En couple avec un homme, le problème c’est que l’idée de me faire un cunnilingus le dégoûte

Bonjour,
Je suis une femme cis en couple avec un homme, et le problème c’est que l’idée de me faire un cunnilingus le dégoûte (il l’a déjà fait une ou deux fois auparavant, sans y prendre vraiment de plaisir je crois). Il dit que c’est à cause de l’odeur/goût de la cyprine, mais je pense que c’est un peu plus que ça car je lui ai proposé/parlé de la digue dentaire et ça ne semble pas le « rassurer ».
Le cuni ne m’est pas indispensable mais il y quand même des fois ou j’en ai envie, alors puis-je (et si oui comment) l’aider à faire disparaitre ce dégoût ?

Hello!

Alors ma réponse risque de te décevoir mais pour moi, quand une personne t’exprime son refus d’une pratique, la seule chose à faire c’est de respecter cela. Et je comprends que cela puisse te frustrer, et que parfois tu en aies (très) envie et tout ce que tu veux, mais le fait est que s’il n’en a pas envie, rien ne l’oblige à quoi que ce soit, et il n’a pas à s’en justifier, tout juste peut-il choisir de te l’expliquer mais « ce n’est pas mon truc » devrait suffire.

giphy-1

 

Donc le fait que tu ne sois pas convaincue par ses explications parce qu’il n’a pas changé d’avis lorsque tu lui as proposé d’essayer avec une digue dentaire ne change pas grande chose, si ce n’est que le message est relativement clair : il n’aime pas ça. Et c’est son droit. Si tu insistes au delà de ce refus, formulé (au moins) à deux reprises de sa part d’après ce que je comprends dans ta question, c’est vraiment pas cool. Il ne t’appartient pas de juger ses (dé)goûts sexuels. D’autant qu’il semble d’après la façon dont tu formules ta question que ce soit toi qui ait interprété son refus comme un dégoût et non pas lui qui t’a dit « ça me dégoûte » (en effet, s’il t’a dit ça, pour le coup c’est vraiment pas cool de sa part et mérite peut-être qu’il y réfléchisse).

 

Ca ne veut pas dire que tu n’as pas le droit d’avoir cette envie, elle est évidemment complètement légitime. Mais c’est désormais à toi de voir si tu peux t’en passer ou si elle t’est indispensable pour une sexualité épanouissante, auquel cas tu peux rechercher un.e autre partenaire avec qui pratiquer si vous êtes dans une relation non exclusive ou précisément discuter de non exclusivité avec ton partenaire actuel. Tu dis cependant que le cunilingus ne t’est pas indispensable, donc  il me semble que la meilleure solution est de te concentrer sur les autres pratiques qui te plaisent et lui conviennent aussi.

Bises

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés