Ma libido a complètement diminué, limite disparu, est-ce que c’est possible de « devenir » asexuelle, comme ça ?

Bonjour Diane,

En fait c’est un peu bizarre de contacter quelqu’un de parfaitement inconnu comme ça, mais je suis dans une phase où j’ai besoin de conseil et je ne sais pas vers qui me tourner parce que mes amies ne semblent pas comprendre ni prendre ça au sérieux et ce n’est certainement pas à mes parents que je vais en parler.

Voilà, en fait, il y a plein de choses qui se passent en même temps dans ma sexualité, et ça m’interpelle.

Tout d’abord, cela fait presque 4 ans que je suis en couple avec le même homme, et émotionnellement, ça se passe très bien. Je l’aime, il est vraiment génial et on s’entend excellement bien en dehors d’accrochages que j’estime normaux voire nécessaire au bon équilibre d’un couple. Cependant, et depuis presqu’un an, ma libido a complètement diminué, limite disparu.

Je suis partie en séjour Erasmus à Madrid, où je n’ai pu le voir que deux fois en six mois, et depuis que je suis revenue, je n’arrive pas à « retrouver » l’entente sexuelle que nous avions avant. Ma libido n’est plus là, je n’ai presque jamais envie, et du coup, les rares fois où j’ai envie restent très « classiques ». Il faut savoir que j’ai initié mon homme à des pratiques SM (soft pour le moment) et qu’il adore autant que moi, mais comme je n’ai que très peu envie désormais, on ne prend plus le temps de ces petites sessions comme on pouvait le faire avant. Et à la fois cette dimension me manque, et même temps l’envie n’est pas là…

Je suis extrêmement perturbée, car j’ai toujours été quelqu’un de très sexuel, j’ai toujours aimé faire l’amour et l’acte sexuel et avec mon copain on a une super alchimie au lit. Mais ça ne change rien. Le soir j’ai envie de dormir, la journée je n’arrive pas à me poser, et le matin soit il faut partir au boulot soit c’est lui qui est trop groggy pour répondre à mon éventuel pic de libido… Ou alors quand j’ai envie, on est en plein milieu de la rue et pas moyen.

A quoi c’est du ? Est-ce que c’est possible de « devenir » asexuelle, ou presque, comme ça ?

J’ai essayé de lui en parler, ça va un peu mieux depuis quelques mois mais c’est pas transcendant. Avant on pouvait faire l’amour tous les jours, maintenant deux fois par semaine quand on se voit une semaine c’est le maximum… Et le tout en restant très « tradi » alors qu’avant on aimait bien épicer le jeu… Je m’inquiète peut-être à tort, je ne sais pas . ça me perturbe et ça me rend malheureuse car j’ai l’impression de le rendre malheureux et de le frustrer, ou qu’il va penser que je ne l’aime plus juste parce que je nai plus de désir.

Cependant, même toute seule, je ne me masturbe que très peu depuis quelques temps, alors qu’avant c’était régulier, et je n’arrive presque plus à me donner d’orgasmes satisfaisants… Je suis perdue et désemparée, alors je me suis dis que peut-être on pourrait me répondre sur ce site…

Pardon si c’est confus.

Mon deuxième problème, c’est que j’ai depuis récemment un gros crush sur une fille. Oh, ça n’affecte pas ma relation parce que de toute manière c’est un crush « internet », j’ai rencontré une fille à un évènement, mais elle habite loin de moi, nous nous sommes à peine parlé et elle ne s’intéresse pas du tout à moi, mais voilà, elle est très présente sur internet et je la suis partout… Ouch, internet crush…

Je n’ai jamais trop réfléchi à mon orientation sexuelle, je me suis toujours considéré comme bi, mon premier crush sur une fille c’était au collège. Cependant, ça ne m’est arrivé que trois fois, de vraiment vouloir une fille, et l’une était une amie très proche, avec laquelle je savais parfaitement qu’il ne pouvait rien se passer car elle est totalement hétéro (et qu’on est amie). Par ailleurs, je ne suis sortie qu’avec des garçons et n’ai jamais eu d’expériences gays.

J’aimerais bien en avoir une mais je suis dans une relation avec un homme, et cette attirance pour les filles me perturbe beaucoup. Ça a toujours été très diffus mais j’ai l’impression que ça prend de l’ampleur, que je remarque de plus en plus les filles dans la rue, ou autour de moi. Il y a quelques années, je n’aurais jamais remarqué cette fille à l’évènement dont je parle.

Je ne sais pas si les deux problèmes sont liés. Enfin le deuxième n’est pas vraiment un problème, je n’ai pas de « problème » à être attiré par des filles ou à être bi, c’est plus que je ne sais pas comment gérer ces nouvelles attirances qui se créent…

Bouh, j’ai l’impression de ne plus reconnaître ma sexualité, pour faire très clair… Et je crois que j’avais juste besoin d’en parler.

Si jamais tu me réponds, ça me fera plaisir et je t’en remercie. En tout cas, merci pour ce site très intéressant où l’on peut parler librement, merci de ton temps et de ta générosité,

Bien à toi,

Coucou!

Je dois t’avouer que j’ai eu une sacrée surprise en progressant dans la lecture de ta question… En fait, quand tu as commencé à expliquer que ta libido avait beaucoup diminué, voire quasiment disparu, et que tu as demandé s’il était possible que tu sois devenue asexuelle, je pensais que tu allais me dire que vous n’aviez presque plus de rapports genre depuis des semaines ou des mois… Et là je lis que vous faites du sexe trois fois par semaine! Alors loin de moi l’idée de nier ton inquiétude ou ton ressenti vis à vis de la situation, mais j’aimerais tout de même replacer les choses dans leur contexte : avoir des rapports sexuels trois fois par semaine quand on est en couple depuis 4 ans, ce n’est pas du tout une fréquence nulle ou faible. Dans l’absolu, c’est même plutôt élevé. Quant à parler d’asexualité, là on en est vraiment très loin il me semble, mais si c’était le cas ce en serait pas un problème si cela te convenait.

tumblr_n9s4hyrXca1smcbm7o1_500

Après, il y a d’autres choses à prendre en compte que le nombre de rapports, comme l’évolution (ici, tu parles d’une forte diminution de la fréquence de tes envies ET de vos relations sexuelles) mais aussi le « contenu » de vos parties de jambes en l’air (tu parles de pratiques SM auxquelles tu l’as initié et qui ont disparu de vos jeux à deux).

Bon. Il n’est pas du tout inhabituel que la fréquence des rapports sexuels et/ou l’intensité du désir diminue passé un certain temps quand on est en couple. Ce n’est pas forcément quelque chose qui nécessite que l’on s’inquiète, à part si cela ne convient pas à l’une des personnes impliquées. Parfois c’est juste une question d’habitude, de routine qui s’installe et fait qu’on a tendance à aller directement vers une sexualité « efficace »: toujours les mêmes positions dont on sait qu’elles nous permettent de prendre du plaisir et/ou d’atteindre l’orgasme… Pas super fun sur le papier mais quand même bien agréable, surtout quand on n’a pas la disponibilité physique et/ou mentale pour se lancer dans une séance de sexe tantrique… ou BDSM!

spank1

Du coup je me demande si au fond ce que tu veux c’est que vous ayez plus de rapports ou plutôt (et c’est ce qu’il me semble comprendre mais je peux me tromper) que vous arriviez à vous (re)connecter comme avant ton Erasmus, à avoir des rapports plus variés et plus intenses, qui incluraient aussi des jeux SM. D’après ce que tu m’expliques, depuis ton retour et après avoir été éloignés pendant un an, c’est plus compliqué de  trouver des moments où vous avez tous les deux envie. Encore une fois, il est possible que cela soit simplement du à l’érosion du désir qui se produit souvent au fil du temps, mais ça peut aussi être lié à votre rythme de vie. De ton côté, tu dis être fatiguée le soir, stressée la journée et pressée le matin. Est-ce que tu as commencé à travailler, ou est-ce une année chargée du côté de tes études? Mine de rien, ce sont des choses qui impactent le bien être de notre corps et donc (entre autres), notre libido…

anigif_optimized-4315-1426699565-3Parfois, on a juste besoin d’une sieste et d’une bite. Dans cet ordre là.

D’ailleurs, c’est bien ta libido qui te préoccupe je crois, vu que tu me dis que ta fréquence de masturbation aussi a diminué, et que tu as du mal à te donner du plaisir ou atteindre l’orgasme lors de ces temps de sexualité en solo. Peut-être que tu as besoin de prendre plus soin de toi, que ce soit en dormant plus (ou mieux?), en essayant d’identifier les facteurs de stress ou de tension dans ta vie pour essayer d’y remédier, en faisant un peu de sport (pas forcément des trucs de bourrin en salle, mais ça peut être de la marche, du hoola hoop, de la danse…), en améliorant ton alimentation (ça ne veut pas dire faire un régime, hein, juste essayer de manger des trucs qui font du bien à ton corps) ou encore en diminuant alcool, tabac ou autres substances qui peuvent aussi jouer sur l’état de santé général et (donc) sur la libido… Ça c’est pour ce qui te concerne TOI, et c’est le plus important au moins dans un premier temps.

giphydftrbeèyb(

Ensuite en ce qui vous concerne tous les deux, tu esquisses un début de piste sur lequel je vais te conforter même si ça n’est peut-être pas ce que veux lire… La meilleure solution, c’est de parler. Ce que tu me racontes, est-ce que tu lui as dit? Est-ce que tu lui as demandé que vous consacriez à nouveau du temps aux pratiques SM qui vous plaisaient à tous les deux? Tu peux aussi lui demander quel est son ressenti vis à vis de tout ça : est-ce que le rythme de vos rapports lui convient? Est-ce qu’il aimerait lui aussi (re)diversifier le type de pratiques que vous avez? Le fait d’ouvrir (ou de rouvrir) les canaux de communication qu’on laisse parfois un peu se boucher (cette métaphore est nulle, déso), ça permet souvent de trouver, ensemble, des solutions à des situations qui nous paraissent insurmontables ou sans issue quand on les triture toute seule dans sa tête.

deep-perplexity-reaction-gif

Après, est-ce que ça a un rapport avec ton « Internet crush » sur une fille? Je n’en ai pas franchement l’impression. Est-ce qu’on est plus attentive aux personnes extérieures à notre couple lorsqu’on est en difficulté à l’intérieur de cette relation? Possible, mais je ne suis pas sûre que le fait que tu remarques spécifiquement plus de filles soit lié à l’état de ta relation. Tu dis t’être toujours considérée comme bie (avec peut-être une préférence pour les garçons dans tes relations jusqu’à présent) donc peut-être que c’est juste cette fille en particulier qui t’a tapé dans l’oeil et qui t’a donné envie de t’intéresser de nouveau aux autres filles? Si vous avez une relation monogame (comme il me semble l’avoir compris) peut-être que tu culpabilises moins en regardant des filles que d’autres garçons, comme si ce n’était pas sur le même plan? Ces attirances que tu ressens sont-elles forcément un souci? Est-ce que vous avez déjà discuté de la possibilité d’une non exclusivité entre vous, ou au moins de la possibilité pour toi d’avoir une ou plusieurs expériences avec une/des filles? Est-ce que c’est ce que tu voudrais?

tryh-(_-_-è_

Bon, voilà ça fait plein de questions et pas beaucoup de réponses…

J’espère quand même que ça t’aidera

Des bisettes à paillettes

Cette réponse existe grâce au soutien de @Ra_GarVal sur Tipeee. Merci beaucoup!

Facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article vous a-t-il aidé ?

Articles liés