Où et comment trouver trouver un(e) psychiatre féministe?

Je souffre de dépression, de PTSD suite à des violences dans l’enfance, d’agoraphobie et de troubles du comportement alimentaire. J’ai toutes les peines du monde à trouver un(e) psychiatre féministe (les deux dernières tentatives en date se sont soldées par des commentaires affreux sur mon corps et mon alimentation, dont un « de toute façon pour vous, ce devrait être un yaourt et un tiers de tranche de jambon et c’est tout »). Sexy SouciS recommande Gyn&co pour les soignant(e)s safe du corps, existe-t-il une liste similaire pour les soignants safe de la tête ? Je n’en peux plus de la violence subie en « thérapie ».
Désolée si ça n’a pas grand’chose à voir avec les soucis sexy.
Bonjour,

Tout d’abord bravo de continuer dans ta démarche pour prendre soin de toi malgré les épreuves que peuvent représenter les confrontations avec des psys (ou médecins de manière plus générale) maltraitant⋅e⋅s. Car au delà du fait d’être et/ou de se revendiquer féministes, le premier rôle des soignant⋅e⋅s, comme leur nom l’indique, c’est de SOIGNER, c’est à dire d’accueillir les personnes telles qu’elles sont et de les accompagner vers une meilleure santé. Qu’un⋅e psychiatre recevant une personne souffrant de troubles du comportement alimentaire se permette des réflexions sur son corps ou sur son régime alimentaire comme celles que tu évoques est tout simplement inacceptable, voire même irresponsable pour ne pas dire franchement dangereux.

Et ne sois pas désolée, les « soucis sexy », ça va bien au delà de ce qu’il se passe directement dans la culotte, et être bien dans sa vie amoureuse et/ou sexuelle, ça passe aussi par le fait d’être bien avec soi-même.

Pour ce qui est des psys féministes je ne crois pas qu’il y ait un équivalent exact de Gynandco, mais il existe une liste de psys étiqueté⋅e⋅s « safe et inclusifs » sur ce site. Il y a cependant plus de psychologues et psychanalystes que de psychiatres. Ce que je peux te conseiller, c’est peut-être de préparer quelques questions qui te permettront, juste en appelant pour prendre rendez-vous, de « tester » le/la psychiatre à qui tu auras affaire. Il existe par ailleurs des praticien⋅ne⋅s spécialisé⋅e⋅s dans la gestion du PTSD et/ou des TCA, pour les connaître, il peut être utile de te rapprocher d’associations d’aide aux victimes de violences.

Tu as par exemple l’INAVEM, un groupement de 150 associations de soutien et d’aide aux victimes à travers la France (Téléphone : 08 842 846 37). Il y a aussi la fédération nationale des associations traitant de TCA, que tu peux joindre par mail à fnatca@gmail.com ou par téléphone au 06 87 41 86 66 (Présidente) ou 06 76 85 79 39 (Co-Président). Ielles peuvent peut-être te recommander des praticien⋅ne⋅s avec qui ielles ont l’habitude de travailler?

[Edit] Sur facebook, Audrey recommande, pour celleux qui sont en région parisienne, Aurélia Tisne « Elle est très ouverte et ne semble jamais jugé. Elle travaille aussi en clinic et est spécialisé pour les additions et troubles alimentaires
Elle est pleine de bienveillance« 

En espérant que cela pourra t’aider,

Des bises de réconfort,

Cette réponse existe grâce au soutien de @carm_ina sur Tipeee. Merci beaucoup!

 

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés