Garçon de 21 ans, hétéro, puceau, je me stress en me disant que mon manque d’expérience sera un frein

Bonjour! Je suis un garçon de pratiquement 21 ans, à priori hétéro, et toujours puceau, ce qui en soit ne me gêne pas vraiment. Mais j’ai l’impression que la (méchante) société me met mal à l’aise avec la virginité masculine avancée. Mais je me stress surtout en me disant que si je finis par avoir une petite amie, mon cruel manque d’expérience sera un frein dans notre relation. Mais je me refuse (malgré le peu d’opportunités qui se présente) à fréquenter dans le seul but de baiser ou même flirter. J’aurais aimé avoir ton avis sur la question ! 
Coucou!
Alors déjà, j’ai bien envie de te présenter la demoiselle de la question à laquelle je viens de répondre :)
Je suis un peu perplexe devant ta question puisque tu dis d’une part que le fait d’être vierge ne te « gêne pas vraiment », mais cela semble tout de même te préoccuper, et notamment en relation avec une future petite amie… Alors qu’elle pourrait tout à fait être dans la même situation que toi ^^
Cela dit, il est vrai que le regard sociétal sur les hommes qui restent vierges jusqu’à un âge relativement avancé soit être assez pénible puisque c’est lié à une certaine idée de la « virilité » comme performance. Après, l’âge médian pour perdre sa virginité chez les garçons était de 17, 4 ans en 2010 selon l’Ined, ce qui veut dire qu’il y avait autant de garçons qui l’avaient perdu avant cet âge que de garçons qui l’ont perdu après. Donc ben félicitations, tu fais partie de la moitié de la population des garçons :)
On n’y pense pas forcément, mais quand on rencontre quelqu’un.e qui nous plait, et même quand on a de l’expérience, il y a toujours de l’appréhension : celle de mal faire, d’être maladroit.e, etc. Et s’il est vrai que l’expérience permet de se rassurer (un peu), ça n’empêche pas de stresser avant une nouvelle rencontre ou une nouvelle première fois avec une nouvelle personne….
Enfin pour évoquer la fin de ta question, il semble que ce soit aussi une forme de « norme » ou de « morale » que tu t’imposes à toi même en « te (refusant) à fréquenter dans le seul but de baiser ou même flirter » : pourquoi serait-ce nécessairement « mal » ou problématique? Si les personnes avec qui tu t’engages là-dedans sont sur la même ligne que toi et si vous vous dites les choses clairement et honnêtement, il n’y a rien qui t’empêche d’avoir des relations sensuelles/sexuelles avec des personnes qui en ont aussi envie, c’est peut-être même comme ça que commencera ta plus jolie histoire d’amour, qui sait?
Ce n’est évidemment pas une obligation et si tu ne le sens pas ou n’en a pas envie tu ne devrais bien entendu pas le faire, mais si tu t’en empêche au nom d’une forme de règle implicite ou morale, je trouve ça un peu dommage… Ecoute toi, écoute ton coeur, écoute ton cul, et fais ce qu’ils te disent :)
Bisous

 

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés