Pendant les rapports, je n’arrive pas à jouir ni à éjaculer, je crois que c’est un blocage psychologique…

Bonjour,

J’envoie ce message car j’ai un problème: je n’arrive pas à éjaculer pendant le rapport. Ce n’est pas forcément le problème majeur. Je veux surtout faire plaisir à ma partenaire en faisant l’amour. J’ai une sorte de blocage psychologique quand je fais l’amour, je prends du plaisir mais je n’arrive pas à jouir. Je pense que je me mets des barrières ou que je bloque surtout l’idée de performance. Je l’ai déjà fait sans préversatif où j’ai éjaculé mais aussi deux fois où j’ai éjaculé avec préservatif donc là n’est pas la question finalement. Mais je me retrouve bloqué, et cette peur revient toujours. Les deux premières fois où j’ai éjaculé, je n’avais pas eu de pression, je m’étais pas mis de pression du tout. Je pense que mon problème est surtout psychologique et que je dois sortir de ce schéma peut-être hétéro-normé. Mais je me dis que finalement même si je n’éjacule pas pendant le rapport ce n’est pas bien grave.

J’espère que vous répondrez avec attention à ma question

Bonjour bonjour,

Pour commencer, cela te rassurera peut-être de savoir que de nombreux mecs cis (je me permets de supposer que c’est ton cas, n’hésite pas à me corriger si je me trompe!) rencontrent des difficultés à avoir un orgasme et/ou à éjaculer comme tu peux le voir avec cette réponse que j’ai déjà faite, celle-ci ou encore celle-là. Tu n’es donc pas seul dans ce cas (ça te fait une belle jambe tu me diras, mais je demande à voir. La jambe, du coup ^^).

raw

Comme tu as apparemment commencé à y réfléchir, il peut y avoir de nombreuses raisons qui rendent cela compliqué, et elles peuvent être d’ordre physique/mécanique (par exemple une diminution des sensations après une circoncision ou lors du port du préservatif, un effet secondaire d’une opération ou de certains traitements médicaux, une baisse de forme générale – fatigue, mauvaise alimentation, faible activité physique…) et/ou psychologique. Lorsqu’il s’agit « seulement » (ou plutôt uniquement) d’une cause physiologique, le plus souvent, la difficulté se manifeste quelle que soit la situation (masturbation ou rapport sexuel), le/la partenaire, la/les pratique⋅s.

sex-1

En revanche, lorsqu’il y a un/des facteurs psychologiques, il est fréquent de constater que le blocage arrive uniquement dans certaines circonstances. Typiquement, on peut avoir du mal à prendre son pied et/ou éjaculer pendant un rapport sexuel alors qu’on y arrive toujours/souvent en se masturbant. Dans ces cas de figure, qui semble être le tien si j’ai bien compris, on peut effectivement raisonnablement penser que c’est une question de lâcher prise (par exemple quand on se retient parce qu’on veut à tout prix que l’autre jouisse d’abord, ou si on a super peur que notre partenaire tombe enceinte ou encore si on a peur de transmettre une IST – ou d’en attraper une). Idem si on y arrive avec certain⋅e⋅s partenaires et pas d’autres, cela peut signaler un blocage plutôt psychologique…

Si on ajoute à ça que certaines personnes vont le prendre comme un affront personnel, presque une insulte à leurs prouesses sexuelles (« il ne jouit pas/n’éjacule pas, ça veut dire qu’il ne prend pas de plaisir AVEC MOI, que JE ne lui donne pas – assez?- de plaisir »), évidemment cela va venir mettre un enjeu supplémentaire dans les rapports. Et, bien entendu, le fait d’avoir peur de vexer la personne avec qui on fait du sexe ne va pas aider à se détendre pendant ces moments d’intimité partagée, et donc à passer du bon temps et DONC à avoir un orgasme et/ou éjaculer, la boucle est bouclée.

pressure

Tu as raison de parler d’un schéma hétéronormé, dans le sens où l’idée d’un rapport sexuel que présente la norme (cis)hétérosexuelle c’est effectivement FORCÉMENT une pénétration du pénis du monsieur dans le vagin de la madame (tout ce qui se passe d’autre tombe dans la catégorie « préliminaires », genre c’est juste un échauffement, tsé. Saut la pénétration anale – de madame, bien sûr, le monsieur hétéro n’utilise pas sa prostate, oulala, surtout pas!) et ça se termine quand monsieur a un orgasme/éjacule (oui, dans la norme hétéro, l’éjaculation est systématiquement liée à l’orgasme). Ceci est vraiment très nul pour toutes les personnes impliquées. Pour les meufs bon ben visiblement le fait qu’elles aient ou non un orgasme c’est carrément accessoire (alors ok c’est pas nécessairement le seul truc qu’on recherche dans la sexualité mais hey ça peut être sympa quand même hein). Et pour les mecs la pression de ouf pour bander/éjaculer dans un timing pas trop rapide mais pas trop long non plus peut devenir vraiment super pénible.

200Quand la société s’adresse à ton pénis – allégorie de la pression à performer

Ok, une fois qu’on a bien fait ce constat un peu déprimant, on fait quoi donc pour sortir de ce qui ressemble à première vue à une impasse? Alors là ça dépend un peu des circonstances. Par exemple si tu as une/des relations privilégiées avec une/des personnes, ça peut être cool d’en parler avec elles. Déjà pour savoir comment elles le perçoivent, et éventuellement pour les rassurer sur le fait que tu apprécies les rapports que vous avez, que tu prends du plaisir et tout. Parfois, le simple fait d’en parler de manière simple et calme permet de dédramatiser et de faire retomber la pression. Si ça se trouve ton/ta/tes partenaires te diront qu’ielles s’en fichent que tu éjacules pendant la pénétration ou en te masturbant (et pourquoi pas en te masturbant devant/avec elleux??).

juxtapoz_painchaud08GIF de Jean-François Painchaud aka Phazed

Après, si c’est quelque chose qui te gêne ou qui en vient à poser un sérieux problème dans ta/tes relations, tu peux toujours envisager de te faire aider là-dessus, en solo ou avec ton/ta/tes partenaires, que ce soit avec une sexologue, une psy ou encore une conseillèr⋅e conjugal⋅e et familial⋅e en CPEF (centre de planification et d’éducation familial, tu peux checker ici pour en trouver près de chez toi et les appeler pour vérifier à quels horaires sont dispos leurs conseillèr⋅e⋅s).

J’espère avoir pu t’apporter quelques éléments de réponse et que ça t’aidera ;)

Des bises!

Cette réponse existe grâce au soutien d’Ambre sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés