J’ai l’impression que pour moi l’acte n’est agréable que lorsqu’il est interdit, j’ai un problème?

Bonjour! :)
j’ai un problème qui me semble assez particulier: je ne me sens vraiment excitée que lorsque je fais l’amour avec une troisième personne qui dors dans la même pièce voire dans le même lit. En quelques mots, j’ai l’impression que pour moi l’acte n’est agréable que lorsqu’il est interdit… Sinon je ne ressens rien de particulier, et j’ai déjà constaté cela avec plusieurs garçons. Je ne comprend pas pourquoi, surtout que je ne suis pas du tout attirée par les trips exhib. Penses-tu que j’ai un problème et sais-tu comment je pourrais le résoudre?
Merci :)

Bonjour!

Mmmmm en te lisant je ne suis pas vraiment sûre que tu aies un « problème », non, il me semble que c’est plus une spécificité, et encore, pas forcément si « particulièr[e] »… Le fait de ressentir plus d’excitation et/ou de plaisir lorsqu’il y a un élément d’interdit ou de risque (ici, le fait qu’une personne dorme « dans la même pièce voire dans le même lit ») est finalement assez courant. J’en parlais dans cette réponse, la peur et le désir sont souvent lié⋅e⋅s, on peut les associer et parfois même les confondre, l’une peut provoquer l’autre et inversement. C’est assez difficile d’expliquer pourquoi exactement, puisque la construction de ce qui nous titille les sens et/ou l’esprit est un savant mélange de biologie, de psychologie et de sociologie, mais voilà, c’est ainsi : de nombreuses personnes sont émoustillées par le danger (réel ou imaginé), et cela peut parfois prendre une place importante dans leur vie sexuelle et/ou leurs fantasmes.

Qu’est-ce que… Je… ???

Après, j’ai quand même l’impression que tu n’es pas tout à fait contente avec cet état de fait et il y a, je crois, deux explications possible à cela.

La première qui me vient à l’esprit en te lisant, c’est que tu es mal à l’aise avec le fait d’avoir ces envies que tu trouves étonnantes voire pas très acceptables. Ce qui me fait penser ça c’est que tu précises n’être « pas du tout attirée par les trips exhibs » bien qu’il y ait un élément exhibitionniste assez marqué dans ce que tu décris… Alors certes, tu n’as peut-être pas envie que l’on te regarde faire du sexe directement, mais quand on fait du sexe dans la pièce (et encore plus dans le lit) où dort une troisième personne, c’est bien le risque d’être vu⋅e, entendu⋅e, d’être surpris⋅e, découvert⋅e, qui est présent. Mais dans l’esprit des gen⋅te⋅s, « exhibitionniste » on imagine tout de suite un vieux pervers tout nu sous son imperméable et qui montre son pénis aux passant⋅e⋅s sans leur consentement. Du coup, évidemment, on n’a pas trop envie d’être associé⋅e à ça. Mais l’exhibitionnisme, le voyeurisme, le fait qu’une tierce personne joue un rôle dans l’excitation ou dans le plaisir, si cette personne est consentante, ce n’est pas du tout un problème!

Deuxième hypothèse: ça t’embête d’avoir « besoin » de ça pour prendre ton pied. Parce que si je comprends bien, si ces conditions ne sont pas réunies tu ne « ressens rien de particulier » lors des rapports sexuels, que ce soit en termes d’excitation ou de plaisir. Or j’imagine qu’effectivement ce n’est pas une situation qui se présente tous les jours, et qu’il est possible que tou⋅te⋅s tes partenaires ne soient pas nécessairement super chaud⋅e⋅s pour avoir des relations dans ce contexte. Et si tu n’as pas du tout envie ou que les caresses, baisers etc ne te font aucun effet en dehors de ce cadre, ça peut être assez embêtant, du coup. Avoir des rapports sans désir et/ou sans plaisir ce n’est pas forcément très agréable… Si vraiment c’est quelque chose qui te pose problème à toi, il est toujours possible de consulter un⋅e psy ou sexologue pour essayer de détricoter un peu ce lien que tu as construit entre le risque d’être surprise et le ressenti d’excitation et/ou de plaisir. Cela pourrait te permettre d’avoir plus de désir⋅s, de sensations et/ou de varier les situations.

Pour terminer je dirais que c’est peut-être aussi une question de partenaire qui fait que ton envie et/ou ton plaisir ont eu du mal à décoller en dehors d’un contexte fantasmatique particulier. Parce que mine de rien ce n’est pas si simple de trouver quelqu’un⋅e qui nous attire, qu’on attire aussi, et avec qui on se donne du plaisir mutuellement. Ça demande d’être à l’écoute de ses propres désirs, de ceux de l’autre, d’être en capacité de communiquer comment on préfère être touché⋅e (ou pas), caressé⋅e (ou pas), embrassé⋅e (ou pas), pénétré⋅e (ou pas) mais aussi d’entendre les goûts de son/sa/ses partenaire⋅s. Bref : ce n’est pas si évident, parfois cela demande du temps, soit pour trouver la/les bonne⋅s personne⋅s, soit pour mettre en place la confiance et le lâcher prise avec la/les personne⋅s pour que l’entente sexuelle soit au rendez-vous…

Je ne sais pas si ça peut t’aider mais je l’espère!

Des bises

Cette réponse existe grâce au soutien de @cel_ina sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés