Je suis devenue frigide, je ne ressens rien au lit. Qu’est-ce qui cloche avec moi ?

Coucou Sexy Soucis,
J’ai perdu ma virginité à 23 ans avec un connard de sex friend qui avait des problèmes d’éjaculation précoce et qui faisait des sous-entendus devant nos potes comme quoi j’avais un problème au lit. Mais j’ai quand même ressenti du plaisir avec lui. Après ce connard, j’ai eu un autre sex friend (un one shot) avec qui aussi j’ai eu du plaisir au lit sans aller jusqu’à l’orgasme.

Mais après une longue période d’abstinence, je suis devenue frigide. Avec mes 3 derniers mecs, je ne sens plus rien. Je sens qu’ils sont à l’intérieur de moi mais ça s’arrête là. Aucun plaisir. Même avec un mec dont j’étais amoureuse, même après quelques verres de tequila (histoire d’être bien détendue), même avec du lubrifiant (histoire d’en rajouter une couche au cas où je ne mouille pas assez) je ne ressens rien au lit.

Qu’est-ce qui cloche avec moi ?

Bisous

Coucou toi!

Bon, je vais me lancer et faire une supposition si tu le permets, qui est celle de penser que ta première relation incluant des rapports sexuels ne s’est pas (du tout) bien passée et qu’elle s’est encore moins bien terminée. Le fait que tu utilises « connard » à deux reprises pour décrire ce mec n’est sans doute pas étranger à cette analyse super perspicace il faut dire :)

giphyEn soi, le fait qu’il éjacule rapidement n’est pas forcément un problème. Que tu n’arrives pas à l’orgasme lors de tes premières expériences non plus n’est pas un problème en soi (c’est même très courant). Mais je suppose que le manque de respect dont il faisait preuve devant vos potes (faire des sous-entendus sur ta sexualité c’est juste nul) trouvait peut-être écho dans vos rapports sexuels, c’est à dire qu’il n’était probablement pas hyper à l’écoute de tes besoins et envies dans ce domaine là non plus. Je ne sais pas vraiment ce qu’il en est avec la deuxième personne avec qui tu as fait du sexe, mais tu n’as pas l’air d’en garder un très bon souvenir non plus. D’ailleurs, pour les deux tu parles de « sexfriends », mais je n’ai pas l’impression qu’il y ait eu beaucoup d’amitié ou de complicité entre vous.

giphyGlobalement, j’ai le sentiment que ces deux premiers partenaires t’ont laissé un sale goût dans la bouche(non pas comme ça) (enfin peut-être que si mais c’est pas le propos). Or, nos premières expériences ont un rôle hyper important dans notre façon d’aborder la sexualité par la suite, et le fait qu’un bon moment se soit écoulé entre ces deux partenaires pas terribles et les suivants explique peut-être les difficultés que tu rencontres pour ressentir du plaisir.

Ça ne signifie pas que tu es devenue « frigide », et ça ne signifie pas que quelque chose « cloche » avec toi. Le fait que tu aies déjà eu du plaisir par le passé montre bien que ton corps est capable d’en ressentir, et que le blocage se situe a priori ailleurs. C’est à dire dans la tête. Et ce n’est pas en te bourrant la gueule que ça va résoudre le truc (je dirais presque au contraire…). Être amoureuse (et souvent cela implique aussi d’être en confiance) c’est vrai que ça peut aider à surmonter un blocage de ce genre (et le lubrifiant aussi), mais je crois qu’il serait peut-être bon que tu envisages quelque chose d’un peu plus profond et radical.

Ça peut être le fait de consulter un⋅e professionnel⋅le  formé⋅e à l’accompagnement psychologique. Ça peut être d’essayer de découvrir ta sexualité de manière autonome à travers la masturbation et/ou l’autoérotisme (prendre le temps d’essayer de se caresser à différents endroits du corps, de différentes manières, pour découvrir ce qui te plaît ou pas, et pouvoir en parler avec tes futur⋅e⋅s partenaires…) Ça peut être, aussi de parler avec tes partenaires des blocages que tu peux avoir, de leur dire que tu as besoin qu’il prennent le temps, qu’ils vérifient avec toi pendant l’acte si ce qu’ils font te plait, etc. Parce qu’une question que je me pose en te lisant aussi c’est : tes partenaires ne s’en sont pas rendu compte que tu ne ressentais rien? Soit ça veut dire qu’ils ne faisaient pas attention à toi, soit ça signifie que tu « fais semblant », peut-être pour « faire plaisir » ou pour « en finir » plus rapidement. Dans tous les cas ça dénote un souci de communication, qui participe sans doute largement à entretenir ton blocage.

giphySi es avec un⋅e partenaire en qui tu as confiance et avec qui tu te sens à l’aise (ce qui, à mon humble avis, devraient être les conditions minimum pour baiser ensemble), parle lui, honnêtement, dis lui ce que tu aimerais qu’iel te fasse, comment tu aimerais qu’iel te le fasse, demande lui d’arrêter ou d’y aller plus fort, plus lentement, etc. Si si, tu as le droit!

Les deux trucs les plus importants c’est de retrouver confiance en toi (c’est à dire réussir à savoir ce que tu veux, aimes et à te faire confiance pour y accéder et donc savoir demander ce que tu veux mais aussi oser dire non) et de retrouver confiance en ton/ta/tes partenaires, ce qui se fera d’autant plus facilement qu’ielles se montreront plein⋅e⋅s de respect, d’attention⋅s et d’écoute à ton égard.

J’espère avoir pu t’aider,

Bisettes <3

Cette réponse existe grâce au soutien de « Gaëlle Barbaise » , sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés