Homosexuelle, je rentre parfois dans une stratégie de séduction avec les garçons, suis-je bisexuelle?

J’adore ton travail. Et je me permets donc de te poser quelques questions qui commencent comme une petite histoire…

Parfois, dans la vie, il se passe des trucs étranges. Je me présente: je suis une femme cis homosexuelle. Ça, c’est l’identité de genre et l’orientation sexuelle auxquelles je m’identifie dans mon quotidien. Je couche avec des filles de façon exclusive depuis quelques années et j’aime beaucoup ça.

Un problème se pose. Quand je suis en contexte social, je « perds de vue » cette identité. Je dis en contexte social, mais ce n’est pas exactement ça. Quand je suis entourée d’hétérosexuels cisgenres, ça devient clairement la panique. S’il y a des hommes plutôt beaux garçons dans l’assemblée, je me surprends à minauder, faire du charme, bref, je me surprends à entrer dans une stratégie de séduction. Je me suis demandée si ce que je ressentais comme une attirance d’ordre sexuel n’était pas en réalité l’expression d’une forme d’admiration. Ces hommes plaisent, pourraient plaire à n’importe quelle femme, je veux être comme eux. Cette fascination pour le beau mâle me trouble.

Mais je me suis évidemment aussi posé la question de ma bisexualité. Avec un passé fait de tant d’hommes, peut-être suis-je en fait totalement bisexuelle? Et pendant longtemps, j’ai pensé que mes oscillations entre les personnes des deux genres étaient liées à cette orientation sexuelle là. Pour autant, je n’ai aucune envie de vivre une quelconque histoire avec l’un de ces beaux garçons. Ce que je voudrais, à la rigueur, c’est coucher.

La proximité du beau garçon me donne envie de me conformer. Je veux être la meuf qu’il regarderait, celle sur laquelle il se retournerait dans la rue. Je veux être celle qui suscite des désirs et des fantasmes. Mais j’ignore aujourd’hui si je serais capable de les assouvir et de les combler. Il est encore une chose que j’ignore, c’est quelle serait la sensation que j’éprouverais si d’aventure je venais à coucher avec un homme aujourd’hui.

Ma vie sexuelle n’est pas palpitante. Je me prends que rarement mon pied avec ma copine. Et je ne suis pas amoureuse. Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs, et je ne sais pas comment passer outre. La fille que je fréquente est une jeune femme charmante, plutôt jolie. Et très amoureuse. Elle veut me combler et me semble parfois à la hauteur, elle pourrait effectivement me combler. Mais il manque un truc. Y a quelque chose qui déconne et je m’en rends compte.

Comment faire alors? Succomber aux jolis garçons, une fois, deux fois. Quand j’en ai envie? Qu’est-ce que cela dit de moi? Que faire avec cette jeune femme qui est plus une friend with benefit qu’une amoureuse dans une relation déséquilibrée de fait? Pourquoi ne suis-je pas capable à 28 ans passés de me sentir en accord avec une orientation sexuelle?

Je te remercie (juste d’avoir lu tout ça déjà)
Ah et j’ai oublié de te dire que j’étais maxi féministe tendance misandre dans la vraie vie et que tout ça me perturbait beaucoup…

Je me permets de t’envoyer des bisous de licorne.

Bonjour bonjour,

Alors il y a plein plein de choses dans ta question, et on dirait que tu es dans une situation un peu compliquée où tu as un peu de mal à démêler ce que tu veux ou ne veux pas d’un point de vue intellectuel, militant, sentimental et sexuel… En effet je lis à la fois des doutes sur ton orientation sexuelle, des interrogations sur ta personnalité et aussi des incertitudes quant aux relations que tu as ou que tu veux/voudrais. Bref, j’ai un peu le sentiment en lisant ta question que tu traverses une légère zone de turbulence à ces niveaux là, et que c’est le chaos dans ta tête, ton coeur et ta culotte un peu aussi…

giphy3

Je vais essayer de prendre les trucs dans l’ordre. Premier point, de ce que j’en comprends, tu as l’impression que tu ne peux pas t’empêcher de draguer les jolis garçons quand il y en a autour de toi, mais tu ne sais pas vraiment pourquoi. Est-ce que c’est parce que tu veux leur ressembler, « être comme eux », en raison d’une « admiration » ou « fascination » qu’ils provoquent chez toi? Ou est-ce que tu veux simplement les séduire parce qu’ils t’attirent sexuellement? En fait, non seulement tu t’interroges beaucoup là-dessus, mais j’ai le sentiment que tu te juges assez durement sur ce comportement, que tu ne trouves pas ça très « bien » (tu utilises le mot « minauder », qui est quand même assez négatif), ou cohérent avec ton identité homosexuelle (tu dis avoir l’impression de la « [perdre] de vue »).

Tu dis que la proximité de « beau[x] mâle[s] » « te donne envie de te conformer », mais je me demande si tu n’es pas en train de nier ou de juger ton attraction parce que dans ton esprit, cela signifierait nécessairement que tu es « totalement bisexuelle ». Mais les personnes avec qui tu fais du sexe ne définissent pas automatiquement ton orientation et encore moins ton identité. Déjà parce que l’orientation sexuelle (les personnes avec qui on a envie de se frotter tout⋅e nu⋅e) peut tout à fait être distincte de l’orientation romantique (les personnes avec qui on a envie de construire une relation plus sentimentale). Ensuite parce que tu es la seule à pouvoir te définir, si tu en as envie. Donc si dans ton esprit, tu te v⋅o⋅is comme une femme homosexuelle ou lesbienne qui couche parfois avec des garçons, eh bien c’est exactement ce que tu es et basta.

giphy

Après, si cela fait longtemps que tu n’as pas couché avec un garçon, je peux comprendre que cela puisse être un peu flippant de se demander comment ça va se passer, si tu sauras toujours comment ça marche, etc etc… Là-dessus je te rassure, le sexe c’est comme le vélo, une fois que tu as passé le stade des premières fois, ça revient assez facilement (même si avec chaque nouveau/nouvelle partenaire c’est un peu une nouvelle « première fois »…).

Deuxième truc, il semblerait qu’un des facteurs qui ajoutent à ta confusion ou à tes interrogations est le fait que ta vie sexuelle actuelle ne te convient pas tout à fait, tu dis en effet qu’elle n’est « pas palpitante » et que tu « prends […] rarement ton pied ». C’est un peu embêtant, surtout si (au moins pour toi), c’est plus ou moins le centre de la relation avec cette fille… De là à remettre en cause ton orientation sexuelle parce qu’il te « manque un truc » avec cette personne, c’est peut-être un peu extrême, d’autant que tu commences par dire que tu « couche[s] avec des filles de façon exclusives depuis quelques années et que tu adores ça ».

giphy2

Ce qui me permet d’en arriver à mon troisième et dernier point qui est que c’est peut-être ta relation avec cette personne qui ne te plait pas ou plus trop… Tu dis toi-même que la situation est « déséquilibrée » parce qu’elle est (très) amoureuse et toi non. il est possible que cela te gêne ou que tu te sentes coupable par rapport au fait que vous n’avez manifestement pas les mêmes attentes et/ou envies dans cette relation, et ça, ça peut carrément influer sur vos rapports sexuels, par exemple.

Enfin voilà, je ne sais pas vraiment si ça répond à ta/tes question⋅s mais sache que tu n’es ni bizarre ni seule dans ta situation, et de nombreuses personnes continuent à s’interroger toute leur vie sur les personnes qu’elles aiment et/ou avec qui elles font du sexe et/ou avec qui elles flirtent simplement… Tu n’as pas besoin de trouver une réponse définitive aujourd’hui, tu peux te contenter de laisser aller, de t’écouter et de te faire confiance : au fond, tu sais mieux que personne ce qui te convient ou pas, et c’est ok si ça change par la suite, tu as le droit! Fais ce qu’il te plait et nique les étiquettes :)

tumblr_n6ydn0i7Pt1qfx0b8o1_400

des bisous de licorne tout plein à toi aussi!

[Edit] Sur Twitter, @LittleEnid me signale que ce sentiment que tu as, de vouloir une forme de « validation », sans être certaine de désirer ces mecs est peut-être un effet de ce que l’on appelle souvent l’obligation d’hétérosexualité, c’est à dire qu’on nous inculque tellement que la seule option qui existe quand on est une meuf est de désirer des mecs, ou plutôt de désirer être désirée par des mecs, que c’est difficile d’en sortir, même quand on n’est pas attirée par eux…

Cette réponse existe grâce au soutien de @Sexpress sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés