Est-ce qu’on peut avoir un orgasme mental et non sexuel ?

Est-ce qu’on peut avoir un orgasme mental et non sexuel ?
femme hétéro cis qui par ailleurs n’a jamais eu de « vrai » orgasme pendant le sexe, il m’est arrivé un truc un jour qui me fait m’interroger : après avoir présenté un gros travail qui m’avait beaucoup stressé et dont la partie présentation orale m’angoissait tout particulièrement, j’ai été félicitée par la grande prêtresse en la matière. J’étais donc dans un état particulier, de mutation du stress en autre chose, sans qu’il soit tout à fait disparu, et surtout j’étais tout à fait soulagée que ça se soit passé et bien passé, et du coup assez fière et vraiment heureuse. Et cette sorte de relâchement je l’ai vécu physiquement aussi, et notamment dans ma culotte (je me sens un peu ridicule avec mon histoire, mais bénie sois-tu, avec tes questions anonymes =p) : j’étais pas du tout en position de vérifier ce que c’était, mais un liquide s’est écoulé..?

Hello!

Aloooors, en ce qui concerne ce qui t’est arrivé (un grand soulagement, doublé d’une immense satisfaction si j’ai bien compris), il est tout à fait possible que ton cerveau ait produit des hormones en lien avec ces ressentis, qui ont pu provoquer ce « relâchement » dont tu parles. Est-ce qu’on peut appeler ça un orgasme? Ça me semble compliqué, puisque ce terme est justement utilisé en lien avec la sexualité et qu’il n’y avait pas de d’élément ou de contexte sexuels dans ce que tu me racontes. Quelle serait alors l’origine du liquide qui s’est écoulé? Honnêtement je ne pourrais pas te le dire avec certitude, mais je pencherais bien pour l’hypothèse de la glaire cervicale (oui je sais, ce nom est vraiment pas glop mais bon c’est comme ça que s’appelle le liquide un peu gluant produit par le vagin pour se nettoyer lui-même, aussi connu sous le nom de « pertes blanches »). Il se peut qu’avec le soulagement (et le « relâchement », les muscles de ton périnée, qui étaient peut-être plus contractés que d’habitude en raison de ton stress d’avant la présentation), ce liquide qui était du coup un peu resté bloqué ait coulé dans ta culotte. Encore une fois, je ne pense pas qu’on puisse parler d’orgasme non sexuel, c’est assez contradictoire en soi.

l.php

En revanche, il est tout à fait possible d’avoir un orgasme sans contact avec (ou entre) les parties génitales… On peut prendre beaucoup de plaisir et même parvenir à l’orgasme avec des contacts sur d’autres parties du corps, ou même sans contact (c’est notamment le cas lorsque l’on rêve, et ça peut être le cas quand on a une sexualité basée sur des scénarios assez élaborés, où la jouissance peut être très intellectuelle dans le cas de rapports de domination/soumission, de fétichisme…). La distinction que l’on fait souvent entre physique et mental n’existe pas vraiment de manière aussi binaire en réalité. Toutes les stimulations physiques remontent par les nerfs jusqu’au cerveau qui les traite et c’est au final lui qui produit les hormones et activités que l’on ressent comme du plaisir. Le cerveau est en fait notre zone érogène la plus puissante, et c’est tout notre corps, et tous nos sens qui peuvent entrer en ligne de jeu pour provoquer le plaisir et/ou l’orgasme.

Voilà voilà, j’espère que ça éclaircira les choses pour toi :)

Cette réponse existe grâce au soutien de @carm_ina sur Tipeee. Merci beaucoup! (Et merci Marie V.H. pour le GIF <3)

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés