Homme, j’aime les filles androgynes mais elles font toutes partie de la mafia lesbienne et j’ai pas de gaydar

Yo, jeune male paumésexuel.
Je sais que j’aime au moins une chose : les filles, et j’ai un gros penchant pour les filles androgyne, voire plus masculine que moi (en même temps c’est pas très dur). Mais enfer et damnation, elle font (quasiment) toute partie de la mafia lesbienne qui sévit la capitale et mon gaydar (ou goudoudar) ainsi que mon hétérodar sont comme qui dirai naze. Que faire ?

YO!

Aloooooors pour commencer, jeune mâle, je vais me permettre un petit conseil : en tant que mec hétéro, utiliser des termes comme « mafia lesbienne » ou « goudoudar », même avec humour (j’ai bien saisi le ton de la question, je te rassure, je vois bien que ton intention n’est pas d’être insultant), c’est NON. Ça ne veut pas dire que je te censure ou t’interdis quoi que ce soit (tu remarqueras que je n’en ai de toute façon pas le pouvoir) mais juste que je crois que ce genre d’humour qui tend à détourner les propos homophobes/lesbophobes et/ou insultants que peuvent subir les femmes qui font du sexe et/ou des bisous avec d’autres femmes, ça se manie avec moult précautions et de préférence quand on fait partie des personnes concernées. De la même manière, certaines personnes se sont réappropriées les termes « pédé » ou « gouine » pour revendiquer leur propre orientation et/ou leur identité. Mais cela n’autorise pas une personne hétéro à s’en servir, même « juste pour rire ».

giphy

Voilà pour le petit point vocabulaire, j’espère que tu comprendras que ce n’est pas du tout méchant, et que le but est juste d’essayer de faire en sorte qu’on puisse tou⋅te⋅s se parler sans risquer de se froisser ou se blesser!

Bien, ensuite tu as un faible « pour les filles androgynes, voire plus masculines que [t]oi » m’expliques-tu, avant de rajouter « en même temps c’est pas très dur ». Bon… Là je t’avoue qu’autant je vois à peu près de quoi tu parles quand tu parles de filles androgynes (dans ma tête je vois des cheveux courts, un jean droit, une chemise à carreaux, des Timberland… et… je… pfiou…. BREF) autant quand tu parles de filles « masculines » je t’avoue que je ne comprends pas tout à fait? Ça veut dire quoi en fait masculine pour toi? (Vraie question même si je me doute que tu pourras difficilement répondre tout de suite à travers mon écran). Et pourquoi tu penses que tu n’es pas « masculin » en dépit du fait que tu te décris (toujours en déconnant, je sais bien, mais quand même) comme un « mâle »? Tout ça m’interroge grandement : est-ce un degré de pilosité qu’il faut avoir atteint (genre en dessous de 6/10 sur l’échelle du Chabal t’es pas un vrai homme?) ou est-ce que c’est une question de… Je sais pas en fait, j’arrive vraiment pas à me figurer ce dont il s’agit, mais si tu veux me faire un retour pour m’expliquer je suis preneuse!

giphy

Anybref, pour en venir enfin à ta question que je comprends comme « comment je fais pour savoir à l’avance si la personne qui me plaît a une orientation sexuelle qui m’inclut potentiellement? », la réponse simple c’est : bah tu peux pas. Ouais c’est chiant, mais à ce que j’en sais, il n’y a aucun moyen pour savoir si une fille est hétéra, bie, pansexuelle, lesbienne ou asexuelle à part… Lui demander! Eh ouais, c’est vrai que c’est pas très pratique pour éviter de se prendre des vents mais c’est la seule façon d’en avoir le coeur net! Alors attention, hein, je ne te dis pas de sauter sur des meufs dans la rue pour leur demander « hey t’es lesbienne? » (c’est pas très respectueux et tu risquerais de te prendre quelques coups de savates). Mais tu peux simplement essayer de dire à la personne qu’elle te plait (tu peux expliquer pourquoi si tu veux, genre je sais pas moi « tes cheveux ont l’air doux » ou « tu me fais rire » ou encore « j’ai trop envie de faire du poney avec toi »), et voir ce qu’il se passe… Parce qu’au final, au delà de son orientation, ce qui t’intéresse c’est ça, non? Savoir si c’est réciproque, quoi. Et pour ça, ben y’a pas de secret, faut se lancer! (Oui je sais, plus facile à dire qu’à faire, mais hey je vais pas draguer pour toi hein ^^). Sinon tu peux aussi éviter de brancher les meufs devant les bars ou soirées notoirement lesbien⋅ne⋅s, et bien entendu t’abstenir d’accoster une fille si elle a sa langue dans la bouche d’une autre (ou sa main dans la main d’une autre, enfin tu voir le truc, quoi) :)

giphy

Je terminerai quand même en précisant que le fait qu’une fille soit lesbienne ou pas ne déterminera pas nécessairement le fait qu’elle ait ou pas envie de te faire des bisous et/ou du sexe. Parce que (incroyable, je sais) toutes les personnes hétéros n’ont pas toutes envie de coucher ensemble.

[Edit]On m’a signalé que j’avais peut-être pas été super claire sur le fait que parmi les filles androgynes, ou que tu décris comme « masculines », il y a aussi des hétéras, des bies, des pansexuelles! Donc voilà, c’est dit, ce n’est pas parce qu’une fille a ce type de look qu’elle est lesbienne (et/ou qu’elle ne ferait jamais quoi que ce soit avec un garçon) :)

Des bisous et bon courage, tu vas y arriver!

Cette réponse existe grâce au soutien de @Poueteuh sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés