Que penses-tu des « sexfriends » longue durée? Est-ce qu’on finit invariablement par développer des sentiments ?

Que penses-tu des « sexfriends » longue durée (huit mois, exclusifs depuis six mois) ? Est-ce qu’on finit invariablement par développer des sentiments ? Et si oui, ceux-ci sont-ils bien réels ou c’est simplement un attachement causé par cette intimité ?

Coucou!

Alors pour la première question… Je ne suis pas sûre de ce que tu me demandes en réalité? Parce que « ce que j’en pense » c’est large et flou (NON PAS COMME MA CHATTE RESTE POLI.E MERSEA). Je note cependant que vous êtes passés en « exclusif », du coup je m’interroge: c’est quelque chose dont vous avez discuté ensemble? Une décision commune?Et vous vous êtes dit que vous restiez « sexfriends »? Ça recouvre quoi, pour toi ce terme?

giphy (2)

Pour ce qui est de développer des sentiments je pense que ça dépend de pas mal de choses. D’abord, on parle bien de sentiments du type amoureux, là, je pense, car de toute façon, quand on appelle quelqu’un son « sexfriend » ça veut dire qu’il y a déjà des sentiments (amicaux, de tendresse, de complicité, etc).

Contrairement à ce que nous enseignent les scénarios d’environ tous les films, je ne crois pas qu’on développe obligatoirement des sentiments amoureux si on est « sexfriends » pendant longtemps. On essaye de nous faire gober ça parce qu’on n’est pas vraiment censé.e.s baiser pour le fun en dehors d’une relation balisée avec de l’amour dedans sinon c’est pas bien, m’voyez.

Mais il est possible (n’ayant pas de données là-dessus je ne m’aventurerai pas à donner des statistiques) que le fait d’être proche de quelqu’un.e pendant longtemps, surtout si vous vous voyez à une fréquence importante, et qui plus est si vous ne voyez plus d’autres personnes, il est possible donc que cela augmente les chances de développer des sentiments amoureux.

C’est intéressant que tu demandes si des sentiments formés de la sorte seraient bien réels et que tu opposes cela avec « causé par cette intimité ». Ca voudrait dire que tous les sentiments découlant de quoi que ce soit d’autre qu’un coup de foudre immédiat seraient potentiellement faux ou manqueraient de sincérité, de réalité, même! C’est quasiment philosophique comme question en fait :)

Je n’ai pas de conclusion à cette intrigante question mais je serais ravie de poursuivre si tu reviens me donner des précisions ;)

Bisettes

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés