Quelles sont les manifestations du syndrome pré-menstruel ?

Ahhhh le fameux syndrome pré-menstruel (PMS chez nos ami.e.s anglophones)… Sa simple évocation me remplit d’une joie intense. OU PAS.

Alors c’est assez difficile de délimiter ce syndrome, puisqu’il est extrêmement variable d’une personne à l’autre mais globalement les trois trucs les plus fréquents et qui font qu’on sait souvent quand nos règles sont imminentes (et notre entourage avec…) sont : des seins gonflés, tendus, parfois douloureux; des douleurs au niveau de l’abdomen et/ou un ventre gonflé; et des perturbations de l’humeur (qui peuvent aussi bien être de l’irritabilité ou de la fatigue que des épisodes dépressifs légers OU LES TROIS YOUPI)

giphy-1

Après, comme je le disais, ça varie énormément d’une personne à l’autre, voire d’un cycle à l’autre, et ça dépend aussi de bien d’autres facteurs qui influencent habituellement la santé et le bien être (alimentation, sommeil, activité physique, etc). Les autres symptômes que l’on peut trouver : migraines, troubles digestifs, troubles du transit, jambes lourdes… Bon à savoir : cela peut être une période où un souci que l’on a de manière chronique (au niveau digestif, pulmonaire, psychiatrique, dermatologique ou autre) peut s’accentuer.

Il y a souvent une prédisposition génétique (si dans ta famille de nombreuses personnes sont atteintes d’un syndrome pré-mentruel important, il y a plus de risques que toi aussi tu aies des règles douloureuses et précédées de désagréments physiques et psychologiques plus ou moins importants).

Si tu estimes vivre un syndrome pré-menstruel sévère voire handicapant, n’hésite pas à consulter, un médecin pourra voir avec toi pour traiter les symptômes et te soulager.

Bises

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés