Je m’identifie comme lesbienne mais couche avec pas mal de mecs trans, comment faire?

Coucou, je couche avec pas mal de mecs trans en ce moment, simplement je me suis toujours identifiée comme lesbienne jusque là, comment je fais maintenant que je ne peux plus faire semblant d’être attirée uniquement par des meufs ? je suis vraiment très fière de mon lesbianisme (ça ressemble à une tirade biphobe dsl) et je n’arrive pas à voir mon identité autrement, un conseil ?

Bonjour, bonsoir !

On va revenir à la base de la base ^^ Ton identité, ton orientation sexuelle, ton orientation romantique, c’est TOI qui les définit et personne d’autre. Il n’y a que toi qui puisse dire « je suis lesbienne », « je suis bie », « je ne suis pas hétéro », etc.

Toi, seulement toi

Si tu te sens bien avec cette identité « lesbienne » et cette orientation sexuelle, si ça te correspond, alors tu n’as pas à en changer pour faire plaisir à qui que ce soit. Tu es une lesbienne qui couche avec des meufs et des mecs ? Et alors ? Il y a bien des meufs hétéros qui couchent avec d’autres meufs et sont toujours hétéros.

Tu le dis clairement dans ton message, mais je le rappelle pour les personnes qui liraient ce message, mais effectivement les mecs trans qu’ils soient ou non équipés en vulve et vagin, sont des mecs. Coucher avec un mec trans en étant une femme, c’est bien avoir une relation qu’on pourrait nommer (si on aime bien les petites cases) « hétéro ». Cependant les pratiques ne définissent pas l’orientation sexuelle et vice versa.

Nope-GIF_2

Tu peux être une lesbienne attirée occasionnellement (ou même souvent!) par des mecs, tout va bien. Tu n’as pas précisé si tu avais également une attirance amoureuse envers les mecs avec qui tu as couché, mais sache que – si ça t’aide et si tu en as envie – tu peux aussi faire une distinction entre ton orientation sexuelle et ton orientation amoureuse. On peut être homoromantique et bisexuelle ou pansexuelle par exemple. C’est à toi de voir !

Et tu sais quoi ? Il n’y a pas d’examen pour obtenir son diplôme de lesbianisme (dans ton cas) ! Personne ne va te retirer ton insigne de lesbienne sous prétexte que tu as couché avec des mecs.

anigif_enhanced-buzz-19517-1433786818-6

Après, à toi de voir, si finalement tu te reconnais plus dans la bisexualité ou la pansexualité par exemple, tu pourras toujours changer d’avis. Tu n’as signé aucun parchemin magique (enfin j’espère !) qui implique un lesbianisme à vie !

Cordélia

[Edit de Diane et Scar, à la suite de remarques en ce sens sur Twitter] :

Est-ce que tu as des rapports avec des mecs trans simplement parce que tu en croises, par exemple dans le milieu lesbien que tu fréquentes, ou est-ce que tu es attirée spécifiquement par le fait qu’ils soient trans? Dans le second cas, peut-être que ça vaut le coup de s’interroger sur le fait de les voir uniquement ou principalement sous l’angle de leur identité trans, ce qui peut être vu ou vécu comme une façon de les dépersonnaliser en tant qu’individus (de la fétichisation ou de l’exotisation). On n’a pas forcément envie de se dire que quelqu’un est attiré non pas par nos caractéristiques personnelles (j’ai de l’humour, un beau sourire etc…) mais par les trucs qu’ielle projette sur nous (ça le/la trouble que je sois trans, que je sois passé du féminin au masculin, que j’aie des caractéristiques physiques ambigues, etc…).

Certains peuvent par ailleurs se sentir atteints dans leur identité par le fait que tu te définisses comme lesbienne, puisqu’on associe souvent ce terme comme une attirance sexuelle entre femmes. Est-ce que ton auto-définition en tant que lesbienne veut dire que tu ne considères coucher qu’avec des femmes, et donc que  tu considères que les mecs trans ne sont pas « vraiment » des hommes ? Après, il est aussi possible qu’ils soient ok avec ça et ne se sentent pas remis en cause par la façon dont tu te définis.

Par ailleurs, quand on « sort » -je veux dire par là qu’on est vue en public- avec une personne (donc qu’on ne se limite pas à des rencontres sexuelles en privé, ce qui est peut-être ton cas?), la perception des gentes, les représentations qu’ielles projettent sur la relation et les discriminations qui en découlent varient beaucoup selon le « passing* » de la personne. Or l’identité lesbienne que tu revendiques est historiquement et politiquement marquée, et au delà de la préférence sexuelle, elle entend aussi rassembler les femmes qui ont en commun des vécus similaires, basés entre autres (mais évidemment pas uniquement, heureusement) sur le fait de devoir faire face à la lesbophobie individuelle (injures, violences…) et institutionnelle (inégalités de droits, explicite – PMA par exemple- ou tacite). On peut penser que si tu sors exclusivement ou majoritairement avec des hommes trans, tu échappes sans doute à tout ou partie de ces contraintes, pourtant constitutives de l’identité lesbienne. Ça renvoie aussi à la problématique de l’invisibilisation (tant de « i » dans ce mot) des mecs trans ; soit, sans passing, on est vus comme des meufs, soit, avec, comme des mecs cis…

 *Passing = capacité d’une individue à être considérée ou perçue comme /d’un autre genre que celui qui lui a été attribué à la naissance

[Fin de l’edit]

Cette réponse existe grâce au soutien de Mathieu V. sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés