J’ai souvent des cystites après un rapport sexuel, comment faire pour supprimer cet inconvénient?

Salut, j’ai été surprise que personne ai posé la question de la cystite, car c’est un problème relativement courant. ça fait maintenant deux fois que ça m’arrive: après un rapport sexuel, j’ai eu les deux fois une infection urinaire très douloureuse. Des conseils pour supprimer cet inconvénient (comment faire ?), si possible sans antibiotiques ou sinon, des conseils pour soigner cette cystite une fois qu’elle est installée? Car inévitablement, ça finit par gâcher mon plaisir si je sais que le lendemain je vais souffrir…
Merci beaucoup ! :D

Salut!

En effet c’est étonnant que la question de la cystite ne soit pas encore arrivée sur la table, mais c’est désormais chose faite grâce à toi! Youpi youpi!

Alors déjà la cystite c’est quoi? Une inflammation de la vessie  due à des bactéries (la plus souvent il s’agit de bactéries intestinales) et s’accompagnant d’une urétrite, c’est à dire une inflammation de l’urètre, le conduit qui relie la vessie à l’extérieur du corps en passant par le pénis ou la vulve. Les personnes à vulves sont (beaucoup) (beaucoup) (BEAUCOUP) plus sujettes à cette très pénible petite chose pour pas mal de raisons : l’urètre est plus proche de l’anus et plus court ce qui facilite le trajet de bactéries intestinales vers la vessie, et puis la grossesse, l’utilisation de diaphragme, de spermicides, de tampons ou de serviettes hygiéniques augmentent le risque. Autre facteurs de risques : le fait de s’essuyer d’arrière en avant lorsqu’on va aux toilettes ou le fait de se retenir d’uriner.

giphy (13)

Mais du coup, c’est quoi le rapport entre la cystite et le sexe me demanderas-tu (sisi tu crèves d’envie de le savoir, avoue)? Eh bien mon petit, figure toi qu’une activité sexuelle, surtout si elle est intense et fréquente, peut faire partie des causes de cystite, surtout chez les personnes munies de vulve/vagin. Eh oui, tous ces frottements, ces caresses, ces fluides qui se baladent, et ces choses (pénis, doigt⋅s, sextoy, courgette -?-) qui rentrent éventuellement dans d’autres choses, forcément, ça fait le jeu des bactéries, ces petites catins, qui se la jouent Aquaboulebard dans la cyprine.

Du coup : que faire pour éviter de se taper une cystite à chaque partie de jambes en l’air?

Arrêter le sexe?

Non ça ne va pas être possible me souffle-t-on dans l’oreillette.

Quelques précautions que tu peux prendre : aller systématiquement faire pipi une fois que tu as fini de faire du sexe (OUI, même si tu as éjaculé), et dans la mesure du possible protéger les rapports y compris manuels et/ou digitaux (en mettant des gants ou une capote sur la main/le⋅s doigt⋅s impliqué⋅e⋅s – une protection par personne et par orifice si tu vois c’que j’veux dire).

ChiFouMi-ANIM

Adios ami⋅e⋅s épileptiques (et merci à la talenteuse Maïc Batmane <3)

Tu peux aussi prendre des comprimés de cranberry (non, les jus ça marche pas, et les Cosmopolitan encore moins, déso) à titre préventif et faire gaffe à bien t’hydrater.

Il faut quand même savoir que la cystite et surtout si elle est (très) fréquente et/ou dure trop longtemps n’est pas si anodine. En effet, dans certains cas une cystite peut être le signal d’alarme d’une IST (infection sexuellement transmissible) comme la chlamydia ou les gonocoques. Et si on laisse traîner ça peut dégénérer en pyélonéphrite. Donc en gros si c’est très fréquent ou que cela dure depuis un moment, il ne fait surtout pas hésiter à consulter, et éventuellement à voir avec le/la praticien⋅ne qui te recevra quelles alternatives aux antibiotiques sont envisageables éventuellement.

Voilà, j’espère avoir pu t’aider, et que tu échapperas à la malédiction de la vessie inflammée!

Bisous

[Edit] une copine récemment victime d’une cystite m’a envoyé ce qui suit sur Facebook

« – parait il que les culottes non coton et les pantalons trop serrés jouent en la faveur des cystites. Donc en période de cystite, préférer les trucs amples et les culottes en coton (sans serviette (sauf si règles))

– tu parles de se protéger, mais n’hésite pas aussi à rappeler que – protection ou pas – on se lave les mains avec précision avant un rapport (c’est con, mais on y pense pas forcément)

– quand on suspecte une cystite : on ne peut pas s’en débarrasser seul.e. Si celle-ci n’est pas correctement traitée, en plus de la douleur affreuse, celle-ci peut se muer en infection rénale (ce qui n’est pas cool du TOUT)

– s’il y a récidive de cystite dans les 3 mois, il faudra faire un test d’urine pour savoir s’il n’y a pas une bactérie plus méchante (comme les chlamydia dont tu parles)

– et chipotage : j’insisterai bien sur le fait qu’on ne s’amuse pas à passer de l’anus au vagin. Que ce soit doigt courgette ou jouet. (même mon mec a besoin de rappels de temps en temps)  »

[Edit 2] sur Twitter, @noukapi me précise : « en cas de cystite qui récidive trop, faut faire des examens voir si y’a souci de reflux vésico-urétéral, rare mais ça arrive »

Cette réponse existe grâce au soutien de @MxTellington  sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés