[TW] J’ai couché avec une fille et sans me demander mon avis, ni mon consentement elle m’a sodomisé (juste un doigt). Est ce un viol ?

Bonjour ! Pour contextualiser je suis lesbienne et cis. Ma question va peut être paraitre bête mais je me demandais : j’ai couché avec une fille et sans me demander mon avis, ni mon consentement elle m’a sodomisé (juste un doigt) mais c’était la première fois pour moi (la sodomie)… Je n’ai rien dit sur le moment, trop surprise. Ca m’a fait très bizarre et mal. On en a discuté après et elle m’a dit qu’elle pensait que j’étais une habituée de la sodomie… Est ce un viol ? Merci de ta réponse.

Bonjour,

Ta question n’est pas bête du tout, merci à toi d’avoir pris le temps de me la poser.

Pour commencer, un petit rappel du cadre légal : l’article 222-23 du Code Pénal dit que « Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol. » Plus précisément cela concerne la pénétration de la bouche, du vagin ou de l’anus, et ce que la pénétration soit le fait d’une partie du corps (sexe, doigt, …) ou d’un objet. Donc une personne qui te met un doigt dans l’anus sans te demander ton avis, d’un point de vue juridique, oui, cela peut être considéré comme un viol.

D’ailleurs, si tu n’as pas encore eu l’occasion d’en parler et que tu en ressens le besoin, ou quelque malaise ou tristesse persistante à la suite de cet événement, tu peux contacter le numéro vert pour mettre fin aux violences faites au femmes mis en place par le gouvernement au 3919 ou le collectif féministe contre le viol au 0 800 05 95 95. Tu y trouveras des écoutant.e.s formé.e.s pour accueillir et orienter les victimes de viol, à qui tu pourras exposer ce qui t’est arrivé, tes ressentis, et éventuellement tes craintes et ton malaise. Il existe aussi ce site, pour lequel tu peux témoigner en écrivant à tanpmp@gmail.com, et sur lequel tu trouverasd’autres témoignages qui peuvent aussi t’aider.

Ensuite, la réponse de cette fille qui soi-disant « pensait que [tu] étais une habituée de la sodomie » n’est vraiment pas très convaincante: elle aurait déduit ça à partir de quoi en fait? de ta tête???? Parce que soyons clair.e.s : même si tu avais été « une habituée », ça ne dispense pas de s’assurer de ton consentement!!! Le consentement c’est à chaque fois et à chaque instant. Quel.le que soit le/la partenaire, la pratique, même si on l’a déjà fait avant et que ça avait été consenti ça ne signifie pas que c’est consenti par défaut pour les fois suivantes. Bref, sa réponse ressemble à s’y méprendre à la réaction de quelqu’un.e qui sait au fond qu’il/elle aurait du demander (pas forcément avec des mots, mais on peut s’assurer avec un regard déjà du consentement de son/sa partenaire).

J’espère avoir pu t’aider et t’embrasse.

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés