Le fist vaginal est la source de mes orgasmes les plus puissants mais reste très tabou

Salut! D’abord je tenais à te dire que ce que tu fais sur ton site est très cool et je m’y retrouve assez pour pouvoir poster une question.

Je n’en ai jamais parlé, si ce n’est pour le faire comprendre à mes partenaires, 4 femmes au total: le fist vaginal est la pratique qui me fait le plus kifer. C’est même la source de mes orgasmes les plus puissants. J’ai 25ans et je suis amoureuse de ma partenaire qui a conscience de mes goûts que nous avons explorés et qu’elle apprécie.

Pas facile par contre d’en discuter sans tabou, quand même le net semble avoir un tabou sur la pratique. Sans références pour celle qui donne et pour celle qui reçoit, si ce n’est deux trois posts sur des forums, dur d’être totalement sereines en se sentant sans point de référence.

Alors si tu pouvais me dire où nous pourrions trouver des infos pour « approfondir » notre savoir sur la question et être dans les meilleures conditions par rapport à cette pratique qui reste technique, ça serait top.

Salut salut!

D’abord merci à toi de me faire confiance pour me parler de ça <3

Effectivement le fist vaginal reste une pratique plutôt taboue et méconnue, tout comme l’est le « finger fucking » (le fait de pénétrer avec des doigts, donc) et de manière générale toutes les pénétrations qui ne se font pas avec un pénis. Étonnamment, le fist anal est peut-être plus connu, notamment, en France, depuis le fameux documentaire sur « La Fistinière ». Cela dit, dans l’esprit des gens, le fist anal est une pratique réservée aux mecs gays (les autres gentes n’ont pas d’anus faut croire? ou pas de mains?) et ça reste considéré par beaucoup comme quelque chose de « pervers », de condamnable, de « déviant » etc…

bf709d5d9b29ad24ef72dfe5e1f4a467

Il faut dire que de base déjà tout ce qui sort du coït cis hétérosexuel (pénis du monsieur dans vagin de la madame) rencontre pas mal de blocages puisqu’on a depuis longtemps plutôt privilégié la sexualité reproductive qui est restée une norme très très puissante. Même dans les rapports hétérosexuels, le sexe oral (cunnilingus, fellation, anulingus) ou anal ont longtemps été très mal vus (et le sont encore pour certaines personnes).

Mais avec les fists (vaginal ou anal) ou le « fingerfucking », c’est encore pire : on essaye de détrôner le tout puissant, le magnifique, le sublime, l’indispensable PHALLUS (oui, la bite, quoi). Mais, mais, MAIS! Ça voudrait dire que l’on peut pénétrer sans pénis?! En plus la main, « phallus » alternatif, ne débande jamais! Comme il est menaçant ce poing érigé, concurrence  à l’organe vénéré, à l’appendice révéré! Mais c’est intolérable! Affreux! Monstrueux! Encore un coup des sorcières féministes lesbiennes qui veulent émasculer les hommes cis! (si si)

vagin attaque dents

Au bûcher, femme sorcière tu n’auras pas la peau du valeureux Phallus!

Sans aller jusque chez les plus conservateur/trices, ces représentations continuent d’influencer les idées qui circulent au sujet des sexualités et des pratiques, de celles qui passent dans le domaine de la norme voire même des « passages obligés » si l’on en croit certains médias (coucou ELLE avec ta pipe « ciment du couple », coucou Cosmopolitan et Voici pour la mode de l’expérience lesbienne pour les hétéras…).

C’est sans doute ce qui explique en partie pourquoi on ne trouve que peu d’information de qualité au sujet du fist vaginal et qu’en effet ça peut être compliqué d’en parler avec ses partenaires. J’ajouterai qu’il peut exister, chez certaines lesbiennes, une difficulté à parler de pénétration, comme si c’était le pré carré des hétéros ou des gays, comme si, automatiquement, être lesbienne devait signifier ne pas aimer et/ou ne pas pratiquer de pénétration. Alors que non. On peut très bien être lesbienne et kiffer la sodomie par  exemple. Tout comme on peut être cishétéro et avoir peur de la pénétration vaginale avec un pénis. Et de la même manière on peut très bien être gay et ne pas aimer la pénétration anale. L’orientation sexuelle et les pratiques sont deux choses tout à fait différentes.

giphy

(Ouais ça paraît évident dit comme ça mais ça l’est pas toujours!)

Bon, après tu as actuellement une partenaire dont tu es amoureuse et qui sait quels sont tes goûts et à qui ça convient, donc c’est plutôt pas mal comme situation mais je comprends tout à fait que tu aimerais trouver plus d’infos. Après une petite recherche, j’ai trouvé:

  • une interview de Deborah Addington, auteure de « Une main dans la brousse » (livre sur le fist vaginal que je n’ai pas lu donc je peux pas vraiment me prononcer dessus et je ne le trouve pas en français en vente sur Internet, mais il y a la version anglaise « A Hand in the Bush » sur Amazon). Bon dans l’interview elle dit qu’elle est contre le lubrifiant donc euh là-dessus je suis pas du tout du tout d’accord, je pense au contraire que c’est vraiment mieux (et plus safe) d’en utiliser (éventuellement avec un gant, ce qui peut être pas mal sexy, si si!)
  • Le livre « FIST » de Marco Vidal. Celui-là, pour le coup je l’ai lu et je l’ai ADORE. Ce n’est pas vraiment un guide pratique, c’est une espèce de semi fiction littéraire, historique, poétique, érotique, un ovni total mais magnifiquement écrit, vraiment. Après ça parle beaucoup de fist anal et notamment entre mecs gays mais pas que, et les réflexions autour de la main comme phallus sont vraiment belles et intéressantes. L’interview de l’auteur dans Les inrocks est bien cool aussi.
  • Ce forum sur le fist vaginal a l’air plutôt pas mal de ce que j’en ai vu, et il y a plein de témoignages à la fois de personnes qui le reçoivent et de personnes qui le donnent, donc ça peut être intéressant d’avoir les différents points de vue aussi, les blocages, peurs ou plaisirs que peuvent avoir les unes ou les autres…

Pour le reste y’a pas mal de blogs qui sont pas super super donc c’est vrai que ça fait pas beaucoup mais ça me semble être une base sur laquelle tu peux t’appuyer pour approfondir (hm hm) la question ;) Si jamais tu trouves d’autres sources intéressantes et fiables (ou juste marrantes ou cools) hésite pas à m’en faire part!

giphy8792789

Voilà voilà merci Mila Kunis (je t’aime toujours cela dit)

J’ajouterais quand même que si c’est une pratique qui est certes intense, elle n’est pas forcément compliquée, et que tant que tu communiques avec tes partenaires, que tu es à l’écoute de ce que tu ressens et que tu sais l’exprimer et qu’en face ielles écoutent, il n’y a aucune raison que ça se passe mal. Aussi : METTEZ DU LUBRIFIANT (et pitetre des gants pour éviter les vaginites ou autres petites infections qui peuvent venir de mains ou ongles mal lavés ou qui égratignent le vagin?). J’insiste quand même pour la route :)

(Ah et amie⋅s hétéros, bi⋅e⋅s ou pansexuel⋅le⋅s, vous aussi vous pouvez pratiquer le fist – si vous et votre/vos partenaire⋅s est/sont opé⋅s – ou en solo si vous êtes souple et musclé⋅e!)

Bon, ben, bon fisting, hein :)

Bisous

Cette réponse existe grâce au soutien de @Gy0m sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés