J’ai 16 ans, et je suis extrêmement « pervers », j’aime beaucoup de choses sexuelles « immorales » est-ce normal?

Bonjour,

Alors pour commencer, je ne suis pas certaine de ce que tu entends par « pervers » mais c’est en tout cas un mot avec une forte connotation péjorative. D’ailleurs si on regarde rapidement les premières définitions qu’on trouve cela confirme le sens très négatif du mot, que ce soit « qui est méchant, dépravé, naturellement enclin au mal » (sens général, wiktionnaire), « qui est totalement dépourvu de sentiments et de sens moral » (sens psychopathologique, cntrl) ou encore, celle dont tu parles je crois « dont les instincts sexuels se manifestent par un comportement anormal » (sens particulier, larousse). Ces trois façons de comprendre le mot pervers sont légèrement différentes, puisqu’elles ne se placent pas toutes sur le terrain sexuel, par exemple, mais elles comportent toutes une charge  défavorable extrêmement claire : « méchant », « dépravé », « mal », « dépourvu », « anormal »…

Je crois qu’il faut se méfier de l’utilisation excessive de ce mot dans le cadre des sexualités, parce qu’on est probablement tou⋅te⋅s le/la pervers⋅e de quelqu’un⋅e! Ça ne veut pas dire que je pense que tout le monde pratique la brouette thaïlandaise avec des chèvre naines les soirs de pleine lune, hein. Mais on le voit dans les définitions que je cite plus haut, l’idée de « perversion » est très liée à celles de « morale » (donc de « bien » et « mal ») mais aussi de « normalité ». Sauf que ces concepts peuvent énormément varier d’une personne à l’autre, on n’a pas tou⋅te⋅s la même opinion sur ce qui est normal/bien/acceptables ou pas, en particulier en matière de sexualité. Il existe juste une norme légale, concrètement celle là on est censé⋅e⋅s tou⋅te⋅s la partager, et c’est celle qui détermine ce qui peut être l’objet de poursuites civiles et/ou pénales et donc de pénalités (amende, prison ou peines alternatives). Pour le reste, en fonction de notre éducation, de notre culture, de nos rencontres, de notre religion, de nos préférences personnelles, on a chacun⋅e une vision individuelle de ce qui est « normal » ou pas.

Il existe cependant une norme dominante, historiquement et statistiquement, qui est celle du rapport hétérosexuel potentiellement procréatif érigé comme seule sexualité acceptable (voire comme seule sexualité possible). Selon cette vision largement répandue, la seule bonne façon de faire du sexe, la seule façon « morale », c’est que le pénis du monsieur pénètre le vagin de la madame avec qui il est en couple monogame. Au fil des années, on a pu voir d’autres pratiques se « normaliser », comme la fellation par exemple, qui était par le passé le domaine réservé des prostituées. Mais tout ce qui sort de ce champs très limité risque d’être considéré, par quelques personnes voire par une majorité, comme « anormal ». Tu aimes la fessée? Pervers⋅e! Tu es un homme et tu prend du plaisir à être pénétré? Déviant⋅e! Les pieds t’excitent plus que les seins ou les fesses? Dépravé⋅e! Tu jouis lorsque tu domines ton/ta/tes partenaire⋅s (avec leur accord explicite)? Malade! Tu préfères te masturber? ANORMAL⋅E!

Alors tu vois, je lis ta question et je me demande quelles peuvent bien être ces préférences ou fantasme sexuels si terribles pour que tu te traites d' »extrêmement pervers »? Et ces choses « immorales » qui te plaisent ou t’attirent sont-elles mauvaises à tes yeux ou est-ce que tu as l’impression que les autres les jugeraient ainsi? Parce que pour le dire clairement, à mes yeux, la seule chose inacceptable c’est de faire du mal à autrui, c’est à dire de ne pas respecter le consentement libre et éclairé de la/des personne⋅s avec qui tu as des rapports. Pour le reste, les sexualités sont riches de leurs diversités et il n’y a aucune pratique dans laquelle plusieurs personnes prennent du plaisir ensemble qui me paraît condamnable.

En espérant avoir répondu à ta question,

Bises

Cette réponse existe grâce au soutien de @HarleyyQuinn_ sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés