Je ne trouve pas de gynécologue ou médecin acceptant de me poser un D.I.U.

Bonsoir Diane ! Je prend la pilule depuis mes 12 ans. Aujourd’hui j’en ai 25 et, ayant pris connaissance du blog de Martin Winckler, j’aimerai changer de contraception, non hormonale si possible. Mais je me heurte toujours au refus ou à l’incompréhension des médecins et gynécos de mon coin, qui soit ne connaissent tout simplement pas le DIU ni l’implant, soit m’expliquent que vu que je suis nullipare et que je n’oublie jamais ma pilule je ne gagne rien à opter pour une autre contraception (et que puisque je ne suis qu’une patiente je ne peux connaître mieux le métier qu’eux…!). On me conseille d’effectuer du démarcharge mais ma phobie sociale n’arrange rien. J’ai vu passer une liste blanche de praticiens mais personne n’est indiqué par chez moi (du côté de Pau) et je n’ai pas vraiment les moyens de me déplacer… Ainsi je ne sais pas du tout vers qui me tourner pour orienter mon choix ni pour effectuer une éventuelle pose, et je suis un peu paniquée à l’idée de me retrouver sans aucune contraception d’ici une semaine car je n’ose plus retourner voir mon médecin généraliste depuis notre prise de tête à ce sujet…
Oki oki alors pour commencer, si tu lis le blog de Martin Winckler : tu as de saines lectures :)
Ca te fait une belle paire d’ovaires, CERTES mais malheureusement je n’ai pas d’adresse de gynéco safe (c’est à dire un peu moins con-ne et qui t’écoutera concernant tes souhaits pour TA contraception) vers chez toi MAIS je peux me renseigner et je vais le faire. Du coup je te propose de me faire un mail à sexysoucis@gmail.com pour que j’aie une adresse où te répondre si on me donne des pistes.
Parce que sinon, la seule solution malheureusement (et je ne sais pas dans quelle mesure c’est compatible avec ta phobie sociale…) C’est d’exiger qu’on respecte TON CHOIX pour TON CORPS et TA CONTRACEPTION, en expliquant, posément mais fermement à ton/ta gynéco ou médécin généraliste ou sage femme que tu t’es renseignée et que tu veux un D.I.U cuivre en modèle short un point c’est tout. Je sais que ça peut hyper dur de faire ça, mais peut-être aussi qu’en glissant une petite menace de le/la signaler au conseil nationale de l’ordre des médecins en cas de refus ça pourrait débloquer la situation…

Bises et j’espère que tu vas y arriver (hésite pas à me mailer)

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés