Le sperme contiendrait des antidépresseurs, c’est vrai? Je risque une surdose?

le sperme contient au moins 3 antidépresseurs : la mélatonine, la sérotonine, et la thyrotropine. Le liquide séminal contient d’autres agents chimiques qui ont plusieurs effets sur l’humeur. Ainsi, le cortisol augmente l’affection et aide à dormir,+ocytocine. VRAI ? je risque une surdose, lol? 
Hello!

Alors pour commencer : si on peut effectivement trouver des traces de ces hormones (disons des hormones du bien-être pour faire simple) dans le sperme c’est en quantité infinitésimale, ce que se garde bien de souligner l’étude dans laquelle tu as sans doute trouvé cette information (on parie combien qu’elle a été mené par des hommes cis et hétérosexuels?).

Cette étude, censée « prouver » que le sperme est un super antidépresseur pour les femmes (car donc, seules les femmes pourraient être amenées à être en contact avec du sperme puisque les homosexuels, bisexuels et pansexuels n’existent pas, apparemment) a été réalisée auprès de 293 femmes sur la base du déclaratif, et non pas sur une base expérimentale et physiologique. Les résultats qui en sont tirés et expliquent posément que le sexe (de préférence oral) sans protection rend les femmes heureuses sont donc très largement sujets à caution, c’est le moins qu’on puisse dire.

Si tu regardes n’importe quel site (sérieux), la composition du sperme est plutôt : 1% de spermatozoïdes, 65 à 70% de liquide séminal produit par les vésicules séminales qui contient du sucre, du fructose et des protéines, 15 à 20% de sécrétions produites par la prostate, 10 à 12% de sécrétions produites par les anses épididymo-déférentielles et 4à 5% de liquide sécrété par les glandes de Cowper, des glandes situées sous la prostate et qui sont responsables du liquide pré-séminal.
Dans le sperme on trouve surtout, outre le fructose qui est donc un type de sucre : des protéines, des phosphatases alcalines, des carnitines, des minéraux tels que le zinc et le citrate, de l’hormone de croissance, des cellules épithéliales et des globules blancs.

Autant te dire qu’avant de soigner une dépression ou des insomnies tu te seras fait une sacrée entorse à la mâchoire et aura éventuellement chopé une petit gonorrhée au passage… Quant à la surdose je ne crois pas que ce soit même envisageable!

(Pour info, ici, tu as les précisions sur les risques liés à la fellation non protégée et ici aussi)

Voilà voilà, bisou :)

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés