Une fréquence trop importante de sodomie peut-elle causer un relâchement du sphincter anal?

Bonjour,
Je suis une fervente pratiquante de la sodomie avec mon amie, je dirais même que c’est un passage obligé ( sans mauvais jeu de mots ) et j’ai entendu dire qu’il y avait un risque avec le temps d’avoir des problèmes avec le sphincter anal, notamment au niveau du contrôle..Avez vous des infos à ce sujet ? Merci !

Bonjour!

Alors je te la fais courte pour commencer : NON IL N’Y A AUCUN RISQUE A PRATIQUER (TRES) SOUVENT LE SEXE ANAL PENETRATIF.

La preuve? Le lundi c’est sodomie, le mardi c’est sodomie, le mercredi c’est sodomie, le jeudi c’est sodomie, le vendredi c’est sodomie et le samedi c’est sodomie ausi. Le dimanche on s’emmanche?

Blague à part, ce truc du sphincter anal qui se relâcherait (ou prolapsus) si on pratique trop la sodomie est une vaste fumisterie, une des nombreuses légendes urbaines qui continuent de fleurir sur l’engrais fertile de la bigoterie et du manque d’information. En gros, on se dit que comme le sexe anal c’est pas bien et puis aussi c’est sale bouh, donc les gen.te.s qui le pratiquent doivent bien être puni.e.s, hein? Ben non, en fait.

giphy

Hop ça c’est cadeau

Les pratiques anales dites extrêmes (fist fucking, insertion de très larges objets ou toys) peuvent présenter un risque de déchirure comme l’explique très bien un médecin chez Le Tag Parfait ici. Mais le relâchement du sphincter ou prolapsus n’ont rien à voir là-dedans, puisqu’ils sont, toujours selon ce médecin « Le prolapsus n’est pas lié aux pratiques sexuelles, il est constitutionnel. » 

Et puis, si vous en êtes férues j’imagine que vous le savez déjà mais ça ne coûte rien de le rappeler : pour une pratique  agréable et safe, l’essentiel c’est la préparation et la lubrification, ce billet chez les copines de The Holy Culotte en parle super bien :)

Bisettes et bonne… euh… journée?

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés