Mon copain ne tient pas une érection, sais-tu si ça peut vraiment être un souci de trop se masturber ?

Bjr! Je suis en relation depuis 8 mois avec un garçon. Tt va bien entre nous, on s’aime, et côté cul on a plein de désir, du plaisir et du bon sexe. SAUF QUE. Je dirais que mon mec n’est pas le mec le plus dur que j’ai connu. Il bande et est excité ms il arrive qu’il ait du mal à tenir une érection sur la durée: soit il jouit assez vite soit il débande (pas tjrs le cas ms souvent). Il a aussi besoin d’une stimulation très intense – rapide souvent. Ds le cas d’une fellation ou qd je le masturbe c’est carrément ramollo mm s’il prend du plaisir (pourtant je me débrouille sur ce sujet) J’ai compris et accepté comment il fonctionne et on trouve tjrs d’autres façons de se faire plaisir mais lui est vraiment gêné par ça et il refuse souvent que je m’occupe de lui. Enfin, il pense que cette absence de sensibilité est due à la fréquence de son activité masturbatoire D’après lui dès qu’il recommence à avoir des phases d’intense masturbation (2,3fois par jour) il redevient insensible avec moi et a du mal à rester dur. Je n’ai aucun souci avec le fait qu’il se masturbe ms j’aimerais l’aider à ralentir si c’est un pb et je sais pas quoi faire. BREF. Longue explication. Mais : sais tu si ça peut vraiment être un souci de trop se masturber ? Comment puis je l’aider – sachant qu’on parle vraiment on a aucun tabou et on est super ouverts ts les 2 ? Yaurait il qqc de physiologique qui expliquerait ça ? Merci pr ton avis :) (je rajoute à tout ça qu’il a tenté le nofap, d’après lui ça change vraiment qqc et je vois la différence mais il retombe toujours ds ses habitudes de se toucher. je veux pas qu’il culpabilise pr ça mais j’ai qd même du mal à comprendre cette frénésie…) FIN
Coucou!
Alors pour commencer tu dis « on s’aime, et côté cul on a plein de désir, du plaisir et du bon sexe » et du coup j’ai envie de dire que c’est bien cool et pas si évident que ça alors YOUPI ça se fête, champagne et lubrifiant pour tout le monde!
giphy-4
Bien.
Ensuite, le fait que ton copain ne bande pas hyper fort hyper longtemps ne semble pas être un souci pour toi mais plutôt pour lui? Cela dit, tu utilises aussi le terme « insensible » pour parler de son étant, comme si l’excitation et l’érection étaient liées de manière systématique. Pourtant, comme deux garçons l’expliquaient hyper bien dans une tribune, on peut prendre énormément de plaisir même sans avoir une érection « béton ». Quel que soit son sexe, on peut avoir le corps qui ne « suit » pas forcément le désir: on peut être très excité.e et ne pas (beaucoup) (ou du tout) bander, ou mouiller.
Cela étant, c’est assez logique que ton partenaire ait une gêne vis à vis de ça puisqu’on vit dans une société où l’on inculque un idéal viriliste aux garçons qui implique notamment qu’ils aient un sexe énorme et en érection permanente (car oui, c’est ça un homme un vrai!) (hmmmm). Par rapport à ça le truc je pense c’est de continuer à en parler avec lui, et de lui expliquer que votre sexualité te convient parfaitement comme elle est.
giphy
Après pour le côté masturbation de l’affaire : il n’y a, à ma connaissance, aucune étude sérieuse qui montrerait que se masturber beaucoup rendrait moins sensible ou diminuerait les érections et autres aspects physiologiques de l’excitation sexuelle. Je pense néanmoins que pour certaines personnes, le fait de beaucoup se masturber peut éventuellement diminuer une forme de tension érotique, tandis que pour d’autre au contraire, l’appétit vient en mangeant, et c’est le signe d’une période de grande excitation généralisée.
De son côté, si ton partenaire trouve qu’il se masturbe trop, c’est sans doute quelque chose qu’il serait bon d’interroger : pourquoi a-t-il cette opinion? Trop par rapport à qui, à quoi? Est-ce qu’il lui semble que c’est un comportement qui porte préjudice à votre sexualité ensemble?
Bref, je pense que ce que tu peux faire c’est : 1 le rassurer sur la plaisir qu’il te donne et celui que tu souhaites lui donner aussi, 2: essayer d’ouvrir le dialogue sur la façon dont lui vit votre sexualité ensemble et la sienne (masturbatoire, donc).
J’espère t’avoir un tout petit peu aidé.e,
Bises
Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés