Est-ce qu’il y a des risques élevés à la pratique de « gorge profonde » ?

 

Bonjour! Je me demandais si il y avait des risques élevés à la pratique de « gorge profonde » ?

Bonjour!

Les risques lors d’une « gorge profonde » (une fellation très profonde, donc, pour les non-inité.e.s) non protégée, sont en gros les mêmes que pour une fellation « classique » non protégée, peut-être un peu augmentés du fait de la plus grande surface de muqueuse en contact (non pas le gland, donc, qui conserve la même surface quelle que soit la « profondeur » à laquelle ou le prend en bouche, mais justement la bouche, et donc l’entrée de la gorge en l’occurrence.

giphy-1

What else?

Si la pratique dure longtemps, qu’elle va jusqu’à l’éjaculation ou que la personne réalisant la « gorge profonde » a des petites plaies dans la bouche (gerçure sur les lèvres, aphtes, saignement du au brossage de dents) ou une IST déjà présente (infection à gonocoque ou chancre syphilitique) les risques seront également plus élevés, même si la simple présence de liquide préséminal peut suffire pour une contamination au VIH.

Donc en gros, si on ne souhaite pas protéger cette pratique (avec un préservatif externe – plus souvent appelé préservatif masculin), on peut limiter les risques en évitant de se brosser les dents deux heures avant et deux heures après la « gorge profonde » (ça vaut pour les bains de bouche aussi!), et en essayant de ne pas avoir/pas garder le sperme dans la bouche.

Bisettes <3

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés