La sodomie provoque-t-elle des sensations différentes au niveau du pénis ou est-ce dans la tête ?

Hétéro homme, je ne suis ni attiré ni révulsé par la pratique de la sodomie mais je n’ai jamais eu à la pratiquer. Pourquoi pour tant d’homme cela représente une source de plaisir, un fantasme important (y a qu’à voir les pornos mainstream) ? Est ce que cela provoque des sensations différentes au niveau du pénis ou est-ce dans la tête ?

Bonjour hétéro homme :)

Alors en gros si je comprends bien, toi la sodomie (du moins l’idée de la sodomie) (en tant que pénétrant, j’imagine?) ça ne te fait ni chaud ni froid, et tu te demandes pourquoi cela semble être un truc qui excite tant de mecs.

Bon déjà, les pornos mainstream ne sont pas nécessairement représentatifs des fantasmes de la majorité des hommes hétérosexuels. Ce serait assez compliqué de savoir quels sont les fantasmes majoritaires d’une population donnée, car il faudrait forcément que cela se base sur du déclaratif, et ce serait donc possiblement biaisé (on « admet » plus facilement des fanstasmes dont on sait/croit qu’ils sont attendus de nous, par exemple). Mais même si on pouvait faire une telle étude et qu’il s’avérait que les pornos mainstream donnaient à voir exactement les mêmes fantasmes que les hommes hétérosexuels déclaraient, on pourrait se demander ce qui est la cause et ce qui est la conséquence. Sont-ce les producteurs de porno mainstream qui sont tellement bien renseignés sur leur public cible qu’ils parviennent à coller parfaitement à leurs fantasmes ou les films pornos mainstream influenceraient-ils les fantasmes des hommes hétéros? Ou les deux?

Ensuite, d’autres types de pornos peuvent proposer d’autres visions de la sodomie : par exemple une femme peut pénétrer (une autre femme ou un homme) et un homme peut être pénétré (par un autre homme ou par une femme), ce qui sort déjà du schéma classique homme (cis) pénétrant femme (cis)…

giphy (4)

Pour ce qui est des sensations physiques, ne possédant pas de pénis, j’ai demandé à un ami (l’ami Sodomie, l’ami de l’après-midi ^^) qui m’a dit « Physiologiquement, ce n’est pas la même acceptation de ta pénétration de l’autre côté. Quand tu insères ta bite dans une chatte, il n’y a aucune forme de résistance, c’est très humide, moite, très ouvert. Ton gland et ta queue s’insèrent facilement. […]Lors de la pénétration anale, il y a une dilatation de l’orifice progressive, ça passe par plusieurs étapes. La première résistance au niveau de ton gland quand l’anus est en train de se dilater puis tu sens une deuxième forme de résistance quand ton gland est à l’intérieur et que tu sens le deuxième sphincter anal, c’est une acceptation continue biologiquement, une forme d’ouverture pas de l’extérieur mais à l’intérieur. Enfin il y a un relâchement beaucoup plus profond et plus sourd quand le corps de l’autre a intégralement accepté la présence de ton sexe à l’intérieur. En termes de sensations ce n’est pas tant que c’est plus serré ou que ça « frotte » plus qu’une pénétration vaginale (même si c’est souvent le cas, ça dépend vraiment des personnes) c’est vraiment ce côté accueil de ton sexe à l’intérieur de l’autre qui est très différenciant« .

Après, cela dépend de la sensibilité de la personne à chaque bout du pénis aussi…

giphy (3)

Côté psychologique, il y a une importante dimension de transgression qui joue un rôle dans le côté excitant de cette pratique. On sort des normes, du sexe à visée reproductive, et puis on utilise un orifice qu’on nous a éduqués à penser comme le lieu de la « saleté », nous expliquant qu’il était uniquement destiné à expulser et non pas à recevoir quoi que ce soit (quitte à faire circuler des mythes modernes du type « la sodomie trop fréquente peut causer des dommages à l’anus des pénétré⋅e⋅s »). Il y a pour certaines personnes une forme spécifique d’animalité, d’intimité ou de confiance qui se noue lors de cet acte.

Si tu en veux en savoir plus, tu as ces deux billets (ici et puis ici) très chouettes sur The Holy Culotte.

J’espère avoir répondu au mieux à ta question :)

Bisettes!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés