Mon copain n’aime pas me faire des cunis, il dit que ça ne sent pas bon quand je mouille

bonjour et bravo pour le blog, c’est juste super !!

Je suis une femme de 35 ans en couple hétéro depuis longtemps. Mon copain n’aime pas me faire des cunis en dehors des douches et pas longtemps car il dit que ça ne sent pas bon quand je mouille. Moi j’adore ça et je me sens frustrée. Car je n’ai pas d’ist et je n’y peux rien pour la ciprine.

Y a t il des produits que je pourrais mettre dans mon vagin ou ailleurs pour que ce soit plus agréable pour lui.

Quand je fais une fellation, ce n’est pas toujours après la douche et je n’en fais pas un plat si ça sent le pipi… ça tué toute spontanéité. Et bientôt j’aimerai faire l’amour avec une femme par je suis bi sauf que je stressz car j’ai peur qu’elle me jette si elle n’aime pas lors d’un cuni. Je précise que je me lave tous les jours.

Bonjour (et merci <3)!

Alooooors… Pour commencer, que ton copain n’aime pas pratiquer le cunnilingus (non, deux coups de langue quand tu sors de la douche, ça ne compte pas, désolée) c’est une chose, et ça lui appartient. Qu’il se permette de faire des remarques négatives concernant l’odeur de ton sexe quand tu es excitée, en revanche, c’est déjà nettement moins acceptable. Comme tu le dis toi-même, il arrive que son sexe à lui ait une odeur ou un goût un peu fort, et tu ne lui as pas pour autant reproché, et cela ne te bloque pas pour pratiquer la fellation.

giphy4

J’avais eu il y a quelques temps une personne dont le copain avait fait à plusieurs reprises des commentaires sur le « goût » de son sexe, ce qui l’avait totalement bloquée vis à vis du cunni. Cela montre bien l’importance de faire attention à ce que l’on dit et comment on le dit lorsque l’on parle à son ou sa partenaire, puisque cela peut avoir des conséquences négatives et durables sur son estime de soi et son bien-être dans la sexualité.

C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de parler du sexe des femmes cis, puisque ces dernières ont déjà intériorisé pas mal de complexes à ce sujet, pensant souvent que leurs lèvres sont trop grandes, que leurs poils pubiens sont dégoûtants ou encore, de manière plus floue que leurs sexes sont sales, sentent mauvais ou ont un goût désagréable.

Les industriels l’ont bien compris : la vulve du futur devra être blanche, lisse, parfaitement épilée, sentir la cerise et goûter la banane à moins que ce soit l’inverse. Ils proposent donc toute une gamme de produits ou services, de la chirurgie « intime » (la gentille paraphrase pour dire qu’on te coupe les petites lèvres) à l’épilation (cire, laser, etc), savons soi-disant gynécologiques (qui font en réalité plus de mal que de bien à la vulve et au vagin), crèmes blanchissantes (oui oui), déodorants etc…

tumblr_leixfgH5xu1qbmrl9o1_500

On notera quand même qu’il n’est question que de critère supposément « esthétique » ou destinés à « cacher » quelque chose qui n’irait pas avec ce sexe, mais quelle place pour le plaisir et le désir avec cette vulve bionique? Comme souvent, cela passe au second plan et c’est bien dommage, car une des fonctionnalités d’origine du frifri c’est quand même de (se) faire du bien en solo ou à plusieurs, non?

NON tu n’as pas besoin de mettre quoi que ce soit dans ton vagin ou ailleurs. Une vulve a le goût et l’odeur de vulve, tout comme un pénis a le goût et l’odeur de pénis. Si on veut sentir une fleur, il vaut mieux se pencher vers le jardin que dans le slip de quelqu’un et si on veut goûter une pêche, on mange une pêche et puis c’est tout. Seuls les changements notables (si ça gratte, ça picote, qu’il y a un écoulement à la consistance, couleur ou odeur inhabituelle) sont à surveiller car il peuvent être symptomatiques d’une infection. Dans ce cas il ne faut pas hésiter à consulter.

vagina-vulva-troll-pussy-face-twat-snatch-squirterLEAVE TA VULVE ALONE

Ton sexe est parfait comme il est, et si ton copain n’aime pas trop faire des cunnilingus, il est probable pour qu’il ait toujours une « excuse » pour ne pas en faire. Le truc aussi, c’est qu’il ne devrait pas forcément avoir à s’en expliquer ou justifier, et que s’il te dit que c’est une pratique qu’il n’apprécie pas, tu dois aussi le respecter. Le fait que toi tu sois partante pour lui prodiguer des fellations ne l’oblige pas à te rendre la pareille. Aucune pratique n’est jamais obligatoire.

Du coup tu te retrouves face à plusieurs choix : soit tu décides de te passer de cunnilingus, ou de te contenter de ce que te propose ton copain (ce qui ne semble pas te satisfaire), soit tu décides que le cunnilingus est une pratique trop importante dans ta sexualité et ton plaisir pour que tu fasses une (quasi) croix dessus et là tu te retrouves face à un autre dilemme… Est-ce que tu es prête à mettre en jeu ou en question ta relation pour cette pratique? Et si oui qu’est-ce que tu pourrais envisager : ouverture du couple à d’autre partenaires, infidélité…? C’est à toi de voir et de réfléchir à cela…

Désolée pour cette réponse peut-être plus confusionnante encore, j’espère tout de même qu’elle t’aidera.

Bisettes

Cette réponse existe grâce au soutien de @BlankAlda sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés