Une personne qui a changé de sexe et complètement fini la « transformation » peut-elle être considéré comme Cis?

Coucou ! Juste une petite question : Une femme, ou un homme, qui a décidé de changer de sexe, et qui a vraiment complètement fini la « transformation », est bien dans son nouveau corps, est totalement un homme/femme épanoui/e etc, peut il être considéré comme Cis ?

Coucou!

Alors, même si il ne m’appartient pas de dire comment telle ou telle personne peut/ ne peut pas se définir, cisgenre est le plus souvent utilisé pour évoquer une personne dont les organes sexuels et/ou les attributs sexuels secondaires (les seins, par exemple), correspondent au genre. En (très) gros : si tu nais avec un vagin et que tes seins se développent à l’adolescence selon ce qui est considéré comme habituel pour une femme et que tu t’identifies socialement en tant que femme, tu es cisgenre. Si, avec ces mêmes caractéristiques physiques tu t’identifies en tant qu’homme, tu es probablement trans‘ – J’en parlais ici.

Bon, en réalité, c’est un tout petit peu plus compliqué que ça, puisque la nature n’est pas binaire, que des milliers de personnes naissent « intersexuées », et qu’on peut aussi s’identifier comme « genderqueer » par exemple, ce qui veut dire qu’on ne se sent ni totalement (ou ni uniquement) femme, ni totalement (ou ni uniquement) homme.

Capture d’écran 2015-02-09 à 17.54.34

BREF, pour en revenir à ta question, si tu passes par une transition (qui peut inclure des hormones – ou pas- de la chirurgie – ou pas), tu ne seras jamais cisgenre (certain.e.s disent « bio »), du moins du point de vue de ton vécu.

J’ajouterais que le fait d’être épanoui.e ne devrait pas entrer en compte pour savoir si une transition (pas une transformation, donc) est complète ou non, puisque ce n’est pas un critère que ‘l’on applique chez les personnes cisgenre (on ne te dira jamais que tu n’es pas « vraiment » un homme ou une femme juste parce que tu n’es pas follement heureus.e, et par ailleurs, certains traitement hormonaux pris par les personnes opérant une transition ont des effets négatifs sur l’humeur).

Par ailleurs, il peut être considéré comme problématique par certain.e.s de parler de « nouveau corps » ou de « transformation vraiment complètement finie », déjà parce que c’est toujours le même corps dans lequel habitent les personnes trans, sauf qu’il est éventuellement modifié. Mais aussi et surtout parce que les personnes trans’ continuent de souffrir de la psychiatrisation de leur identité, et de pratiques médicales barbares comme l’obligation de stérilisation pour accéder à un changement d’état civil…

Voilà, j’espère que c’ets plus clair pour toi? Sinon repose-moi une question si tu veux ;)

Bise

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés