Quelle est la frontière entre une libido très prononcée et des attitudes sexuelles qui découlent d’une trouble de la personnalité

Saurais-tu déterminer la frontière entre une libido très prononcée et des attitudes sexuelles qui découlent d’une trouble de la personnalité (type addiction au sexe des borderlines par exemple) ?

Coucou!

Alors, comme j’en avais parlé un peu ici, il existe des critères qui permettent de déterminer si on a un souci d’addiction (et ce quelle que soit la substance ou en l’occurrence la pratique). Ainsi, pour que l’on puisse parler de « dépendance » ou d’addiction, il faut que l’on puisse ( se ) reconnaître (dans) au moins 5 de ces 9 situations:

– Préoccupation fréquente au sujet du comportement ou de sa préparation.
– Intensité et durée des épisodes plus importantes que souhaitées à l’origine.
– Tentatives répétées pour réduire, contrôler ou abandonner le comportement.
– Temps important consacré à préparer les épisodes, à les entreprendre ou à s’en remettre.
– Survenue fréquente des épisodes lorsque le sujet doit accomplir des obligations professionnelles, scolaires ou universitaires, familiale ou sociales.
– Activités sociales, professionnelles ou récréatives majeures sacrifiées du fait du comportement.
– Perpétuation du comportement, bien que le sujet sache qu’il cause ou aggrave un problème persistant ou récurrent d’ordre social, financier, psychologique ou psychique.
– Tolérance marquée: besoin d’augmenter l’intensité ou la fréquence pour obtenir l’effet désiré, ou diminution de l’effet procuré par un comportement de même intensité.

Pour ce qui est de cas particuliers, où la libido serait exacerbée par trouble psychique ou physique, je ne suis ni psy ni médecin et donc pas compétente à déterminer une limite, mais il me semble que les critères ci-dessus donnent une bonne idée de ce qui peut être une sexualité problématique.

J’espère avoir répondu à ta question ;)

Bisette

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés