Concrètement, comment ça marche l’hymen ?

Bonjour Diane, et tout d’abord merci beaucoup pour ce site, je trouve qu’il est très utile, qu’il met très en confiance et qu’on n’a jamais l’impression de poser une question bête, donc bravo.
Ma question bête pas si bête à moi concerne l’hymen et la pénétration en général. Concrètement, comment ça marche l’hymen ? On entend beaucoup de trucs contradictoires sur le sujet et parfois des choses assez violentes (comme par exemple que saigner et avoir mal lors de sa première pénétration est un passage obligé, etc.) et je ne sais pas comment démêler le vrai du faux.

Je suis une femme cis sexuellement active depuis plusieurs années mais je n’ai jamais saigné ni ressenti de douleur terrible pendant une pénétration avec des doigts ou un pénis. Je n’ai jamais saigné du vagin à aucun autre moment, d’ailleurs (sauf pendant les règles), donc pour moi c’est assez clair que mon hymen n’a jamais subi cette déchirure réglementaire par laquelle toutes les meufs à vulve seraient censées passer.

Cependant, il m’arrive d’avoir du mal à faire rentrer (formulation pas très classe, mais j’ai pas mieux) certains partenaires qui ont un pénis au diamètre relativement large, comme si j’avais encore un petit vagin de pucelle, et dans ces moments-là je me sens un peu conne et désemparée. Parfois ça refuse tout simplement de rentrer, même quand j’ai très envie, que je prends mon temps, que j’y vais à mon rythme et que tout est au top niveau lubrification. Je me demande si cette difficulté à la pénétration est due à mon hymen encore un peu trop « neuf » malgré les années de pénétration régulière ? Ou alors je me trompe totalement sur comment fonctionne un hymen et mon problème vient d’ailleurs ?

Merci d’avance pour tes conseils !

Bonjour bonjour (et merci merci merci <3)!

Effectivement ta question n’est pas si bête :) Alors déjà, #LeSachiezTu :

– une femme cis sur trois environ naît sans hymen

– il en existe plein de types différents comme c’est très bien expliqué ici

200 (8)

!!! INCROYABLE !!!

Concrètement, ça veut dire qu’on naît avec un hymen (ou pas) qui peut avoir plein d’aspects et de propriétés différentes, et peut-être que notre hymen est élastique (apparemment ça se dit complaisant et extensible ^^) et aura plutôt tendance à se distendre ou peut-être qu’il sera plus fragile et se déchirera lors de la première pénétration avec un pénis, ou peut-être qu’on aura pratiqué un sport qui l’aura modifié ou qu’on aura utilisé des tampons ou une cup menstruelle et que ça aura détendu ce tissus… Il n’y a pas de « déchirure réglementaire »

L’hymen est, comme le rappelle Martin Winckler, un « tissu souple, dénué de fibres sensitives et de vaisseaux sanguins – et donc peu susceptible de saigner ». Si on saigne ou que l’on a mal pendant un premier rapport, cela peut être du à beaucoup de choses : absence de désir, peur et/ou stress et/ou maladresse et/ou inexpérience du/de la/des partenaire⋅s, le fait qu’un rapport soit trop brusque, qu’on n’utilise pas de lubrifiant ou qu’on ne « mouille » pas..

Tu n’as « jamais saigné ni ressenti de douleur terrible pendant une pénétration avec des doigts ou un pénis » mais TANT MIEUX!  :) Ce n’est pas du tout un problème bien au contraire! 

Le fait que l’hymen soit intact n’est pas du tout une preuve de virginité (déjà parce que sexuellement parlant on peut faire pas mal de choses sans pénétrer le vagin). En revanche, si tu es sexuellement active depuis des années je te confirme qu’il ne te reste que des vestiges de ton hymen (des caroncules hyménéaux si ça t’intéresse pour briller en société).

200 (11)

 

FIN DU CHAPITRE « HYMEN »

Bien, autre point : tu me dis que parfois tu as « du mal à faire rentrer […]certains partenaires qui ont un pénis au diamètre relativement large, comme si j’avais encore un petit vagin de pucelle. »

Le fait d’être plus ou moins « serré⋅e au niveau du vagin (cf « petit vagin de pucelle » ^^ ) n’est pas lié à la virginité mais à la tonicité du périnée et des muscles pubo-coccygiens (muscles qui enserrent tout le bassin et ont plein plein d’utilités, notamment dans la sexualité).

Le fait que certains pénis particulièrement larges puissent avoir du mal à pénétrer ton vagin peut être lié à plein de trucs mais ton hymen (ou plutôt ce qu’il en reste cf au dessus) n’en fait pas partie. Les choses qui peuvent jouer : ton excitation (plus on est excité⋅e plus le vagin est souple et extensible), ton stress, ta fatigue ou ton alcoolémie (ce sont des facteurs qui altèrent les sensations et peuvent rendre le corps moins coopérant avec les messages eux-mêmes confus du cerveau). Paradoxalement, il est aussi possible qu’en étant très excitée, les muscles autour de ton vagin soient très contractés et gênent pour la pénétration d’un pénis/objet assez large.

200 (13)

Parfois ton vagin face à un pénis, comme Gandalf face au Balrog, s’exclame « TU NE PASSERAS PAS ».

Dans cette métaphore ton vagin c’est Gandalf, tu vois? Hm. Pardon.

Dans le cas où, comme tu dis, même en y allant à ton rythme avec du lubrifiant et en ayant très envie, ça ne « passe pas », il ne faut pas t’en vouloir, tu n’y peux rien! Pardon d’être crue à mon tour mais y’a un moment si ça veut pas ça veut pas, quoi! La bonne nouvelle c’est que vous pouvez faire plein d’autres choses qui n’impliquent pas son pénis dans ton vagin mais peuvent être fort sympathiques aussi (baisers, caresses, fellations, anulingus, cunnilingus, masturbation mutuelle, etc etc…). La pénétration n’est pas une obligation ou une pratique incontournable, et on peut (se) faire beaucoup de bien sans (ou avec, hein, bon).

Voilà voilà, j’espère que c’est plus clair :) et euh ben n’oublie pas de te protéger avec des capotes, du lubrifiant, des gants, des digues dentaires, toussa toussa <3

Bises!

Cette réponse existe grâce au soutien de @britney_fierce sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés