A quel point est-on obligé d’annoncer à un crush potentiel qu’on est trans ?

Hello!

Alors c’est un peu délicat pour moi de répondre à cela puisque je ne suis pas trans moi-même… J’ai donc demandé un petit coup de main sur Twitter et Facebook pour voir ce qu’en pensaient les ami⋅e⋅s trans, et voilà ce qu’il en ressort…

D’un côté, tu n’as aucune obligation (légale, morale ou que sais-je encore) vis-à-vis de la personne sur qui tu as un crush de lui dire que tu es trans. Après tout, les personnes cis ne le précisent pas la plupart du temps! [Edit] Pour @julie_iraes, qui se définit comme « femme trans hétéro », « moi je le dirai pas … Ça fait mal de voir qu’on est traitée différemment à cause de ça« . Et puis, comme me l’a dit Coline, « il n’y a rien à avouer sur nous même plus que quelqu’un d’autre« .

giphy (2)

Ça c’est le principe de base : tu as tout à fait le droit de dévoiler ou non cet aspect de ton identité/histoire personnelle, Elsa comme Coline m’ont dit qu’elles préféraient le dire, chacune pour ses raisons. Elsa, par exemple, « n’aime pas passer pour une meuf cis […]ça en freine certainEs. Tans pis pour elleux.« , tandis que Coline trouve ça « plus confortable de coucher avec une fille féministe à qui je peux parler librement sans me cacher« .

Elle souligne aussi que pour « [une] fille trans qui aurait fait une vaginoplastie, et n’est donc pas nécessairement visible comme étant trans, même dans l’intimité, ça peut être problématique de ne pas dire les choses et par exemple de risquer de se faire mal parce qu’on ose pas demander plus de lubrifiant, ou parce que c’est « trop serré » (ce qui est en fait valable pour toutes bien sur)« .

C’est un peu le même son de cloche pour Rachel, d’ailleurs, qui me dit qu’elle est pour sa part «  très mal à l’aise de pas le dire. Peut-être à tort, mais je me sens plus libre de mes mouvements quand c’est clair« . Effectivement, on peut se dire que c’est plus agréable et plus simple de pouvoir en parler avec son/sa partenaire.

giphy (1)

« J’ai été assignée mâle à la naissance, c’est comme ça que je préfère le dire« 

MAIS (et je fais exprès de mettre en caps parce que c’est un gros MAIS) il y a d’autres raisons pour communiquer le plus tôt possible sur son identité trans, des raisons nettement moins sympathiques mais tout à fait réelles.

La première, qui concerne surtout les filles/femmes trans hétérosexuelles (et en particulier celles qui rencontrent des hommes cis), c’est d’éviter de se trouver confrontée à des violences transphobes physiques. En effet l’homophobie et la transphobie vont souvent de pair et sont le plus souvent associées à des violences de la part d’hommes cis et hétéros.

La seconde, qui concerne sans doute toutes les personnes trans quelle⋅s que soi⋅en⋅t leur⋅s orientation⋅s sexuelle⋅s ou sentimentale⋅s, c’est de se trouver rejeté⋅e par une personne qui ne souhaite pas avoir de relation sexuelle ou sentimentale avec une personne trans, le tout éventuellement accompagné de propos désobligeants et/ou blessants, ce qui est évidemment une forme de transphobie aussi, et une forme de violence non physique mais que l’on peut aussi préférer s’épargner.

giphy

« La focalisation sur la transition et la chirurgie participe à l’objectification des personnes trans« 

Au final, ce qui ressort des discussions, c’est qu’il est assez compliqué de savoir avant si la personne est « safe » ou pas, comment elle va réagir (surtout si on ne la connaît pas très bien), et qu’il n’y a pas vraiment de formule magique pour s’assurer qu’elle n’aura pas une réaction négative voire violente, si ce n’est, justement, de le dire le plus tôt possible pour éviter d’être déçu⋅e ou pire, d’être confronté⋅e à des violences transphobes, qu’elles soient physiques ou verbales.

Voilà, j’espère avoir répondu au mieux à ta question, et que ça va bien se passer avec ton crush :)

Bisous

[Edit] J’ai reçu par mail cet ajout d’un mec trans gay qui explique « de ce que j’ai pu en lire sur des forums trans, pour les mecs trans gay , il y en a un certain nombre qui vont en backroom ou draguer de nuit et qui ne précisent jamais qu’ils sont trans. Il fait sombre, c’est généralement anonyme et du coup ça peut passer sans problème.
Après yen a qui le disent avant toute rencontre irl (dans le cas de plans sexe trouvé sur le net), ou avant de passer à l’acte, d’autres qui attendent que ça devienne chaud (dans l’idée que si le gars en face est excité il sera peut-être moins enclin à abandonner l’idée de baiser!)… J’ai un pote hétéro qui est très charmeur et qui n’a aucune gène à dire aux filles avec qui iil entreprend une relation que son sexe est un peu différent de la norme. Pour lui c’est toujours passé nickel. En gros : ya pas de règle, c’est chacun fait comme il le sent, selon son sentiment de sécurité physique, sa confiance en soi, ses principes etc…  »

[Edit 2] Je rajoute la réponse sur Twitter de @SailingRoxane : « Obligé, non. Après, ça dépend : Si va y avoir des relations intimes, c’est mieux, surtout si pas d’opération. Mais perso, même si super passing et opérée un jour, je dirai toujours que je le suis. Mais c’est pas obligé non. :) »

Cette réponse existe grâce au soutien de @mooshkabelmont sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés