Mon clitoris sort beaucoup, j’ai essayé de le toucher, mais ça ne me fait pas grand chose… Est-ce normal ?

Bonjour =)
D’abord merci beaucoup pour ton site, qui m’aide beaucoup à mieux comprendre la sexualité et l’identité en général, moi qui suis assez « timide » pour ce genre de choses.
Je voulais juste savoir si tu pouvais m’expliquer l’excitation féminine avec le clitoris… Avec du courage (et de l’appréhension), j’ai regardé un peu mon entre-jambes et crois avoir discerné mon clitoris.
Déjà, j’ai l’impression qu’il sort beaucoup, et est en contact direct avec par exemple une culotte…
Et puis j’ai essayé de le toucher un peu, mais ça ne me fait pas grand chose… Est-ce que c’est normal ?
D’avance, un grand merci si tu réponds à cette question.
Continue ce site, merci merci !

Bonjour bonjour!

Je suis heureuse que tu aies pu trouver des informations sur ce site, ça me fait super plaisir :)

Alooooors, le clitoris, vaste sujet en effet, d’autant plus vaste qu’il a longtemps été ignoré, méprisé et même effacé des planches anatomiques! Cet organe, dont la seule fonction est le plaisir (la plupart du temps féminin) a été en conséquence oublié, mutilé, délaissé depuis des siècles. Il faut dire que la sexualité destinée au seul plaisir sans but de reproduction et sans nécessité de pénétration, a longtemps été (et continue d’être très souvent) mal vue, considérée comme « mauvaise », « déviante », etc. Comment ça, on fait du sexe pour le plaisir? Et sans avoir besoin de pénis? SCANDALE! C’est peut-être ce qui explique qu’il persiste aujourd’hui de nombreuses informations inexactes à son sujet, des mythes, des légendes urbaines, des rumeurs… Et trop peu de connaissances scientifiques malgré les avancées réalisées notamment par la française Odile Buisson.

Donc, reprenons par le commencement : le clitoris c’est quoi, ça sert à quoi, ça fonctionne comment, qui en a un, etc.

Le clitoris est un organe qui, dans sa totalité, mesure environ 10 centimètres. Oui. 10 CENTIMÈTRES en moyenne. Quand on le voit en entier, il ressemble à ça:

Schéma_strucurel_légendé_du_clitoris.svg

Le clitoris est un organe érectile, c’est à dire qu’il est composé de tissus pleins d’alvéoles et de vaisseaux sanguins, et que, lors d’une excitation et/ou stimulation, il va se gonfler, grossir et devenir rigide. C’est en général à ce moment des explications que les personnes se disent « ahhhh oué, comme un pénis », et effectivement, cela fonctionne de la même manière : les tissus (corps caverneux/piliers du clitoris et corps spongieux/bulbes vestibulaires) se remplissent de sang et l’organe grandit et durcit.

En général, quand les personnes connaissent le mot clitoris et l’associent avec une partie du corps, elles pensent que cela mesure entre une poignées de millimètres et un ou deux centimètres. Elles parlent parfois de « petit bouton » pour désigner ce qu’elles pensent être l’ensemble du clitoris. Ce qu’elles décrivent en réalité, c’est le gland du clitoris, c’est à dire la partie plus ou moins visible à l’extérieur du sexe. Chez certaines personnes, le gland du clitoris peut être beaucoup plus grand qu’un ou deux centimètres, que ce soit de naissance ou du fait de la prise d’hormones, par exemple chez certains mecs trans. Il n’y a pas de taille « normale » pour le clitoris (pas plus que pour le pénis), et le fait que le gland dépasse du capuchon, et/ou qu’il puisse y avoir des frottements avec la culotte n’est pas du tout problématique ou inhabituel.

im-ok

Le gland du clitoris est plus ou moins recouvert par une petite capuche de peau (un prépuce aussi appelé parfois capuchon) qui le protège, au moins en partie, des frottements etc. Il faut dire qu’il y a plus de 8000 terminaisons nerveuses à cet endroit (contre 6000 « seulement » pour le gland du pénis), ce qui en fait un point très sensible, que ce soit pour le plaisir ou pour la douleur.

Et pourtant, tu me dis « j’ai essayé de le toucher un peu, mais ça ne me fait pas grand chose »… Pas de panique, tout va bien! En dépit de son innervation très dense, ce n’est pas non plus un bouton magique en mode t’appuie dessus une fois et BOUM!

kesha

Comme les autres zones érogènes, le fait qu’elle procure ou non du plaisir dépend en grande partie du contexte. C’est pour ça qu’à de (très) rares exceptions près, on ne prend pas son pied en mettant une coupe menstruelle, un tampon, en allant chez le gynécologue ou le proctologue. Certes, ce sont des parties du corps habituellement associées à la sexualité, mais si on entre en contact avec de manière non désirée et/ou consentie ou dans un cadre qui ne nous excite pas, l’effet n’est pas forcément le même.

Même si il y a une partie « mécanique » dans le sexe (en gros, tu touches/frottes/lèches/caresses à tel ou tel endroit et ça fait du bien), il y a une dimension psychologique/mentale qui n’est pas négligeable. Le fait d’être dans un contexte d’excitation (que ce soit avec une – ou plusieurs – partenaire⋅s ou seul⋅e, en regardant/lisant du porno ou en te servant de ton imagination) va beaucoup aider à prendre du plaisir, tout comme peuvent aider le fait de se sentir détendu⋅e ou encore le fait d’utiliser la ou les façon⋅s de se stimuler qui nous plaisent (ce qui signifie qu’on a essayé différentes choses : caresses douces ou plus appuyées, en cercle ou de haut en bas, rapides ou plus lentes, avec un vibromasseur ou pas….).

Voilà voilà, j’espère que cela te permettra d’y voir plus clair :)

Ah et j’en profite pour appeler à ce que l’expression « COMME MA BITE », si chère aux gentes des Internets, puissent être, le cas échéant, remplacée par « COMME MON CLIT ». Exemple:

« – Comment étais ta journée?

– Oulala, c’était long et dur…

– COMME MON CLIT! »

large

Voilà, citou. Ah non, il y a CE CLIP (en anglais mais trop cool même si elle ne parle que des femmes cis)

Bisettes à paillettes

Cette réponse existe grâce au soutien de @geequequettesur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés