[TW]Le sexe est devenu un calvaire. Il me dit que je suis frigide et que je dois faire des efforts…

Je suis perdus, dans ma vie sexuelle.
J’ai 25 ans. Il y a quelque année j ai vécus une longue relation avec un homme extrêmement malsain et qui ma fortement malmené sexuellement. Depuis j ai rencontré mon compagnons qui est quelqu’un de bien et avec qui je suis depuis plus de trois ans. Au début de la relation je trouvais un peu de plaisir dans nos rapport mais au fur et a mesure je ne ressentais plus rien d agréable. Il a une grande demande sexuel, j ai du lutter pour ne pas dire oui systématiquement et apprendre a essayer de respecter mes envie. Mais quand je lui dis non il insiste ou fait « semblant de bouder, sachant qu’il a connaissance de mon expérience passé. Alors je me force… Il le voit mais il me fera la remarque après avoir jouis « tu sais tu n avais pas a te forcer ». Le sexe est devenu uniquement un calvaire alors que j’aimais ça. Je ne sais pas si c est lui ou moi… Il me dis souvent que je suis frigide et que je dois faire des efforts…. Je suis perdus.

Bonjour,

Alors tout d’abord, quand tu te demandes « si c est lui ou [t]oi », la réponse ici est très simple à mes yeux : le problème c’est LUI. Ce que tu me décris de son comportement n’est clairement pas acceptable. Il ne devrait pas insister quand tu dis non. Il ne devrait pas pratiquer une sorte de chantage émotionnel en faisant « semblant de bouder ». Il n’a pas non plus à te demander de « faire des efforts ». Ce sont des attitudes abusives qui montrent un manque de respect pour toi et tes limites. Tu en arrives à « te forcer », comme tu dis (en réalité c’est lui qui te force en te mettant la pression) et là, « il le voit » mais ça ne l’arrête pas… Donc le fait que tu n’aies pas envie ça ne le freine pas. On dirait qu’il ne se préoccupe que d’obtenir ce qu’il veut, LUI. Et le pire c’est qu’il se permet de te dire, après avoir joui « tu n’avais pas à te forcer », comme pour se déculpabiliser en te faisant porter la responsabilité, mais je le redis : en se comportant comme il le fait, c’est LUI qui te force!

S’assurer du consentement de son/sa partenaire, ce n’est pas arracher un « oui » à l’usure, qui sortira par lassitude, pour être tranquille, pour LUI faire plaisir. Il n’y a pas de « oui » valable quand dire « non » n’est pas VRAIMENT une option. On doit pouvoir accepter ou refuser un rapport sexuel parfaitement librement, sans que la personne ne nous menace de nous retirer son amour/affection/intérêt si on dit « non ». La seule réaction que devrait provoquer ton « non » c’est l’acceptation. Tu n’as pas envie, tu ne le fais pas et c’est OK. Point.

Ces comportements abusifs sont d’autant plus problématiques de la part de ton compagnon actuel qu’il a connaissance de la mauvaise expérience que tu as eue par le passé et des difficultés que tu peux avoir à dire « non » et à respecter tes propres envies (ou absences d’envies). C’est extrêmement courageux de ton côté d’essayer de le faire, mais si tu fais face à des réactions comme celles-ci, c’est encore plus compliqué. D’ailleurs, le fait de te sentir coincée dans cette situation où il te met la pression, c’est sans aucun doute ce qui fait baisser ton désir, ton plaisir et t’amène à la situation d’aujourd’hui où tu  » ne ressentais plus rien d’agréable » et « le sexe est devenu uniquement un calvaire alors que [tu] aimais ça ». Tu n’es pas « frigide » (d’ailleurs ça ne veut rien dire, ça!), tu n’es juste pas à l’aise dans une sexualité qu’on t’impose et c’est bien compréhensible.

Le premier pas pour renouer avec une sexualité dans laquelle tu te sentiras bien, c’est que ton compagnon arrête de bouder, d’insister, de te reprocher quand tu n’as pas envie. Et si lui a envie et pas toi? Il a deux mains: qu’il les utilise et qu’il te laisse tranquille! Tant que tu ne te sentiras pas en sécurité avec lui, c’est à dire tant qu’il continuera à se comporter ainsi, il me semble très compliqué d’avoir envie de rapports sexuels ou d’y prendre plaisir. Il y a peut-être d’autres facteurs qui entrent en ligne de compte, mais il sera impossible de le découvrir tant que tu n’auras cette base là, de confiance et de respect.

Je ne sais pas si tu as pu parler de cette situation, que soit à un⋅e/des ami⋅e⋅s ou éventuellement à un⋅e professionnel⋅le de santé (psy, sexologue…) mais cela te ferait peut-être du bien de pouvoir être entendu⋅e et d’échanger là dessus.

Je t’embrasse et espère avoir pu t’aider,

Cette réponse existe grâce au soutien de @dariamarx sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés