Un homme peut-il coucher avec quelqu’un qu’il n’apprécie pas physiquement ?

Un homme peut-il coucher avec quelqu’un qu’il n’apprécie pas physiquement ? Je suis en surpoids et non confiante sur mon physique et j’ai l’impression que mon amant ne prend pas de « vrai » plaisir sauf avec des fellations. Nous ne sommes pas en couple et ne nous voyons que pour le sexe.

Hello!

Pour répondre au tout début de ta question, a priori il n’y a aucune raison pour laquelle un homme ne pourrait pas, comme une femme, coucher avec quelqu’un qu’il n’apprécie pas physiquement… Mais la plupart du temps, on choisit quand même nos partenaires sexuels (en partie) parce qu’ils nous plaisent de ce point de vue. Pour certain.e.s c’est un critère indispensable et suffisant, pour d’autres il faudra qu’il y ait aussi ou surtout une attirance intellectuelle ou émotionnelle. Et c’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit d’une relation « que pour le sexe » comme tu le dis.

Mais le reste de ta question me fait penser que ton souci est peut-être ailleurs. Tu dis toi-même être « en surpoids » et ne pas être confiante sur ton physique, d’une part, et avoir « l’impression » qu’il ne prend du plaisir que lors des fellations, d’autre part. Du coup je me pose plusieurs questions : est-ce que tu en as discuté avec ton amant? Cela ne semble pas être le cas puisque tu parles d' »impression »… Du coup, qu’est-ce qui te dit qu’il ne prend pas de plaisir en dehors des fellations? Est-ce parce que ton amant a une érection un peu moins dure lors d’autres pratiques? Est-ce que tu associes ton attractivité à cela? Penses-tu que l’on ne peut pas être « en surpoids » et excitante? Et c’est quoi du « vrai » plaisir?

En fait, ta question me fait un peu penser à celle-ci, et je crois que c’est surtout toi qui porte un regard assez négatif sur toi-même. Ce n’est pas un reproche, hein, on a tou.te.s des choses qui ne nous plaisent pas dans notre physique, mais apprendre à les aimer (bon, ok, à les accepter c’est déjà pas mal) est vraiment hyper important pour être bien avec soi-même. Parce qu’au fond, il me semble que tu doutes du fait d’être désirable tout court, et que ça n’a pas grand chose à voir avec ton amant.

Cela étant, si ton interrogation centrale est de savoir quelle.s pratique.s lui plai(sen)t le plus, le plus simple est encore d’en parler avec lui ;)

Je t’embrasse

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés