L’amour que l’on éprouve pour une femme est il indépendant du sexe?

Hello!

J’ai divisé ta question en deux (l’autre morceau est ici) parce qu’il me semblait que c’étaient en réalité deux questions tout à fait distinctes que tu me posais :)

Du coup, je commence avec cette première interrogation, à laquelle j’avais déjà un peu répondu ici. Pour la faire courte : ça dépend.

La version longue c’est que ça dépend des gens avant tout, mais aussi de pleins d’éléments de contexte dans leur vie, de leur éducation, de leur culture, de leurs croyances, etc.

Pour certaines personnes, le sexe n’a rien à voir avec l’amour, c’est purement et simplement l’expression ou la réalisation ou d’une envie ou d’un besoin physiologique. Et encore, parler de besoin est déjà une croyance, puisqu’on en parle plus volontiers pour les garçons/hommes, dont on nous a appris à penser qu’ils ont des pulsions sexuelles plus importantes ou plus fortes ou plus fréquentes que les femmes. (Ce qui est FAUX la libido varie d’un individu à l’autre et pis c’est tout).

giphy-2

Pour d’autres, le sexe est l’expression la plus intime de l’amour, et la sexualité ne peut exister qu’au sein d’une relation amoureuse. Si tu ajoutes l’hétérosexualité, la monogamie et le côté « forever and ever », c’est à peu près ce qu’enseignent la plupart des grandes religions, d’où l’obligation de virginité avant le mariage pour que le sexe soit réservée à sa/son seul.e époux/se. C’est aussi plus ou moins ce que nous apprennent Disney et une bonne partie de la culture populaire, selon laquelle on a tou.te.s une « moitié » ou âme soeur unique à trouver (et garder).

giphy-3

Voilà pour les deux « extrêmes » si j’ose dire, sachant que la plupart des gens ont une position qui se situe quelque part entre les deux, et qui est amenée à évoluer au fil de la vie, des réflexions, des rencontres peut-être aussi. Chacun.e s’arrange avec ses envies, ses idées, ses convictions et son éthique personnelles.

On peut avoir des sentiments pour les personnes avec qui on couche qui ne soient pas forcément amoureux (tendresse, amitié, complicité, etc) on peut aussi être amoureux et ne pas ressentir de désir physique. Bref, toutes les combinaisons sont possibles et existent, l’idéal étant quand même que les différentes personnes impliquées dans la relation sexuelle et/ou amoureuse soient sur la même longueur d’ondes quant à leurs attentes et visions.

Bisettes ;)

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés