Bien que très heureuse en couple, j’ai franchi le pas pour aller voir ailleurs

…et assouvir des fantasmes qui me sont propres, en cachette… et depuis j’en veux toujours plus, plus hard, plus de pluralité etc, je ne pense plus qu’à ça. Est ce une addiction?

Pour que cela constitue une addiction selon les critères les plus largement acceptés, il faut qu’il y ait présence d’au moins cinq des neuf critères suivants :

– Préoccupation fréquente au sujet du comportement ou de sa préparation.
– Intensité et durée des épisodes plus importantes que souhaitées à l’origine.
– Tentatives répétées pour réduire, contrôler ou abandonner le comportement.
– Temps important consacré à préparer les épisodes, à les entreprendre ou à s’en remettre.
– Survenue fréquente des épisodes lorsque le sujet doit accomplir des obligations professionnelles, scolaires ou universitaires, familiale ou sociales.
– Activités sociales, professionnelles ou récréatives majeures sacrifiées du fait du comportement.
– Perpétuation du comportement, bien que le sujet sache qu’il cause ou aggrave un problème persistant ou récurrent d’ordre social, financier, psychologique ou psychique.
– Tolérance marquée: besoin d’augmenter l’intensité ou la fréquence pour obtenir l’effet désiré, ou diminution de l’effet procuré par un comportement de même intensité.
Si ces comportements et rencontres te permettent de t’épanouir et ne blessent personne, il n’y a pas de raison d’y voir un problème.
Souviens-toi cependant d’être particulièrement attentive à ta protection et à celles de tes partenaires si tu les multiplies, et ce afin d’éviter de faire courir un risque à ton ou ta partenaire « officiel-le ». Pour mémoire ça veut dire qu’on utilise une capote par partenaire et par orifice (oui c’est pas glam comme terme mais on a pas encore trouvé plus précis).

Un risque de contamination par différentes infections sexuellement transmissibles existe également en cas de cunnilingus, anulingus ou fellation, si tu ne protèges pas ces pratiques (avec respectivement un carré de latex pour les deux premières – tu peux en confectionner un en découpant une capote- ou un préservatif masculin -externe- pour la troisième). Il est donc important que tu surveilles de près ta santé sexuelle avec un suivi gynéco et des dépistages réguliers, qui te permettront de te soigner mais aussi de prévenir ton, ta ou tes partenaires.

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés