Les examens gynécologiques sont toujours un moment très douloureux pour moi, une idée?

Hello,
mon problème principal est que les examens gynécologiques sont toujours un moment très douloureux pour moi.
Les frottis, les biopsies sont des moments très pénibles, j’angoisse en avance à l’idée de le faire et du coup, je ne veux plus aller chez le gynécologue.
Par ailleurs, même si j’explique que je suis anxieuse, on m’expédie toujours et je comprends clairement que j’emmerde le soignant. Un gynécologue parisien s’est carrément foutue de moi pendant la biopsie en me disant que par rapport à un accouchement, ça n’était rien (je me demande ce qu’il peut en savoir).
Une idée ?

Hello!

Malheureusement tu es loin d’être seul.e dans ce cas, et de trop nombreux/ses gynécos font peu de cas du bien-être de leur patient.e.s (alors que bon c’est un peu leur taf hein JE DIS CA JE DIS RIEN). J’en avais déjà parlé dans cette réponse, et aussi un peu dans celle-ci, et aussi ici ou encore là si tu veux jeter un oeil.

Alors déjà, tu peux déconseiller à tou.te.s tes ami.e.s le débile de gynéco qui s’est moqué de toi alors qu’il te faisait mal et s’est permis de te dire que c’était « rien par rapport à un accouchement » (en effet, on attendra qu’il sorte un canapé par l’urètre pour, peut-être lui accorder le droit de jouer à ces comparaisons.) C’est pas grand chose mais ça leur évitera peut-être de tomber sur ce malotru. De ton côté, tu peux chercher un.e gynéco, sage-feme ou généraliste « safe » pour s’occuper de toi sur ce site.

Tu as parfaitement le droit d’être anxieuse à l’approche d’un examen gynécologique surtout s’il est invasif ET stressant, comme la biopsie (c’est quand même des tissus que l’on te prélève pour vérifier qu’il n’y a pas de cellules cancéreuses ou précancéreuses donc ouais t’as le droit de flipper je dirais, hein).

Un.e bon.ne gynéco, ce est pas (seulement) le médecin qui veille à ta santé sexuelle et/ou contraceptive, c’est avant tout un.e soignant.e qui doit donc être à ton écoute et oeuvrer pour ton bien être, ce qui passe déjà par un truc assez élémentaire : le respect. Ca veut dire pas de frottis inutile, pas de patient.e nu.e si ce n’est pas strictement nécessaire, et ça veut aussi dire prendre le temps et les mesures pour rassurer la personne sur qui on va pratiquer un acte et lui expliquer ce que l’on va faire.

J’espère que tu vas trouver chaussure à ton pied ou plutôt spéculum à ton vagin :)

giphy-7

Bisette

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés