Je me sens incapable de lâcher prise et de prendre du plaisir, je préfère en donner

Bonjour, je suis un ado de 16 ans, en couple, et je n’éprouve aucun désir à l’idée de recevoir du plaisir. Plus que cela, je rejette toute tentative de la part de ma partenaire actuelle de m’en donner. J’ai passé 2 ans avec une fille qui refusait de me toucher (à cause de certains blocages de sa part) et le lot de frustration que cela a provoqué a engendré en moi un rejet total de tout ce que ma copine actuelle pourrait me faire.
J’adore lui faire du bien, c’est même tout ce qui me fait vibrer, mais j’aimerais arriver à me débloquer, au moins une fois, car elle même me demande d’essayer de lâcher prise et de m’éloigner de mon besoin de contrôle absolu. Je suis moi-même persuadé que ça me plairait de lâcher prise, mais je m’en sens incapable.
As tu des idées, des pistes pour m’aider ?
Cordialement.
M.

Coucou M!

Ahhhh la fameuse question du « lâcher prise », elle est aussi fréquente que compliquée finalement… Il y a beaucoup de raisons qui peuvent faire qu’on a des blocages, des limites, des barrières qui nous encombrent dans la sexualité, et on recherche souvent à s’en libérer, les dépasser ou les contourner.

Dans ton cas, et comme tu l’expliques très bien, le fait d’avoir passé deux ans avec une partenaire qui « refusait de te toucher » t’a sans doute poussé à mettre ton propre désir sous clé, à maîtriser tes envies au point d’avoir du mal à te reconnecter avec aujourd’hui. C’est une bonne chose que tu aies respecté la fille avec qui tu étais, que tu ne lui aies pas mis la pression et que n’aies pas insisté. Après, on dirait que ça a provoqué, comme par ricochet, un blocage chez toi aussi : puisqu’elle ne voulait pas te toucher, et pour gérer la frustration que ça générait chez toi, tu t’es persuadé que tu ne voulais pas être touché, voire peut-être que tu ne méritais pas d’être touché ou que personne ne voudrait jamais te toucher…Du coup, tu « adore[s] faire du bien » à ta copine, ce qui est très bien, mais ça veut aussi dire qu’en lui donnant du plaisir sans en recevoir tu es dans une posture de contrôle total, assez peu compatible avec le fait de « lâcher prise ».

De rien

Tu aimerais dépasser ce blocage, et apparemment c’est aussi ce que voudrait ta partenaire actuelle: good! Le plus important c’est quand même que toi tu en aies envie, et tant mieux si ça convient à ta copine, mais clairement c’est impossible de se forcer (et encore plus de forcer quelqu’un d’autre) à lâcher prise! Par définition c’est un truc qui doit venir de toi en premier lieu, même si le/la partenaire peut favoriser le changement. Ensuite, je te rassure, tu as 16 ans, donc ce n’est pas parce que tu es dans un schéma à l’heure actuelle dans ta sexualité que c’est destiné à rester ainsi. Tu fais face à un frein dans ta sexualité, mais déjà tu en as conscience et puis tu en parles avec ton amie (ce qui implique que vous êtes proches et que vous vous faites confiance, deux point hyper importants, essentiels, même).

Maintenant : comment faire pour lâcher prise et renouer avec l’envie de recevoir du plaisir autant que tu aimes en donner? Tu peux commencer par petites étapes et voir comment tu te sens, sans te mettre la pression : la laisser t’embrasser, te faire un massage sans prévoir de rapport sexuel, juste pour entrer en contact. Si ça te plaît et que tu en as envie et ta partenaire aussi, vous pouvez ensuite essayer des caresses sexuelles réciproques, comme ça tu lui donnes du plaisir en même temps que tu en reçois. Si là aussi ça se passe bien, que tu te sens excité et détendu, tu peux proposer à ton amie d’essayer une pratique (par exemple la fellation), en précisant bien que dès que l’un⋅e d’entre vous n’est pas à l’aise, vous arrêtez tout de suite et passez à autre chose qui vous tente tou⋅te⋅s les deux. Ca n’a pas besoin d’être un « programme » hyper strict; vous pouvez aller et venir entre ces différentes étapes, l’idée c’est juste de créer des conditions dans lesquelles tu te sens à l’aise et ton amie aussi. En y allant doucement et en sachant que tu n’as aucune obligation, tu mets toutes les chances de ton côté de réussir à abandonner progressivement le besoin de contrôle qui te bloque aujourd’hui.

Voilà voilà, j’espère que ça pourra t’aider,

Bisettes à paillettes

Cette réponse existe grâce au soutien de @dorcel sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés