Des dispositions sont prises pour les jeunes filles vierges qui vont chez le gynécologue pour la première fois ?

Je suis allée chez la gynécologue aujourd’hui, expérience pénible. Elle n’a pas été très douce et elle m’a enfoncé je ne sais trop quel truc dans le vagin… J’ai eu super mal et en rentrant chez moi je me suis rendu compte que j’ai pas mal saigné.
Hors j’ai perdu ma virginité il y a a peu près une semaine seulement donc je me demandais si il y avait un lien et si j’aurais dû le lui préciser… et je me demandais si des dispositions sont prises pour les jeunes filles vierges qui vont chez le gynécologue pour la première fois ?

De plus je me suis faite à moitié engueulée parce que j’ai des rapports « non protégés » avec mon partenaire… (parce que je lui ai avoué pratiquer les préliminaires sans protection). Hors elle n’a pas chercher à en savoir plus que ça et a été catégorique quant au fait que je pouvais attraper des IST et tomber enceinte, sans me poser davantage de questions…
J’ai tendance à penser que mon partenaire n’ayant jamais eu de relation avant moi, les risques qu’il ait une IST sont quasi nuls, et que s’il n’y a pas de contact de son sperme avec mon vagin je ne peux pas tomber enceinte… Quel est ton avis là dessus ?
Est-ce que les gynécos sont toujours aussi intrusives et catégoriques ? Je suis peut être trop susceptible mais j’ai vraiment eu l’impression de me faire juger…

Hello!

Alors pour commencer,je t’envoie un hug de malade par écran interposé parce que ça a du être extrêmement désagréable de subir un examen, surtout aussi brusque, peu de temps après avoir perdu ta virginité. Généralement chez les personnes vierges et/ou très jeunes comme c’est ton cas, les soignant.e.s en charge de la santé sexuelle (gynécologues, généralistes ou sage femmes) sont supposé.e.s éviter au maximum un examen vaginal sauf circonstances exceptionnelles. C’est ce dont j’avais déjà parlé ici et qui m’a été confirmé sur Twitter par @KnackieSF.

Pour ce qui est de parler à ta gynécologue du fait que tu avais perdu récemment ta virginité, c’est à dire que tu étais sexuellement active, la même @KnackieSF estime que cela aurait pu être utile en fonction de la raison pour laquelle tu consultais. Par exemple si tu avais un souci au niveau gynécologique, le fait de savoir cela aurait pu aider à le diagnostiquer.

MAIS et c’est un très très grand mais, je reviens sur le fait qu’elle n’avait de toute façon pas à être brusque (et sans doute pas besoin de te faire un frottis, non plus, et encore moins d’insérer « je ne sais pas trop quel truc dans le vagin »!!!!!). (Edit après remarque de @KnackieSF : il n’est « pas anormal de saigner apres un examen gynécologique. Même doux. Surtout si frottis.)

Vierge ou pas vierge, jeune ou moins jeune, tu as le droit d’être traitée avec égard et que l’on te dise ce que l’on va faire sur toi (en fait techniquement, elle aurait même du te demander…). On dit parfois qu’il existe un « spéculum pour vierges », en fait c’est simplement un modèle plus petit mais dont l’utilisation devrait être très limitée. Un spéculum, pour info, c’est dans doute ce qu’elle a inséré dans ton vagin, et ça ressemble à ça :

Capture d’écran 2015-02-16 à 15.39.41
Ensuite, je note que tu parles d’avoir « avoué » avoir des rapports non protégés avec ton partenaire. Très clairement il n’y a pas de honte à parler de cela à ton ou ta soignant.e, et il ou elle n’a absolument pas à te juger, juste à prendre en compte les éléments que tu lui donnes afin de diagnostiquer/conseiller/orienter/traiter ou guérir au mieux. Après, n’ayant pas été présente je peux difficilement me prononcer sur le ton qu’elle a employé, mais il semble effectivement qu’elle aurait peut-être du être plus à l’écoute afin de te laisser le temps de donner des précisions quant aux pratiques que tu protèges et celles que tu ne protèges pas.

Bon. Après, je ne sais pas ce que tu classes parmi les préliminaires mais pour faire un petit point : fellation et cunnilingus sont effectivement des pratiques qui présentent des risques de transmission d’IST si elles ne sont pas protégées. Le fait que ton partenaires n’aie jamais eu de relation avant toi n’est pas une garantie, comme j’en parlais ici.

Pour ce qui est du risque de grossesse, effectivement, avec tout ce qui est sexualité « digitale » (avec les doigts, pas avec un iPad, hein, enfin après c’est vous qui voyez ^^) cunnilingus ou fellation tu ne vas pas tomber enceinte, on est d’accord.

funny-pictures-auto-sperm-mouth-359299

En revanche attention, il n’y a pas besoin qu’il y ait eu éjaculation pour tomber enceinte : des spermatozoïdes sont déjà présents dans le liquide préséminal qui est là dès le début de l’excitation, en plus ce sont les premiers sortis donc ils sont hyper chaud patate pour aller fertiliser, quoi. C’est pour ça d’ailleurs que la fameuse « méthode du retrait » (se retirer avant d’ajaculer lors d’un rapport pénis dans vagin) ne fonctionne pas du tout du tout.

Voilà. Après honnêtement, si ça se passe mal avec ta gynécologue, je te conseille de te tourner vers un.e soignant.e qui te conviendra mieux, et que tu peux par exemple choisir sur ce site qui répertorie des gynéco, généralistes ou safge femmes compétent.e.s et safe.

Bisettes

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés