Depuis 6 mois, j’ai des douleurs lors de pénétrations vaginales, je me demande si ce n’est pas du vaginisme?

Salut ! J’ai 23 ans (et quelques années de sexualité derrière moi) et depuis 6 mois, j’ai des douleurs lors de pénétrations vaginales (au début de la pénétration et au bout d’une dizaine de minutes – entre temps, ça va). J’ai consulté une première fois ma gygy qui m’a donné une crème sans réel succès (et qui n’a rien constaté d’anormal physiquement). Mon copain (avec qui je suis depuis plusieurs années) est adorable, très à l’écoute, ne me force absolument jamais et d’aucune façon. Bref, en essayant de trouver une explication à tout ça, je me demande si ce n’est pas du vaginisme… Mais alors je vois absolument pas d’où ça viendrait : pourquoi « maintenant » alors qu’avant c’était nickel … aucun traumatisme, rien. Tu penses que c’est ça ou ça peut être autre chose à ton avis ?

Coucou!

Alors effectivement, ce que tu décris ressemble à du vaginisme, si tu veux tu peux déjà aller jeter un oeil à des réponses précédentes en lien avec cela juste ici, et puis aussi ici, et puis là et également là.

Comme tu peux le constater, dire que tu n’es pas seule à rencontrer ce souci de douleur pendant la pénétration serait un euphémisme. C’est même très très très fréquent, en fait.

Si tu as déjà consulté ta gynécologue et qu’elle n’a rien constaté d’anormal physiquement (mais du coup c’était quoi cette crème qu’elle t’a prescrite????) , il semble donc que tu sois dans le cas le plus fréquent, c’est à dire qu’il s’agirait a priori d’une sorte de blocage psychologique qui se répercute sur ce domaine là comme d’autres somatisent avec des maux de dos, de ventre ou autre.

Du coup, une solution pour commencer serait « tout simplement » (oui, bon, je sais) de te détendre, ou du moins d’essayer de ne pas te mettre la pression. ca peut passer par des massages, un bain, ou par le fait de se dire par exemple avec ton chéri que de temps en temps vous faites du sexe sans pénétration vaginale (ça laisse plein plein de choses à faire, hein ^^). Parce que la pénétration vaginale n’est pas un passage obligatoire dans la sexualité, ça peut t’aider si vous en faites une pratique un peu moins centrale, peut-être?

Si ces douleurs se poursuivent, s’empirent ou te préoccupent beaucoup, tu peux aussi chercher de l’aide auprès d’autres professionnel.le.s de santé mais plutôt un peu plus haut que la culotte, genre sous le bonnet (psy, sexologue…).

[Edit] D’après le retour que m’a fait une lectrice,les boules de geisha peuvent aussi être utilisées, sur recommandation d’un⋅e soignant⋅e (médecin, gynéco, sage-femme), pour des exercice de contraction/décontraction des muscles pubo-coccygiens afin de résoudre des problèmes de vaginisme. Dans son cas, la démarche de soin implique plusieurs séances de relaxation musculaire et rééducation du périnée avec des dilatateurs pédagogiques en présence de sa soignante et chez elle, mais aussi l’utilisation d’une crème anesthésiante et d’huile d’amande douce. Évidemment, ce n’est pas quelque chose que l’on peut improviser sans suivi médical et/ou thérapeutique.

J’espère avoir pu t’aider un peu, je t’embrasse.

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés