Trois ans après un rapport non protégé, dois-je repasser des tests ?

Bonjour, j’ai eu mon premier rapport sexuel ! (YES !) et évidement … bourré (bouuuuuuh !) de façon totalement improvisé avec pour seule protection disponible chez elle des préservatifs qui n’auront pas été utilisable car je n’ai pas eu d’érection (du classique jusque là …) J’ai pratiqué un ersatz de cunnilingus avec son autorisation. J’ai subit une tentative de fellation et elle a mis mon tout mou dans son sexe quand même  (sans prévenir ! mais bon l’alcool c’est mal). Notre relation n’a pas duré et je n’ai pas eu d’autres rapports sexuels de ma vie. Je suis bien décidé pour la deuxième fois (quand elle arrivera … un jour) à prévoir la panoplie du « vrai » safe sexe et à éviter l’alcool en quantité trop importante ! Cependant dans la semaine qui a suivi ce rapport, j’ai été surpris à 2 reprises en allant au toilette de sentir l’odeur intime de ma partenaire émaner de mon pénis. C’était léger et non persistant. Je n’ai pas osé à l’époque parler de ce transfert d’odeur à mon médecin et je me suis contenté d’être classiquement testé au VIH. C’était il y a 3 ans et aucun symptôme à signaler.
Tu parles d’infection non détectées dans tes articles et ma question est donc : dois-je repasser des tests ?

Haydiho!

Alors d’abord merci pour cette question formulée avec autant d’humour.

Bon, ensuite, c’est pas cool du tout que ta partenaire ait mis ton sexe dans le sien sans prévenir. Si j’ajoute à ça le fait que tu parles de « subir » une fellation, j’ai l’impression que cette première expérience n’a pas été bonne pour toi, je me trompe?

Bref, ce n’est pas ce que tu me demandes alors je vais me contenter de répondre à ta question côté santé. Si tu as été dépisté pour le VIH au moins 6 semaines après ce rapport et eu un résultat négatif, tu es donc séronégatif au VIH. De ce côté pas la peine de refaire le test.

En revanche je ne sais pas si ton médecin t’a aussi prescrit les tests pour les autres IST (car il n’y a pas que le VIH mais aussi une floppée de ses petits potes comme la syphilis, les chlamydia, etc…)? Si ce n’est pas le cas, ça vaut toujours le coup de te faire dépister, ne serait-ce que pour être serein (ici une liste des centres de dépistage anonymes et gratuits)!

Bisouilles

 

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés