La « première fois » chez le gynéco, c’est lorsqu’on commence à avoir une vie sexuelle ?

Hello!

Alors en réalité ça dépend de pas mal de choses.

Beaucoup de personnes vont pour la première fois chez le gynéco avant d’avoir commencé leur vie sexuelle pour chercher des solutions à des soucis liés à leurs règles (irrégularité, douleurs, etc). Mais il est effectivement aussi fréquent que la première visite ait lieu dans la même période que l’entrée dans la sexualité, notamment afin d’obtenir une contraception. Quand tu es (très) jeune, il n’y a pas vraiment de règle en fait, tant que tu ne rencontres pas de souci, rien ne t’oblige à consulter un.e gynécologue. D’ailleurs, même par la suite, la plupart du temps un.e généraliste ou un.e sage-femme peut tout à fait remplacer un.e gynécologue pour te prescrire une contraception, un dépistage, t’examiner ou réaliser un prélèvement.

Concernant la première fois chez le/la gynéco que racontent de nombreuses personnes, il est très fréquent qu’on leur demande de se mettre toutes nues; qu’on leur fasse un examen vaginal avec introduction d’un speculum + frottis alors que ce n’est pas du tout nécessaire avant 25 ans à moins que tu n’aies un souci gynécologique et encore moins si elles ne sont pas sexuellement actives et on leur prescrit très très très souvent une pilule contraceptive ( ce qui n’est pas nécessairement toujours LA bonne solution, soit dit en passant). Du coup, de nombreuses personnes gardent un très mauvais souvenir de leur première visite.

La bonne nouvelle, c’est qu’en le sachant, tu as la possibilité de dire exactement ce que tu veux et de refuser des pratiques médicales qui ne te conviendraient pas. Ce n’est pas toujours facile car on nous apprend que les médecins sont au-dessus de nous, qu’ils savent mieux et que leur parole ne peut donc jamais être contredite. C’EST FAUX. C’est ton corps et tu as tout à fait le droit de décider de ce qui le concerne.

Autre bonne nouvelle, il y a plein de genTEs qui ont décidé de se serrer les coudes et d’élaborer ce site qui propose une liste de soignant.e.s « safe », selon différents critères. Je t’encourage à le consulter et/ou à passer par un Planning Familial où les personnels sont le plus souvent mieux formés et plus à l’écoute et/ou à demander des contacts à des personnes plus âgées de ton entourage et/ou à passer par des associations LGBT ou féministes près de chez toi pour qu’ils/elles te dirigent vers des médecins avec qui ils/elles ont l’habitude de traiter.

Voilà voilà, je t’embrasse ;)

PS : si tu remarques quoi que ce soit d’inhabituel au niveau de ton sexe (écoulement, odeur, démangeaison, douleur) il ne faut pas hésiter à consulter!

PPS : si tu débutes ta vie sexuelle, il est important de te protéger si tu n’as pas fait de dépistage avec ton/ta partenaire.

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés