Mon partenaire a débandé plusieurs fois, que dois-je faire pour le rassurer et éviter de nouveau un échec ?

bonsoir,
j’ai commencé une relation avec un homme il y a maintenant 1 mois nous avions pas encore franchis le cap « sexuel » car mon amis appréhendais de ne pas être à la hauteur par manque d’expériences ( il à 19 ans et moi 23 ).
Nous avons essayé de passer à l’acte samedi soir, tout se passer bien au préliminaire.
puis avant le moment fatidique tout retombe, je le stimule de nouveau tout redeviens bien puis retombe de nouveau avant la pénétration. idem dimanche matin . je le console et le rassure.
que dois je faire pour le rassurer et éviter de nouveau un échec ?

Bonjour bonjour,

Pfiouuu c’est pas une question évidente!

Alooooooors par où commencer? Peut-être par des félicitations pour cette relation naissante :)

Effectivement, pour ton ami (comme pour beaucoup de personnes, en fait), débuter une relation avec quelqu’une qui a 4 ans de plus, et peut-être plus d’expérience aussi, ça peut être assez flippant. Dans cette situation, on a tendance à se comparer, non seulement avec notre nouvelleau amante mais aussi avec les précédentes partenaires de cellui-ci. On se demande s’ielle a eu plus de partenaires que nous, et si c’est le cas on se dit qu’ielle est plus expérimentée (et donc plus « douée »?), on se dit que ce sera plus dur d’être « à la hauteur » des rapports qu’ielle a pu avoir avec les autres, on se demande si ces partenaires étaient plus habiles à lui donner du plaisir… Bref c’est déjà pas mal stressant.

anigif_enhanced-buzz-17824-1426707804-29

En plus, de manière générale, on apprend aux mecs qu’ils doivent se montrer forts (voire agressifs ou violents), performants, compétitifs, dominants, entreprenants pour être de « vrais hommes ». Ces normes de « la » masculinité/virilité, on les retrouve dans la vie de tous les jours mais aussi dans la sexualité, où les hommes cisgenre ont pour la plupart intégré qu’ils devraient : avoir un gros pénis, avoir des érections très rigides pendant très longtemps, ne pas éjaculer trop vite, pénétrer et (surtout?) ne pas être pénétrés. Sacrée pression, quand même, avec comme menace pour ceux qui ne se plieraient pas à ces règles ou ne rentreraient pas dans ce(tte) moule la perte du statut de « vrai homme viril/mâle alpha », voire l’assimilation aux femmes (horreur et déshonneur suprêmes, évidemment ^^).

Drama

Par ailleurs, l’érection du pénis est souvent vue comme le moyen de mesurer l’excitation d’un mec cis, avec certaines personnes qui, par exemple, ont l’impression que leur partenaire ne les désire pas (assez?) s’il ne bande pas. Sauf que les érections peuvent arriver en dehors du contexte d’excitation (c’est notamment le cas de la gaule matinale, purement « mécanique ») et qu’à l’inverse, on peut être super excité⋅e et ne pas bander, c’est juste que des fois le corps ne suit pas (quand on est fatigué⋅e, qu’on a bu, fumé, qu’on a peur ou qu’on est stressé⋅e). Cette association érection = excitation rajoute une pression supplémentaire puisqu’on ne veut évidemment pas blesser ou vexer son/sa/ses partenaires.

NPH-dissapoint

Donc en gros, un mec cis qui a du mal à bander, c’est souvent vu (par lui et/ou par son/sa/ses partenaires) comme un problème ou, pour reprendre le mot que tu as choisi, « un échec ». Parce que si le pénis n’est pas (un minimum) en érection, il ne peut pas pénétrer un vagin ou un anus. Et qu’on considère souvent que c’est ça le « vrai sexe » ou « le moment fatidique » comme dis. D’ailleurs tu dis que vous n’avez pas franchi le « cap sexuel »…

Tout ce qui n’est pas une pénétration d’un pénis dans un vagin (ou éventuellement un anus) tombe souvent dans la fameuse catégorie des « préliminaires » (ou « prélis » pour les intimes). Pourtant la fellation, le cunnilingus, l’anulingus, les caresses voire les pénétrations avec un/des doigts ou une/des mains ou un/des sextoys sont aussi des pratiques sexuelles qui peuvent apporter du plaisir et même amener jusqu’à l’orgasme. Et aucune de ces pratiques ne nécessite un pénis en érection. #àmédité

Aladdin-Thinking-GIF

Bref, tout ça fait que la « panne » d’érection est souvent une peur chez les mecs cis qui, du coup, se remettent un coup de pression en mode « il faut que j’assure », ce qui, ironiquement, augmente les chances que leur pénis fasse grève, puisque le stress et la pression sont des ennemies jurées des érections.

Alors, de ton côté, en tant que partenaire, qu’est-ce que tu peux faire pour rendre tout ça moins stressant et plus cool, pour lui comme pour toi?

Tu parles de le consoler et le rassurer, et, selon les mots et expression que tu choisis, ainsi que la sensibilité/susceptibilité de ton ami, ça peut aider… ou pas. Pour certains mecs cis, en parler, s’attarder sur le sujet, c’est encore lui donner une importance plus grande, et donc… remettre la pression. Ça ne veut pas dire qu’il ne « faut pas » en discuter, mais juste que ça dépend comment on en parle. Les classiques « c’est pas grave » ou « ça arrive à tout le monde », souvent accompagnés d’une petite tête semi triste/semi compatissante, c’est pas top, parce que ça amène encore une fois la focalisation sur le pénis qui n’est pas en érection.

flaccid-horn-o

Ce qui peut aider, vraiment, c’est de réfléchir à  (et discuter de) votre manière de prendre du plaisir ensemble, aux pratiques qui vous excitent, vous donnent du plaisir, et ne sont pas forcément centrées autour d’un pénis en érection. Pourquoi pas lui proposer/lancer un défi d’un rapport sexuel sans pénétration avec son pénis (cf toutes les pratiques que je listais plus haut)? C’est une forme de contrainte qui peut pousser à la créativité, et permet d’enlever complètement la pression vis à vis de l’érection!

L’idée, c’est vraiment d’essayer de ne pas se focaliser trop sur cette histoire de panne, parce qu’au fond, ce n’est pas forcément si important. Après, si dans tes envies sexuelles personnelles c’est quelque chose de fondamental et que les « pannes » continuent, tu pourras réfléchir avec ton partenaire à d’autres solutions. Pour l’instant, quelques pertes d’érection en début de relation ce n’est pas du tout inhabituel et ça ne vaut pas le coup de s’inquiéter je pense :) Laissez-vous le temps, faites plein d’autres trucs, découvrez-vous sexuellement!

Foreplay+_71d31be3e441725efd460e5150458c86

En espérant que tout ça vous aidera,

Des bisous

Cette réponse existe grâce au soutien de @_Phtaleine sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés