N’y a-t-il aucune sensibilisation auprès des gynécos sur le passé des patients?

Coucou, ma question est plutôt général. Suite à une fausse alarme côté santé, j’ai pris rdv avec un gynéco en urgences. A chaque étape, chaque membre du personnel, je précisais qu’ayant eu une mauvaise expérience de mon dernier gynéco (que j’ai trouvé brutale, qui m’a fait un frottis alors que j’étais vierge à l’époque (c’était pour un bilan complet), etc) j’étais anxieuse. Autant les infirmiers semblaient à l’écoute, autant le gynéco semblait s’en foutre. N’y a-t-il aucune sensibilisation auprès des gynécos sur le passé des patients?
Hello!
Alors j’aurais bien du mal à te répondre n’ayant moi-même pas reçu de formation médicale, et encore moins gynéco, du moins pas dans un cadre classique, puisque j’ai été formée au sein d’une asso. Du coup nous on a été très sensibilisé-e-s sur ces questions là mais effectivement (et malheureusement) ce que tu racontes (autant pour la brutalité de ta première gynéco que pour l’indifférence du suivant) ne me surprend pas du tout.
Il y a quelques temps, sur Twitter, le hashtag (mot-clé) #PayeTonUtérus a été lancé et très rapidement le nombre de témoignages de maltraitances, parfois très graves, de la part de médecins et gynécos, est devenu vraiment hallucinant. Il semblerait qu’il n’y pas ou très peu de femme qui n’iat jamais eu de mauvaise expérience avec son/sa gynéco, que ce soit une forme de brutalité, un manque d’écoute, un refus pur et simple de poser un D.I.U., etc etc…
Donc : est-ce qu’il y a une sensibilisation : je ne sais pas mais si c’est el cas, faut croire qu’ils et elles sotn nombreux/ses à avoir séché ces cours…
Pour info, tu as ici une liste blanche de soignant-e-s qui ont été décrits comme « safe ».
Bisettes
Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés