A partir de quel moment peut on considérer que quelqu’un a un « amour nocif » pour une personne ?

A partir de quel moment peut on considérer que quelqu’un a un « amour nocif » pour une personne ? Récemment un ami soi disant amoureux de moi a voulu frapper un de mes exs et malgré mes pleurs, mes supplications… il a voulu le faire quand même.

Bonjour!

Ce n’est pas une question facile, en tout cas pour ce qui concerne la première partie, j’y reviendrai donc après.

Pour ce qui est de ton ami, qui se dit amoureux de toi (que cela soit vrai ou pas n’est même pas vraiment la question ici) et qui a donc voulu frapper un de tes exs malgré tes pleurs et tes supplications, je dirais qu’il y a déjà un gros souci, c’est qu’il ne t’écoute pas et/ou ne respecte pas tes décisions. Or, quand on aime quelqu’un, que ce soit amicalement ou amoureusement, la moindre des choses (il me semble) est de respecter ses choix et écouter ses envies ou refus… Peut-être qu’il essayait de te prouver un truc (genre regarde comme je suis un Vrai Homme Viril -et violent, donc…) ou de se prouver quelque chose à lui-même mais le fait que tu le supplies et pleures aurait du être sa première préoccupation plutôt que de (te/se) faire une démonstration de force/bêtise pour t’impressionner (si c’est bien de cela qu’il s’agissait).

200 (1)

Est-ce que vous avez pu en reparler calmement? Peut-être que ce serait bien que tu aies une occasion de clarifier les choses avec lui, que ce soit au niveau de tes sentiments vis à vis de lui (par exemple en lui disant que tu le considères comme un ami et que tu ne partages pas ses sentiments plus « romantiques ») ou de son comportement (par exemple « je n’ai pas apprécié que tu veuilles faire ça malgré mes protestations, j’ai eu l’impression que tu ne m’écoutais pas/plus et que tu ne respectais pas ma décision, c’est pas cool comme comportement venant d’un ami en qui je devrais pouvoir avoir confiance et qui devrait me rassurer, pas me faire peur ou s’entêter face à mes pleurs »).

200 (2)

Bon, pour ce qui est de la question plus large : à partir de quel moment peut-on considérer que les sentiments que l’on porte à une personne et/ou que cette personne nous porte sont « nocifs »? D’abord je ne sais pas si on peut vraiment dire que des sentiments (en dehors des nôtres)  sont nocifs, je crois que ce sont plutôt les comportements qui peuvent nuire. Au sein d’une relation amoureuse, plusieurs choses peuvent objectivement être décrites comme « nocives » pour l’autre : les violences physiques et sexuelles, bien entendu, mais aussi la violation de la vie privée, le harcèlement moral ou sexuel. Globalement, dès qu’une des personnes impliquées dans la relation ne respecte pas/plus le statut de personne libre et entière de l’autre/des autres (ça passe par le respect du consentement, de la vie privée, par le fait de ne pas essayer d’enfermer la personne, de lui interdire de voir des gens ou d’exercer une activité…) il y a un souci. Chacun⋅e a des limites à ne pas dépasser qui lui sont propres, bien entendu, mais de manière générale, un⋅e partenaire qui ne t’écoute pas et/ou ne te respecte pas peut te « nuire », parfois même durablement comme on peut le voir avec [TW] violences [TW] les témoignages à ce sujet sur le site polyvalence-mp.

Je ne suis pas en train de dire que c’est comme si ce garçon avait levé la main sur toi, hein, mais le fait de ne pas t’écouter, de ne pas respecter ton choix, n’est pas acceptable, même pas (surtout pas?) au nom d’un sentiment amoureux.

J’espère que ça va aller,

Bisous

Cette réponse existe grâce au soutien de @iphigenie_hal sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés