Est-il possible d’être attirée par l’homosexualité masculine quand on a un corps de femme?

Bonjour Sexy SouciS !
Tout d’abord, merci beaucoup pour tes réponses très instructives.

Ma question est en deux parties :

Premièrement, je me présente, je suis une jeune femme de 23ans.
J’ai été, il y a 4ans, « trompée » (sur internet, certains estiment que ce n’est pas de la tromperie, mais je l’ai ressenti comme ça de mon coté) puis « rabaissée » physiquement, sexuellement et mentalement par un ex. Je suis tout de même restée 3 ans avec ce « con », et j’ai fini par le quitter.
Depuis, 2 années ont passées, je me suis trouvé le meilleur des amoureux, mais impossible. Je ne ressens plus aucun désir depuis la période ex.
Je ne prend plus aucun plaisir solo, plus aucun plaisir avec quelqu’un d’autre (j’ai eu plusieurs partenaires pourtant, rien n’y change).

Je reprend petit à petit confiance en moi et en mon corps, mais rien n’y fait, quand on souhaite essayer de faire l’amour, j’ai l’impression qu’on fond, je me force, je prend tout de même un peu de plaisir, puis 1 à 2 h après, je ressens un grand dégoût.

Par contre, je ressens beaucoup de désir (sur le coup uniquement) à voir les autres faire des câlins, à mater du porno ou des mangas érotiques. (si possible homme avec homme)

1/ Est-il possible de devenir platonique, du jour au lendemain?
2/ Est-il possible d’être attiré par l’homosexualité homme-homme mais dans un corps de femme??? (je sais pas comment écrire cette question, haha)

Par avance, merci beaucoup.

Bonjour bonjour!

(merci à toi et à vous pour vos questions passionnantes)

Alors ce sont des questions très intéressantes et sur le fond et sur la forme…

Est-il possible de devenir platonique, du jour au lendemain?

Je vais, si tu le permets (sinon faudra me retrouver pour me taper mais je suis furtive alors bon courage) reformuler un peu. Dans le langage courant, on appelle généralement « platonique » une relation (le plus souvent amoureuse ou amicale) qui n’implique pas de sensualité/sexualité/contact physique sexuel. A l’origine, l’adjectif platonique fait référence au philosophe Platon (mais pas du tout au verbe niquer) et signifie, selon mon Robert, « qui a un caractère purement idéal, sans rien de matériel, de charnel ». Une relation où on baise pas, quoi (pardon Platon mais c’est ce que ça veut dire au final, tmtc). Bon, ce qu’il faut retenir là-dedans, c’est que « platonique » est donc un adjectif qu’on utilise le plus souvent pour décrire une relation et pas une personne.Tu n’es donc pas platonique.

giphy

Et là le mec lui dit « et dans platonique, y’a plato! ouarf ouarf ouarf

PS: j’espère que c’est clair que Platon sur ce GIF?

PPS : déguisé en Gatsby du film, là, tsé?

Bref

En revanche, ce que tu me décris (une absence de désir et -donc?- de plaisir lors de la masturbation et des rapports sexuels depuis « la période ex » – sauf dans certains cadres très précis d’excitation un peu « à distance » ou par procuration – « voir les autres faire des câlins, […] mater du porno ou des mangas érotiques ») tout cela donc, pourrait tout à fait indiquer que tu sois asexuelle sous une forme ou une autre.

Asexuel⋅le ça veut dire quoi? Déjà, asexuel⋅le, ce n’est pas une maladie, un problème, une pathologie, un dysfonctionnement, c’est une orientation sexuelle (comme l’hétérosexualité, l’homosexualité, la bisexualité ou la pansexualité). Contrairement à ce que l’on pense souvent quand on entend ce mot ou qu’on l’utilise sans vraiment le comprendre (comme je l’ai fait jusque très récemment avant qu’un⋅e lecteur/rice du site ne me renseigne) ne signifie pas forcément qu’on n’éprouve pas du tout de désir sexuel et/ou qu’on ne fait jamais de sexe. Globalement, le trait commun des asexuel⋅le⋅s (et de pas mal des personnes se définissant dans la palette entre asexuel⋅le⋅s, greysexuel⋅le⋅s, demisexuel⋅le⋅s etc) c’est que leur désir sexuel, s’ielles en ressentent, ne s’attache pas forcément à une personne physique. Certain⋅e⋅s asexuel⋅le⋅s se masturbent et d’autres pas, certain⋅e⋅s asexuel⋅le⋅s ont des rapports sexuels et d’autres pas, certain⋅e⋅s asexuel⋅le⋅s ont une libido importante et d’autres peu ou pas, certain⋅e⋅s asexuel⋅le⋅s regardent ou lisent du porno et d’autres pas… Bref, tu vois l’idée?

200 (4)

Cependant, il est aussi possible que cette disparition du désir/plaisir lors de la masturbation et des rapports sexuels soit la conséquence de ce que tu sembles avoir subi avec l’ex dont tu parles. Un « con », dis-tu, avec qui tu es restée 3 ans et qui t’a « trompée » et « ‘rabaissée physiquement, sexuellement et mentalement ». Alors certes, cela fait deux ans que cette relation s’est terminée, mais sortir d’une relation violente comme celle que tu décris, ce n’est pas toujours simple ni rapide, et il est possible que tu aies besoin d’un coup de main. Si cette perte de désir/plaisir est quelque chose qui te fait souffrir, il est tout à fait possible de rencontrer une personne formée à l’accompagnement psy (ça peut être des personnes issues du monde médical mais aussi associatif, par exemple) ou un⋅e sexologue. Tu peux aussi, si jamais tu en as envie, témoigner ou lire des témoignages de personnes ayant traversé des situations peut-être similaires à celle que tu as vécu.

Est-il possible d’être attiré par l’homosexualité homme-homme mais dans un corps de femme??? 

200 (5)

Hop c’est cadeau

Eh bien… OUI! (je comprends ta question comme étant : une femme peut-elle être excitée par l’homosexualité masculine et/ou ses représentations?) et donc la réponse courte c’est OUI : a priori n’importe qui peut être excité par n’importe quoi de ce que j’en sais :) D’ailleurs il y a pas mal de femmes qui regardent du porno gay où sont excitées par l’idée/la vision de deux hommes qui s’embrassent, se caressent, se sucent, se… On en était où déjà? Ah oui donc, statistiquement, je trouve même ça plutôt logique qu’une meuf hétéro regarde du porno gay puisqu’il y a plus de mecs… Mais en fait il y a aussi pas mal de lesbiennes qui en regardent ce qui tue ma théorie précédente du « c’est parce qu’il y a plus de mecs ». Je pense (ceci n’est pas du tout un truc prouvé scientifiquement mais une simple hypothèse fumeuse dans mon cerveau) que c’est peut-être parce que ce n’est PAS du porno fait pour les mecs hétéros… Contrairement au porno « lesbien » mainstream, où des filles aux ongles acryliques surdimensionnés se caressent vaguement les cheveux et se léchouillent la chatte du bout de la langue en attendant la « vraie » scène de cul, avec un mec (cis) évidemment…Tout ça pour dire que c’est en fait plutôt fréquent pour des meufs de regarder du porno gay masculin et/ou d’être excitées par l’homosexualité masculine.

Pfiou ça te fait un peu de lecture tout ça… En espérant que ça te parle et t’aide un peu!

Je t’embrasse <3

Cette réponse existe grâce au soutien de @here_lies_elise sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés