France deux vaccins qui ne sont proposés qu’aux jeunes filles cisgenres n’ayant pas encore eu de rapports sexuels (cette politique fait débat, puisqu’elle se base sur la supposition que la couverture vaccinale des filles protègera indirectement les garçons car évidemment tout le monde est hétéro lalala). Le premier protège contre les HPV-16 et 18 (responsables de 70 % des cancers du col), tandis que le second est plus large puisqu’en plus de ces deux formes là, il protège contre les HPV-6 et 11 (responsables de 90 % des condylomes).

Malgré l’efficacité de ces vaccins, ils ne protègent pas contre tous les papillomavirus, et il est donc recommandé de réaliser un « frottis » (un examen gynécologique où on analyse les cellules du col de l’utérus prélevées avec un genre de coton-tige) tous les trois ans à partir de 25 ans. Ça peut être fait par un⋅e gynéco, un⋅e sage femme ou un⋅e généraliste. Si jamais on a un HPV, il est possible d’être suivi⋅e et/ou traité⋅e en fonction des symptômes et du type de virus.

Voilà voilà, en espérant avoir pu t’aider!

Bisettes à lunettes!

Cette réponse existe grâce au soutien de @Pouhiou sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés