Pendant un rapport, ce qui m’excite est de voir mon propre corps, féminin : suis-je égocentrique? Lesbienne?

Bonjour,
je suis une fille cis, à la base plutôt hétéro. Ds un rapport, ce qui m’excite visuellement et qui m’aide à prendre du plaisir, ce n’est pas tant la vue de mon partenaire nu (oh, une verge, super !), c’est de d’imaginer (ou mieux, de le voir grâce à un miroir) mon corps, mes seins, mes formes… D’un côté, c’est plutôt cool : je kiffe mon corps et c’est assez rare pour être noté ! De l’autre, cela ne fait-il pas de moi quelqu’un d’exceptionnellement égocentrique ? Si le corps féminin m’attire plus, suis-je bi ou lesbienne ?

Bonjour,

Alors c’est une question très intéressante, donc j’aimerais commencer par te remercier de me l’avoir posée :)

Premier point, on dirait qu’il y a pas mal de confusion entre les pratiques et les orientations sexuelles (pas chez toi, hein, de manière générale ^^). Par exemple les mecs cis hétéros ont tendance à penser que le plaisir anal chez eux serait forcément lié à l’homosexualité. Et une partie d’entre eux semble d’ailleurs penser que c’est problématique, que ça remettrait en cause leur statut de « vrai homme viril » (sans qu’on sache bien en quoi ça consiste au juste, mais apparemment faut pas se -faire- titiller la prostate ^^). Parfois, ielles craignent aussi que ce soit mal vu par leur partenaire. Avec toujours cette idée : si je suis un mec cis et que j’aime me (faire) stimuler l’anus, que ce soit par des caresses ou par pénétration, cela signifie que je suis homosexuel (et donc CER PABIEN, CER PANORMAL etc).

craquage de slip total

Moi quand on me dit que l’homosexualité CER PABIEN

Bon, déjà, l’idée selon laquelle ce serait dégradant ou problématique d’être homosexuel, ben c’est faux en plus d’être homophobe. Par ailleurs les codes de la « virilité », codes culturels et sociétaux construits, qui varient selon les endroits, les époques, etc, ne sont pas le monopole des mecs hétérosexuels, et tous les hétéros n’y adhèrent pas. On peut choisir d’adopter de manière plus ou moins forte ces codes, et/ou de les mélanger avec des codes traditionnellement féminins, indépendamment du fait qu’on est plutôt attirée par les personnes du même genre que soi, de l’autre genre, des deux genres ou qu’on soit indifférente aux genres/sexes des personnes qui nous attirent.

pénis femme chelou

C’est pareil pour les pratiques sexuelles, qui n’ont, dans la réalité, rien à voir avec l’orientation. Par exemple, on peut être hétérosexuelle et ne pas aimer le coït (pénétration d’un pénis dans un vagin) (et c’est OK!!!), comme on peut être un mec homosexuel et ne pas aimer la sodomie (et là aussi c’est OK!) ou encore être une femme lesbienne qui n’aime pas spécialement (faire et/ou recevoir) de cunnilingus (je te le donne en mille, ça aussi c’est OK ^^). Ces pratiques que l’on associe très souvent à des orientations spécifiques ne leur sont pourtant pas limitées, puisqu’on peut les apprécier et elles peuvent faire partie de notre vie sexuelle quels que soient notre sexe, notre genre, notre orientation. Elles ne sont pas non plus des passages obligés. On peut être lesbienne et adorer pratiquer la sodomie, comme on peut être hétérosexuelle et aimer le fist (anal ou vaginal) ou encore être gay et asexuel. C’est à chacune de composer la sexualité qui lui plaît avec une/des partenaires ou seule.

fanstasmes

L’orientation sexuelle, ça dit juste avec quel type de personnes tu as envie de faire du sexe. Dans ton cas, tu te définis comme « plutôt hétéro », j’en conclus donc que tu es (au moins la plupart du temps) attirée par des hommes. Bon. Le fait que tu ne sois pas passionnée de pénis n’y change rien, pas plus que le fait que ça t’excite de t’imaginer ou te regarder dans un miroir pendant le sexe. Le fait de kiffer ton corps ne change pas ton orientation sexuelle (et NON, l’homosexualité n’est pas un délire narcissique comme le disent ou pensent certaines, puisqu’on est attirée par d’autres personnes hm hm)… Non, parce que sinon, techniquement, toutes les personnes qui se masturbent seraient homo, bi ou pansexuelles puisqu’elles se touchent elles-mêmes :) Si tu te définis comme hétérosexuelle, eh bien c’est ce que tu es et basta. Et si un jour tu couches avec une fille et que tu as envie de te définir comme hétérosexuelle (ou lesbienne, ou bie, ou pansexuelle, ou juste « pas hétéro »), c’est aussi possible et ok, ça te regarde.

rihanna pussy

Fais-toi comme Riri, un high-five de pussy!

Je ne pense pas que tu sois « exceptionnellement égocentrique », tu sais ce qui te plaît d’un point de vue sexuel, ce qui t’excite, et tu sais faire en sorte de l’obtenir : tant mieux pour toi! Si cela posait un souci à ton/ta/tes partenaires, ielles te l’auraient sans doute déjà dit. Tu le dis toi-même : c’est rare qu’une personne (surtout une femme) aime son corps, alors moi je dis : profites-en : regarde-le, chouchoute-le, caresse-le si tu veux, bref, fais toi et fais lui plaisir! Le fait de prendre soin de son corps et/ou de l’aimer ne signifie pas qu’on est une mauvaise personne, trop centrée sur soi, ou qu’on est secrètement bie ou lesbienne. Ça fait juste de toi une personne bien dans sa peau et c’est cool!

Voilà voilà,  j’espère que ça répond à ta question,

Bisettes

Cette réponse existe grâce au soutien de @hadh_blog sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés